La fièvre du « seza » quand tu nous tiens ! Bonjour, la démagogie !

Certains tenants du pouvoir seraient prêts à démissionner de leurs postes si cela s’avérait être une solution à la crise. Epater l’opinion publique avec ce genre de démagogie démontre à quel point le pays a reculé. Ce n’est pas nouveau dans le microcosme politique avec les fausses promesses qui ont laissé place à des doutes permanents. Le cas du Premier Ministre et celui du Pdt de la CENI sont similaires vu qu’ils aient déjà déclaré qu’ils quitteraient leurs postes respectifs si cela résoudrait la crise mais qui y croirait ?

Les politicards usent de tous les moyens verbaux qui sont à leur disposition pour manipuler l’opinion et surtout, pour pouvoir s’octroyer des « seza » au sein des hautes Institutions de l’Etat. Cependant, la conjoncture politique veut qu’il n’y ait pas assez de postes à pourvoir pour tous et la course aux « seza » est devenue une évidence.

Pour participer à ce « combat » terme utilisé par certains tenants du pouvoir, les bonnes paroles font ménage avec les mascarades en tout genre. Certes, c’est de la bonne guerre mais combien de fois durant cette HAT de Rajoelina avons-nous constaté que concrètement, il n’y avait rien ? Bref, ce n’étaient que des fausses promesses pour attendrir l’opinion. Comment voulez-vous que ces politicards accordent de l’importance aux paroles données alors que le Président de la HAT avait nié sa signature ?

C’est assez compréhensible et en passant, pour se soustraire de leurs responsabilités, les pro-HAT mettent tout sur le dos des opposants. Aussi, combien de fois avons-nous entendu que les 3 mouvances étaient le facteur de blocage à une sortie de crise pacifique et équitable ? Sans parler des hôpitaux ou encore des stades dont les réalisations tardent à être concrétisées, il n’y avait que les « mora » qui laissent beaucoup à désirer ! Autant ne rien dire, non ?

Enfin, à entendre les réactions de certains pro-HAT concernant les véhicules 4X4 offerts par l’Unicef et utilisés par certaines institutions de l’Etat, on dirait que les « seza » ou les contribuables leur doivent un moyen de transport et non l’inverse. Et l’on se demande si ces gens-là s’étaient remis en question sur leurs principales fonctions. D’ailleurs, aucun d’entre eux n’a été élu donc cela n’étonne personne ! La fièvre du « seza » quand tu nous tiens ! Bonjour la démagogie !

1 pensée sur “La fièvre du « seza » quand tu nous tiens ! Bonjour, la démagogie !”

  1. Il n’y a pas 36 solutions.On se tient à la FDR qui doit nous mener à une transition consensuelle et inclusive.Si ce gugusse de Vital ne comprend pas brusquement le français, alors il doit être envoyé au 18 pour y étre interné.En effet,le greco se permet d’utiliser le mot combat en se réferant aux termes de la FDR.On a le devoir de mettre la pression sur TGV pour qu’il mette en oeuvre la FDR en lui rappelant les recommandations de l’ONU,l’USA et l’UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *