Pour la liberté politique, « Non » à la démocratie HAT-ienne

Pour la liberté politique, la SADC aurait préconisé le retour inconditionnel des exilés politique au pays. Elle aurait proposé également à ce que la HAT prenne les dispositions juridiques nécessaires pour que cela se fasse dans le calme en la suggérant d’adopter une loi d’amnistie pour tout le monde. Et comme il fallait s’y attendre, la HAT ne l’entend pas de la même oreille ! Elle rejette ces propositions en persistant dans son unilatéralisme.

Les dés sont jetés ! Rajoelina et sa clique campent sur leur position initiale c’est-à-dire dans l’unilatéralisme en monopolisant le pouvoir, le symbole de la « démocratie HAT-ienne » et la principale source de tous nos malheurs. Dans ce dessein, la HAT a usé tous les moyens subtils qui soient en semant d’abord la confusion autour de la feuille de route ensuite, en mettant en sens dessus dessous les groupements politiques, éventuels signataires de la véritable feuille de route, pour mieux les exploiter et enfin, en mobilisant les foza de la capitale pour manifester contre le retour du dernier Président élu à Madagascar lors de l’accueil des Ministres des affaires étrangères de la SADC le long de la route de l’aéroport.

Au passage, il est à noter que la Ministre des Affaires étrangères Malgaches s’est dite optimiste après son entretien avec les hauts fonctionnaires de la SADC avant que ces propositions n’aient été émises. Eh bien, en tant que simple observateur, pour que la HAT soit arrivée à ces décisions, disons absurdes, toutes les déclarations y afférentes ne seraient-elles donc que mensonges et hypocrisie ?

Bref, pour une journée consacrée à la démocratie, c’en est vraiment une puisque, coïncidence ou pas, l’entêtement de la HAT dans son unilatéralisme démontre à quel point la notion de démocratie manque cruellement aux tenants du pouvoir. Alors à quoi sert-elle donc cette « démocratie HAT-ienne» qui fait l’objet d’un tapage médiatique en ce moment ? Quel modèle de démocratie la HAT se vante-t-elle si elle n’arrivait même pas à accepter le retour du dernier Président élu de Madagascar au pays ? Pour une bonne cause et pour que tout le monde soit sur un même pied d’égalité pour les futures élections crédibles et reconnues, disons « Non », à la démocratie HAT-ienne fondée sur les mensonges et l’hypocrisie ! Dommage pour ceux qui y croient encore, « mieux vaut tard que jamais » !

4 pensées sur “Pour la liberté politique, « Non » à la démocratie HAT-ienne”

  1. Miseho ho tena milay kanefa TGVendrana !!!!
    Tsy henatra tsy tahotra, fa dia nibaribary ny havendranana sy ny loha ratsy !
    Hitan’ny vahiny fa mpiatsaravelatsia ireo milaza azy ho mpitondra ireo, vendrana sady lohan’alika !!
    Hoainina be !! Efa mandeha ny resaka !!!

  2. Le mot « démocratie » n’existe pas dans le vocabulaire de la HAT.Cette tête de mule de DJ merite un grand coup de pied dans le derrière et cette trainée d’Yvette une bonne claque.Attention TGV, tu as déja connu une belle frayeur à Paris et on sait que tu y as un resto.Tsy misy foana baba ny vintana ary ny tody tsy misy fa ny atao no miverina.Et tout ceci confirme qui est derrière tout ça car un imbécile à la tête d’oiseau comme TGV n’aurait pas pu mettre en oeuvre une telle politique.

  3. Asa na dia tena HAVENDRANANA na MODY ADALA na andevozin’ny fitiavam-bola.
    enga anie ray olona ka ho tonga tsy ho ela i Dada !!!!dia ho be ny hitsipatsipaky ny
    tahotra noho ny ratsy VITANY,ary ny MPAMADIKA hamato-tena toa an’i Jdasy daholo, »tsy naharitra ny mena miraviravy »
    tsy nahandry ny andro zoma anie hono no tsy nanirian’ny nifin’ny akoho mandrak’izao ity e!lozanareo ry ilay MPAMADIKA!
    Ny an’i foza efa mazava fa foza izy fa ianareo mpamadika ho aiza???BASIN’arifito sisa ,tsy an-tany tsy aparafara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *