« Non » au tandem de la pauvreté !

Pour la nouvelle Transition qui se profile à l’horizon, certains foza pensent que le tandem Vital/Rajoelina nous guidera vers la « réussite » au sens large du terme. Bien que les Malgaches n’aient jamais été aussi pauvres qu’en ce moment, l’on s’étonne que certains y voient encore des intérêts. « Non » au tandem de la pauvreté !

Cette catégorie de personnes fait sûrement partie des rares foyers qui trouvaient des intérêts avec l’enlisement de la crise. En effet, ils ne vivent pas ce que l’on endure chaque jour devant les hausses successives des prix des PPN et l’insécurité. Pour avancer une ânerie pareille, l’on devrait tout simplement être aveugle ou loin des réalités socio économiques, non ?

L’on dirait bien que certains ont beaucoup à perdre si cette crise venait à être résolue. C’est certain mais fort heureusement, ils sont minoritaires ! Comme à l’accoutumée, pour une rentrée d’argent ou un business de moins, les « travaux de couloir » raisonnent là où l’on ne pense le moins. Des réactions sur certains forums d’actualités en parlent. Dans tous les cas, si Rajoelina venait à choisir cette option, la reconduction du Gal Vital signifierait une prolongation de la crise jusqu’à nouvel ordre.

En ce sens, quelles différences y aurait-il entre un dictateur vomi par le peuple en 1991 et reconduit à son ancien poste en 1997 et … « revomi » en 2002 ? L’on n’en voit pas trop pourtant si cette éventualité se concrétisait dans les jours qui viennent, l’on reviendrait à la case de départ et tous les efforts entrepris par la Troïka seraient en vain.

Pire ! Notre situation s’aggravera et en passant, à peine le projet de mise en œuvre de la FDR a-il été adopté qu’une session parlementaire ordinaire soit tenue ce jour ? En signant la FDR, cette institution ne devrait-elle pas être « suspendue » ? Bien sûr, mais les « anticipations stériles HAT-iennes » qui nous ont mis devant des faits accomplis de nombreuses fois ne seront décidément pas prêtes de s’éclipser, ne serait-ce que pour les « signatures ».

Ces « signatures » en disent long, n’est-ce pas ? Cependant, l’optimisme est de mise car la « Troïka accompagnera Madagascar dans les prises de décision sur la mise en oeuvre de la feuille de route ». Bref, quoi qu’on en dise et quoi qu’on entende, le dénouement de la crise est inéluctable. Patience !

2 pensées sur “« Non » au tandem de la pauvreté !”

  1. Toute la raison du coup d’état du17 mars se trouve résumé dans le questionnement posé par Rakoto R. ci-dessous..:

    « En ce sens, quelles différences y aurait-il entre un dictateur vomi par le peuple en 1991 et reconduit à son ancien poste en 1997 et … « revomi » en 2002 ? L’on n’en voit pas trop pourtant si cette éventualité se concrétisait dans les jours qui viennent, l’on reviendrait à la case de départ et tous les efforts entrepris par la Troïka seraient en vain. ».

    La réponse est simple : le dictateur de 1991 est toujours là :il a tout programé ,tout mis en ordre ; tout régenté , tout organisé , tout financé
     » la revanche ou la vengeance  » après la défaite miiltaro-politique d’apès la proclamation de la victoire du challenger dès le premier tour de l’élection pr&sidentielle du 18 décembre 2001 ..!

    Pire ! Notre situation s’aggravera et en passant, à peine le projet de mise .

    Attention lors de cette élection ,que le pouvoir sortant a organisé , ce sont les Malgaches qui n’ont pas suivi lzs ordres habituels du pouvoir
    de faire le choix et de voter en faveur du pouvoir sortant…!
    OUI , CELA A ETE LA GRANDE SURPRISE POUR LE POUVOIR QUI NE S’EST ATTENDU A CETTE DESOBEISSANCE CVILE DES MALGACHES , QUI LES A ENHARDIS A VOTER CONTRE LE PRESIDENT SORTANT..!
    CETTE DESOBEISSANCE CIVILE A ETE NOURRIE PAR LA DEGRADATION DE LA VIE SOCIO – ECONOMIQUE , DEGRADATION QUI A ETE MASQUEE PAR LES DIFFERENTS CHANGEMENTS D ‘ORIENTATION POLITIQUE PARTANT DE LA NATIONALISATION A TOUT VA SUIVIE ILLICO PAR LA LA PRIVATISATION DES  » NATIONAISEES  » QUI A ETE RELAYEE PAR UNE LIBERALISATION SAUVAGE DES SECTEURS INDUSTRIELS..

    LES CONSEQUENCES ONT ETE DESASTREUSES : MARASME DANS LA POPULATION DES DEMUNIS , PAUPERISATION DES CLASSES MOYENNES !
    QUEL POUVOIR AURAIT PU RESISTER A LA REVOLTE DES MALGACHES QUI ONT SAISI L’ELECTION PRESIDENTIELLE POUT MONTER ET DE MONTRER LEUR FORCE ET LEUR POUVOIR ?
    LE PRESIDENT RAVALOMANANA MARC QUI A PRECONISE LE CHANGEMENT DE LA VIE DES MALGACHES ( LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ) AVEC LA PARTICIPATION DES 85% DES MALGACHES LAISSES POUR QUANTITE NEGLIGEABLE AU DEVELOPPEMENT DU PAYS..!
    TOUTE L’OPPOSITION A CRU A DES CAPRICES DES MALGACHES , QUI ONT POUR ELLE EFFECTUE UN VOTE SANCTION AU POUVOIR SORTANT ET QU ‘ A LA PROCHINE ELECTION , LES MALGACHES RETROUVERONT  » LEUR RAISON  » ET QUE D’ICI A LA POCHAINE ELECTION PRESIDENTIELLE , LE POUVIR RAVALOM%ANANA MARC DISPARAIT ( SOUVENONS- NOUS DE CE QUE RAVONY A DIT « : QU’IL NE DONNE PAS SIX A CE POUVOIR ! »..
    NOUS AVONS TOUS VECU LA SUITE FAVORABLE AU DEVEOPPEMENT DU PAYS ET L ‘INSOLENTE REUSIITE DE LA POLITIQUE GENERALE DU PRESIDENT RAVALOMANANA MARC..
    ACTUELLEMENT NOUS POUVONS COMPRENDRE LA RAISON DU COUP D ‘ETAT DU 17 MARS 2009 !
    IL Y LA REVANCHE A PRENDRE MAIS PLUS QUE CELA : LE SUCCES DU PRESIDENT RAVALOMAANA MARC A DONNE UN COUP DUR AU PROGRAMME DE LA FRANCE QUI A ETE SIGNE LE 27 JUIN 1960 , REVU EN 1972 LORS DES ACCORDS FRANCO- MALGACHES..
    CES ACCORDS NE SUFFRENT PAS QUE LE CONTROPLE DE LA SOCIO – ECONOMIE DE MADAGASCAR ECHAPPE A LA FRANCE.., SURTOUT DANS LE CONTEXTE ACTUEL DE L’ APPROVISIONNEMENT DES MATIERES PREMIRES INDUSTRIELLEST ENERGETIQUES..!

    RAJOELINA EST-IL LE DERNIER SOLDAT POUR LUTTER CONTRE LA SADC..ET QUE FAIT RATSIRAKA , QUE L’ON ENTEND PAS BEAUCOUP..!

    LE QUESTIONNEMENT POSE PAR RAKOTO R..CONTIENT – IL UN DEBUT DE REPONSE A CE SE SILENCE ?
    D’OU LA TENTATIVE DE NEUTRALUSATION DU PRESIDENT RAVALOMANANA MARC

  2. Bonjour et merci pour cet article , en effet je serais curieux de voir la tête de l ‘ émissaire Sud Af , si vital était reconduit , je ne pense pas que ce soit possible sans s ‘ attirer les foudres des interlocuteurs nationaux comme internationaux , et jouer les prolongations , dans l ‘ entretien de cette crise , qui bien ou mal ne peut perdurer .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *