Des « ambitions »… dîtes-vous ?

Les moyens financiers nous manquent et l’on s’étonne parfois de la course contre les « réalisations » que le pouvoir actuel a mené durant ces 30 mois de crise. En réalité, ces « réalisations » n’ont eu aucun effet positif sur l’amélioration du bien-être de la population. Au contraire, elles n’ont engendré que de la décadence puisque les « ambitions » de nos dirigeants actuels ont fait régner la division pour monopoliser le pouvoir.

Si pour certains, l’ambition est la cause de toutes les vertus, pour d’autres, elle se traduit par une succession de « prétentions » démesurées compte tenu des moyens dont le pays dispose. Le stade et l’hôpital aux normes internationales en disent long puisqu’ils ne font pas l’unanimité voire sources de polémiques. Si tout s’était arrêté à ce stade, tant mieux ! Le pire, c’est le fait qu’une minorité ne puisse plus composer réellement avec les autres.

En effet, en dehors du cercle fermé de la haute sphère du pouvoir, les opportunistes groupuscules politiques ont beaucoup de difficultés pour s’adapter à la conjoncture actuelle. En conséquence, il n’y a que les seza qui comptent !  Faute de « moyens » politiques et financiers adéquats, ils devraient se contenter des sièges à pouvoir, leur unique motivation, afin que la minorité politique pro-HAT et anti-Ravalomanana puisse monopoliser le pouvoir moyennant des manoeuvres politiques subtiles.

Durant cette crise, combien de fois avons-nous entendu des « divergences » de points de vue entre ces groupuscules politiques ? Cependant, pour une cause ou pour une autre relative à l’octroi des seza, le leitmotiv du genre « tous contre Ravalomanana » redevient d’actualité quite à fouler au pied la reconnaissance internationale.

Entre temps, ces sont nos ressources naturelles et minières qui périssent et à présent, la HAT quémande des aides pour financer les élections alors qu’à un certain moment, elle n’en voulait pas et qu’elle aurait eu à sa disposition les moyens nécessaires pour les organiser. Ces « ambitions » ou « prétentions » ridicules suffiraient-elles pour sortir le pays de cette crise ? Non, bien sûr ! Ni les « mora » ni les sièges à pourvoir ne règleront les problèmes. Si l’on pouvait appeler ces « mora » des projets ambitieux, le pays retrouverait-il un jour sa situation d’avant crise avec ces mêmes têtes dirigeantes ? Non ! La citation de Jules Vernes selon laquelle, « tant qu’il n’est question que de détruire, toutes les ambitions s’allient aisément » est totalement justifiée.

3 pensées sur “Des « ambitions »… dîtes-vous ?”

  1. Ergotons ! Epiloguons !Philosophons !
    Il y a des gens qui croient avoir tout compris alors qu’ils ne savent rien de tout ce qui se passe..!
    rajoelina au poste de preésident de la transition consensuelle et inclusive..
    Cette transition n’a qu’une mission , avec le retour de l’ordre et de la sécurité public est celle d’organiser l’élection présidentielle FINANCEE , SURVEILLEE ET SECURISEE PAR LES NATIONS UNIES..
    CETTE ELECTION DOIT ETRE LIBRE , LIBEREE DE TOUTE INFLUENCE POUVANT CONTRARIER L ‘ ESPRIT ET LA LETTRE DE LA FEUILLE ROUTE QUE DES MAUVAIS ESPRITS TENTENT DE DETRICOTER PAR KA NIMINATION DE BERIZIKY AIU POSTE DE PREMIER MINISTRE..!
    RAJOELINA A LA TETE DE LA TRANSITION NOUVELLE CONSTITUE TOUJOURS ET ENCORE NE PORTE D’ENTREE DES VIRUS DESTRUCTEURS DE LA NATION MALGACHE INCULQUES PAR LES FRANCAIS…

    DONC POUR EVITER LA DERZINA CHASSONS BERIZIKY ET CEUX QUI ONT MANIGANCE SA DESIGNATION A CE POSTE…

    AMINTSIKA MALAGASY IZAY KARY DIA KARY..!
    REHEFA TSY NANAJA NY TENY NIFANOMEZANY , TSY NANAJA NY FIFANEKENA NIFANARAHANA TEO ANATREHAN ‘ IZAO TONTOLO IZAO DIA MPAMOSAVY MALEMY KA NY AO AN-TRANO IARAHANY MIAINA NO FOFOINA SY POZININY !

    TS MILA VOLA ANGATAHAN -DRAJOELINA HO FANAMPIANA NY MALAGASY

    TSY HISY FIRENENA NA VONDROM-PIRENENA HAMPISAMBOTRA IRAIBILANJA AN -DRAJOELINA..!
    TSY HISY FANKATOAVANA NY FIANDRIANAM-PIRENENTSIKA RAHA I RAJOELINA SY BERIZIKY NO HITONDRA NY FIRENENA..!
    TSY ADALA NA VENDRANA NA TSY MISAINA IZAO TONTOLO IZAO KA HANAIKY IO FITONDRANA ENTIN ‘IREO NANONGAM-PANJAKANA…!

  2. Bonjour , Mr Rakoto je ne peux m ‘ empêcher l ‘ uchronie :  » si tout s ‘ était arrêté à ce stade  » … il n ‘ y aurait pas eu besoin de construire un hôpital , car tout le monde en a été malade , ( de voir les priorités du gouvernement de la HAT ) , à part , peut être les joueurs et infirmiers , qui ont brillé par leur absence , signe assurément de bonne santé , internationale , de rigueur en cette période de crise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *