Les « mora mora » et le développement incohérents, la vigilance est de mise !

En deux temps, trois mouvements, les « mora mora à la façon HAT» et les cadeaux présidentiels sont remis sur les rails ! Pour une raison ou pour une autre, l’on se demande pourquoi subitement, ils sont redevenus d’actualité après quelques semaines d’accalmie. Entre autres, figurent en premier ligne, les Tsena mora et ensuite, les kits scolaires « bradés » traduit littéralement « mora be » en malgache et enfin, le vendredi d’entraide sociale ou « zoma ifanampiana », une nouveauté made in Rajoelina.

Il est clair qu’après les promesses non tenues, la HAT tente de se racheter. En créant un tintamarre médiatique concernant l’attention particulière que le pouvoir en place porterait sur le développement à partir de maintenant, une intention émise lors du dernier discours de Rajoelina après la signature de la FDR, le pessimisme est permis sur le fait que la HAT réussisse un si grand pari. Eh oui ! Après 30 mois de pouvoir, la HAT ne faisait qu’inaugurer des « réalisations » au lieu de se pencher sur les fonds du problème alors comment pourrait-on lui accorder un surplus de crédits ?

Apparemment, la HAT essayerait de focaliser l’opinion publique sur le développement socioéconomique qui n’a jamais été son plat favori. Certains pro-HAT sont même arrivés à déclarer qu’il serait temps que le pouvoir en place se tourne vers le développement au lieu de se concentrer sur le retour du Pdt Ravalomanana.

Si la concrétisation de cette déclaration s’avérait être exacte, d’autant plus qu’elle rime avec celle de Rajoelina après la signature de la FDR, la HAT serait donc sur le point de jouer la carte de l’apaisement social avant de commettre la pire exaction qui soit, l’arrestation du Pdt Ravalomanana. En effet, alors que tout le monde s’ attend à ce que le Pdt Ravalomanana revienne au pays, la HAT remet le même refrain sur le tapis.

C’est absurde et incohérente ! Bref, au lieu de se pencher sur le nouveau Gouvernement inclusif et consensuel qui verra le jour selon la FDR, la HAT ne perd rien pour attendre en remettant en selle ces solutions éphémères et inefficaces. D’ailleurs, les raisons qui ont poussé la HAT à signer cette FDR semblent être floues par conséquent, la vigilance est de mise et ne dévions pas de nos objectifs. La lutte continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *