HANDATSAM-BATO HO AN’I DADA ny etsy amin’ny Magro rahampitso !

MyDago.com-magro 15 jona 12 (26)

Hiavaka ny hetsiky ny zanak’i Dada rahampitso etsy amin’ny kianjan’ny Magro Behoririka. Hetsika lehibe izay entina hankalazana ny fetin’ny Ray. Raha ny Alahady 17 Jona no daty fankalazana izany, dia naroso mialoha kosa ny hetsika ho an’ireo zanak’iDada eny an-kianja, noho ny hetsika tsy misy ny Alahady. Anisan’ny hampiavaka izay hetsika izay araka ny nambaran’ny mpitarika ny fisian’ny vata ngeza be iray  miendrika « Cadeau de Père »  ka samy handrotsaka ny hetahetam-pony na « carte de voeux » ho an’ny filoha Ravalomanana avokoa ny « zanak’i Dada » rehetra tonga etsy amin’ny Magro rahampitso, raha ny heviny ara-politika dia  toy ny   »  « Urne » lehibe na vata fandatsaham-bato  izy io ka handatsa-bato hoan’ny filoha ny mpomba ny filoha.Mitaky ny hirotsahan’ny filoha Ravalomanana amin’izay fifidianana filoham-pirenena ho avy eo ny zanak’i Dada . Ao no ahafahan’ireo zanak’iDada mandatsaka taratasy, na tononkalo misy ny fiarahabana ny filoha Ravalomanana. Mitovy endrika amin’ireny fanatanterahana fifidianana ireny no hanatontosana io hetsika io. Na dia any Afrika Atsimo aza moa ny Filoha Ravalomanana dia tsy mitsahatra mahatsiaro azy ny vahoaka Malagasy isaky ny fetin’ny Ray. Manantena ny hihaona aminy tsy ho ela satria efa naverimberin’izy ireo teny an-kianja foana fa tokony ho eto Antananarivo no hanatanterahana ny fihaonana eo amin’ny Filoha Ravalomanana sy Rajoelina. Ankoatra izay dia fantatra ihany koa fa hisy ny fizarana mofomamy ho mariky izay hafaliana izay eny an-toerana. Hafonja ihany koa ireo delegasiona avy amin’ny Ankolafy Ravalomanana ho avy eny hiaraka hankalaza amin’ny vahoaka izany fetin’ny Ray izany. Hetsika entina hampisehoan’ny zanak’iDada ny heriny ihany koa io fotoana io koa antenaina fa hangorom-potsy ny kianjan’ny Magro Behoririka rahampitso.

 

 

 

11 pensées sur “HANDATSAM-BATO HO AN’I DADA ny etsy amin’ny Magro rahampitso !”

  1. eto magro ny fihaonana!i dada ho avy!miala zahay ministra sy parlemantera raha tsy atao alhan,ny 26 jona io ;mandria ry vahoakan,i magro fa miady mafy zahay ary ho zarainay aminareo ny tombotsoanay olombotendry!aza manao fety fa andraso i dada hitondra mofo

  2. Les fous sont partout. Surtout pendant cette teteza-mitatra. Madagascar n’a pas besoin de fous, ça suffit. Mifohaza ry Malagasy namana fa mampalahelo i Gasikara.

  3. Ndremanitra o! inona ity hataonareo ,izao ve dia hampandroso ny firenenena sy ny tolona ,mankaleo ny fomba tahaka izao tsy hisy fiantraikanay hoan ny tany sy ny vahoaka,fa karazana rediredy ny tsy misy hatao .
    Inona no hatao mba hamaranana ity tetezamitan drajoelina ity no tolona hatao ? dia izao fombafomban Bazaha hita fa tsy hisy fiantaraikany @ toedrarahampirenena no hatao .

  4. INONA NO HATAO @ 26 JUIN ? HOVITAINA EO MAHAMASINA VE NY TETEZAMITA ? IZANY NO FANOTANINA MILA VALINA FA TSY RESAKA tsy manjary tahaka io ambony io.

  5. Ny fieritreretako azy dia roa ihany ny lalana hahatafavoahana amin’io krizy io:

    – Na mikaon-doha ny tafika legalista hamehezana ny miaramila foza miaraka amin’ny toby misy fiadiana.
    – Na manaraka ny toromariky ny CI dia tanterahana hatramin’ny farany ny tondrozotra.Afaka miady amin’io isika legalista izay ao anatiny fampodiana an’i Dada.

    Raha ny gidragidra aloha dia ravan’ny lakrimôzena foana hatramin’izao ka asa.

  6. raha samy higidragidra sy hanasa vangy eo aloha dia lasa mihofo ho loham-poza daholo no hiafarany
    ny mety dia tokony hamely ambadika sy mangigina daholo ny légaliste, izay tsy ho tantin’ny foza be hambo.
    Tsy misy afatsy ny fanambaniana no mety amin’ireo, vasoahana sy hatao toera-tsy zaka.
    Tsy mila mivory akory fa feo mandeha fotsiny dia samy tokony samy mahalala izay hataony sy handraikiny ny tsirairay. Ny téléphona, ny tranokala aza tsy nisy taloha nahavita niady tamin’ny 47.
    Ny mampalahelo hoy aho dia tsy mifampatoky intsony ny malagasy? efa an-dala_pahaverezana ny betsaka.
    tanjona tokana: mody Ra8, izay ihany no ao an-tsaina maraina, ayoandro, hariva.
    ny fivorivoriana tsy mamokatra, fa aoka hitady hevitra hanasoketana ny jiolahy.

  7. URGENT -URGENT – URGENT !

    Voici la réponse préliminaire de la SADC ,communiquée par so bureau local à ANTANANARIVO , à la demande de rencontrer rajoelina formulée par le Président RAVALOMANANA MARC !

    Special edition (Midi)
    Envoyé par: Besa tena izy (Adresse IP journalisée)
    Date: sam. 16 juin 2012 00:22:06

    Rajoelina- Ravalomanana : Accord à l’amiable exigé par la SADC

    Samedi, 16 Juin 2012 00:00

    15 jours après le sommet de Luanda, le bureau de liaison de la SADC à Madagascar apportent des éclaircissements sur l’imminente rencontre entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina.

    Le suspense est en partie levé. En effet, dans un communiqué qu’il a publié hier, le bureau de liaison de la SADC informe que « le Comité Ministériel de l’Organe (CMO) de la Troïka a déjà préparé le terrain pour la mise en œuvre urgente » de la résolution de Luanda. Le communiqué n’a pas encore indiqué la date et l’endroit qui abritera le tête-à-tête Ravalomanana- Rajoelina. Il se contente d’aviser que ce rendez-vous sera convoqué « dans un avenir proche ». En attendant que tout soit fixé, le CMO de la Troïka « a pleine confiance que Andry Rajoelina, président de la Haute Autorité de la Transition, et l’ancien président Marc Ravalomanana ont les qualités de leadership, l’engagement, les conseils avisés et une bonne sensibilité à la détresse du peuple et à sa souffrance et qu’ils vont atteindre un résultat positif et un accord tenant compte des principes primordiaux de l’inclusivité, l’impartialité et la crédibilité ». Le CMO de la Troïka « s’attend à ce que les deux dirigeants parviennent à un accord à l’amiable afin d’amener Madagascar vers des élections libres, justes et crédibles ». A cet égard, « il (CMO de la Troïka) examinera la possibilité d’appeler à la levée progressive des sanctions afin de reconstruire l’économie malagasy avec un objectif clair de soulager les souffrances des masses malagasy ».

    Pression. La Troïka de la SADC met en même temps la pression sur les deux principaux protagonistes de la crise pour que la rencontre réussisse. Le communiqué du CMO de la Troïka est ferme là-dessus : « Si les deux parties (…) ne sont pas en mesure de parvenir à un accord pour assurer la pleine mise en œuvre de la Feuille de route, le parti et/ou les parties qui sont responsables de l’échec seront désavoués de la continuation de la participation dans le processus par la communauté internationale. Le CMO de la Troïka réitère l’importance de cette réunion et qu’un accord réussi doit être atteint ; en outre, l’esprit de réconciliation, de compromis et de coopération entre les deux parties est primordial pour sa réussite. » Par ailleurs, le CMO de la Troïka « invite tous les acteurs politiques à s’abstenir de manœuvres politiques et tactiques ainsi qu’à l’incitation contre les institutions de transition. » Ces acteurs politiques malgaches sont en même temps invités à « placer les intérêts des masses Malagasy au-dessus de leurs intérêts individuels et des intérêts de leurs partis politiques ». A l’endroit du peuple malgache, la Troïka l’appelle à « rester vigilant et à continuer à soutenir le processus de Feuille de route et à mettre la pression nécessaire pour que les deux dirigeants, Andry Rajoelina, président de la Haute Autorité de la Transition et l’ancien président Marc Ravalomanana reviennent de leur dialogue avec un résultat positif face à l’impasse actuelle ».

    Questions en suspens. Le communiqué du bureau de liaison d’hier n’a rien dévoilé quant aux sujets qui figureront à l’ordre du jour du dialogue Ravalomanana- Rajoelina. Aucune mention sur l’application des articles 16, 17, 18 et 20 de la Feuille de route ainsi que la candidature ou non des deux principaux protagonistes de la crise ne figure dans le communiqué. Ledit communiqué précise cependant que « le CMO de la Troïka est convaincu que les deux parties seront en mesure de s’assurer que les articles et questions en suspens qui préoccupent les parties prenantes malgaches seront traités adéquatement et que Madagascar sera en mesure de franchir le rubicon et ira de l’avant vers des élections libres, justes et crédibles ». Le CMO de la Troïka précise en outre que les deux parties (Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana) sont « la clé pour débloquer les verrous et répondre adéquatement aux défis actuels qui ont abouti à la présente impasse et au présent environnement politique ». Le communiqué du CMO de la Troïka indique par ailleurs que le résultat de la réunion entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana sera « un facteur clé dans l’avancée ou non de Madagascar vers une voie de la prospérité ou sur un chemin descendant vers la pauvreté ». Le CMO de la Troïka réaffirme que la Feuille de route reste la seule solution pour ramener Madagascar à la normalité constitutionnelle et à un système démocratique. En tout cas, des questions attendent toujours des réponses : Quand et où ce tête-à-tête Ravalomanana- Rajoelina aura-t-il lieu exactement ? Lequel du médiateur Joaquim Chissano ou du vice-ministre sud-africain Marius Fransman va diriger l’organisation de cette rencontre ?  »

    Recueillis par RAJAOFERA Eugène

  8. En ce moment où Nous attendons avec impatience quand ,où se tient la rencontre du Président RAVALOMANANA MARC avec rajoelina , j’ai trouvé utile de Vous rappeler
    le discours du Président RAVALOMANANA MARC lors du Sommet Extraordinaire sur M.CAR de la SADC à LUANDA…

    TRADUCTION DU DISCOURS (en anglais ) PRONONCE PAR LE PRESIDENT RAVALOMANANA MARC
    LORS DU SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA SADC SUR MADAGASCAR

    « REPOBLIKAN’i MADAGASIKARA
    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUEMai 27,2012

    MOUVANCE RAVALOMANANA. SUSPENSION TEMPORAIRE DE TOUTES LES ACTIVITÉS DANS LES INSTITUTIONS DE TRANSITION
    Excellence
    Je voudrais porter à votre attention que tous les représentants de la Mouvance Ravalomanana dans le gouvernement, les deux Chambres du Parlement et la Commission nationale électorale indépendante de la transition (CENI-T) ont suspendu leurs activités dans ces institutions de la transition,
    La suspension est de nature temporaire et qu’elle ne comporte ni la démission des membres, ni leur retrait de leurs positions. Le message que nous voulons envoyer avec cette suspension est la suivante:
    1. Nous sommes profondément préoccupés par l’absence de progrès de la transition, le style de prise de décision (unilatérale et non pas dans l’esprit de partage du pouvoir et l’unité nationale) et les violations continues de la Feuille de route modifiée, en particulier les paragraphes 16, 17 et 20 .
    2. Nous voulons attirer l’attention sur la détérioration des conditions socio-économiques à Madagascar – nous voyons la pauvreté croissante et une aggravation des conditions socio-économiques. L’attente dans le début, c’est que la transition mettra un terme à la crise politique. Et va commencer à améliorer les conditions de notre peuple. L’inverse est vrai maintenant, et la transition n’est pas produire les résultats escomptés. Il a perdu toute crédibilité en tant que moyen de sortir de la crise.

    3. SADC ne répond pas à la gravité de la situation. Il semble que la SADC ne saisissent pas pleinement la gravité. De la situation.
    Comme indiqué ci-dessus, la suspension est de nature temporaire et nous allons y mettre fin quand nous avons la preuve concrète que la Feuille de route modifiée est traitée par tous comme le seul cadre pour la transition. Nous devons voir que la lettre et l’esprit de la loi modifiée Roadmaparerespected par tous et que c’est la
    exclusiveguide pour toutes les actions prises transition duringthe.

    Dr Tomaz Salornao
    Exécutif de la SADC Secrétaire

    Notre dernière décision a été précédée par notre mise en garde répétées contre les déviations de la Feuille de route depuis sa mise en œuvre dans les derniers mois de 2011. Nous les avons inclus dans notre différend qui a été renvoyée à la SADC, conformément à la Feuille de route. Malheureusement, après plusieurs mois nous n’avons pas encore reçu de réponse de la SADC.
    Un des problèmes avec la transition est des efforts déployés par l’autorité de transition pour m’isoler de la transition et à marginaliser la Mouvance Ravalomanana. Ce qui suit ne sont que quelques illustrations de leurs tactiques:
    1. La dernière fois que le Président de transition était prêt à me rencontrer sous la forme d’un dialogue en tête-à-un était en Avril 2010 à Pretoria où Votre Excellence et le Président Chissano a organisé une réunion de la SADC à médiation entre nous. Depuis lors, il a refusé de me rencontrer à plusieurs reprises.
    2. Au lieu de poursuivre un processus de dialogue, un mandat d’arrêt contre moi a été publié en 2011, m’accusant de crimes contre l’humanité, peu de temps après notre Mouvance signé la feuille de route modifiée.
    3. Deux fois, j’ai essayé de retourner à Madagascar, conformément au paragraphe la Feuille de route 20. Les deux fois, ils m’ont empêché de pénétrer dans Madagascar. La dernière loi d’amnistie est conçu de telle manière que l’accusation contre moi des crimes contre l’humanité est destinée à me disqualifier de l’amnistie, qui sera
    m’empêche de retourner à Madagascar. Cette approche est une violation flagrante du Par. 20.
    4. La Mouvance Ravalomanana est marginalisée dans le sens que seulement cinq des 35 ministres et une minorité de membres du Parlement (57 des 364 membres du Congrès de la Transition, 30 des 162 membres de la Transition Conseil Supérieur de la) et une des 22 membres de la CENIT sont
    à partir de notre mouvement.
    L’ironie est que nous avons gagné les deux dernières élections présidentielles et a remporté la dernière élection parlementaire avec un glissement de terrain. Nos membres ont la majorité des maires directement élus (mais certains d’entre eux sont actuellement en prison) et nous étions aussi dans le contrôle de la région de chefs de (qui ont été retirés de leurs positions) –
    encore, nous sommes traités comme une minorité dans les institutions de la transition, tandis que d’autres dans les positions majoritaires n’ont démontré aucun soutien populaire ou électorale.
    Par ailleurs, nous ne faisaient pas partie du processus de consultation le soir avant la loi d’amnistie a été déposé au Parlement, tandis que l’amnistie est d’importance nationale en tant que pierres angulaires d’un deThe de la transition.
    La situation est maintenant entre les mains de la SADC pour mettre la feuille de route de retour à sa trajectoire prévue. Je répète mon attachement à la Feuille de route. Je suis prêt à répondre à Andry Rajoelina tout moment n’importe où pour parvenir à un accord sur les questions en suspens. Il s’agit d’une indication claire de notre côté que ce n’est pas la fin de la
    Feuille de route et que nous n’avons pas l’intention de le saboter. Il semble être plus important pour nous que pour d’autres pour revenir à la Feuille de route et mettre en œuvre dans sa forme authentique. Notre représentant reprendre leur
    activités une fois la feuille de route est respectée et mise en œuvre dans sa lettre et l’esprit.

    Sincèrement,
    Marc RAVALOMANANA »

    ————————————————– ——————————

    Dr CELESTIN Robin dit :
    16 juin 2012 à 3 h 44 min
    « Pression. La Troïka de la SADC met en même temps la pression sur les deux principaux protagonistes de la crise pour que la rencontre réussisse.
    Le communiqué du CMO de la Troïka est ferme là-dessus : « Si les deux parties (…) ne sont pas en mesure de parvenir à un accord pour assurer la pleine mise en œuvre de la Feuille de route, le parti et/ou les parties qui sont responsables de l’échec seront désavoués de la continuation de la participation dans le processus par la communauté internationale. Le CMO de la Troïka réitère l’importance de cette réunion et qu’un accord réussi doit être atteint ; en outre, l’esprit de réconciliation, de compromis et de coopération entre les deux parties est primordial pour sa réussite. » »

    Cet extrait représente le coeur du problème : il résume
    ..et le noeud qui bloque la situation
    ..et la volonté de mettre fin à cette crise « ici et maintenant » sans faux-fuyant , avec sincérité et franchise !
    .. et les sanctions qui attendent sans miséricorde celui qui refuse de mettre un terme à cette crise !

    Souhaitons que le bon sens et le poids de la misère des Malgaches l’emportent sur l’égo et / ou le désir de faire l’intéressant ou de jouer au malin !

  9. Ny Filoha Ravalomanana Marc mody ihany no tanjona ary tsy azo ajanona ny fihaonana eny @ Magro fa io no any sisa toerana mba ahafahan’ny tena mitaky ny fiverenana @ ara-dalana maneho hevitra. Fady ny miaraka mirona @ « foza miova orana » fa hevi-PAT no ao ambadik’izany. Efa nampiseho hevitrt’olo-kendry hatrany amboalohany ny Flh Ravalomanana nampiseho ny tsy andraisany anjara @ izao tetezamitatra izao saingy ny dondrombelina rehetra tanavo nahaza fahefana dia eo. Tsy maintsy tokony milatska ho fidiana hatrany Izy satria izay ihany no ahafahana mamaritra ny fetra’ny fahefany ara-pomba « fifampierana » satria izay no naha Filoham-pirenena azy fa tsy nisora-tena teny an-dalambe.

  10. ce ne sont jamais des amis!il n,y aura donc pas d’accord à l’amiable;la justice a tranché : »perpet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *