FOTOAM-PIVAVAHANA : NANOHINA NY ANTSO NY VAHOAKA

IMG_5859

Tontosa tetsy amin’ny Fjkm Ambatoroka ny maraina teo ny fotoam-pivavahana ho fitondrana am-bavabka ny fihaonana eo amin’ny filoha Ravalomanana sy ny filohan’ny tetezamita Rajoelina, any Seychelle. Anisan’ny nanatrika izany ny filoha lefitry ny Cst  Razafimanantsoa Hanitra, ny Ministra Ihanta Randriamandrato sy Ramalason Olga, Ruffine Tsiranana. Ireo mpikambana ao amin’ny Ct sy Cst sasantsasany ankolafy Ravalomanana. Andriamato Fetison Rakoto Andrianirina. Ny avy amin’ny ankolafy Zafy ny Dr Miandrisoa Marcel. Tamin’ny 11ora no nanomboka ny fotoam-pivavahana, ka ny mpitandrina avy amin’ny HMF no nitarika ny fotoana. Ny voalaza tao amin’ny soratra masina Isaia 40 andininy faha 31 no nakana ny toriteny izay nentin’ny mpitandrina Radimison Jonah. « Fa izay mandroso hery manana elatra iakarana no tahaka ny voromahery , mihazakazaka izy, ary mandeha nefa tsy reraka » Mitantara ny fiainan’ny zanak’Israely hoy ny mpitandrina izany, izay firenena nofidian’Andriamanitra niaina tao anatin’ny fahasahiranana. Mbola tao anatin’ny fahababoana tany Babylona izy io. Olona natao sesitany, hany ka nahatsiaro tena ho tao anatin’ny ady lalina, tao anatin’ny hakiviana. Nanome tsiny an’Andriamanitra mihitsy ny vahoaka tamin’izany hoy ny mpitandrina. Teo anoloan’izany anefa dia naniraka olona Andriamanitra mba hampahery azy ireo izay efa tsy nsisy fanatenana intsony. Zavadehibe hoy izy ny miandry an’Andriamanitra izay tahaka ny voromahery, ka navotany ihany. Marihina fa tao anatin’ny filaminana tanteraka no nanatontosan’ny vahoaka marobe izay nanohina ny antso tenyan-toerana.

13 pensées sur “FOTOAM-PIVAVAHANA : NANOHINA NY ANTSO NY VAHOAKA”

  1. ny vahoaka Malagasy irery ihany no Masin mandidy @ Fanendrena ny ho filohany .

    ARY TSY MISY HAFATSI NY FIFIDIANANA ANKALAHALAHANA IHANY NO HAFAHANA ,MAMPIVOHITRA IZANY.

    KA TSY HISY INTSONY MANOMBOKA MASINANDRON ANDROANY ny mpitono tena ho filoha tsy nandalo fitsaram bahoaka.

  2. CHRONOLOGIE DES FAITS RELATIFS AU COUP D’ETAT DU 17 MARS 2009

    CLIQUEZ ICI(Lettres du Lieutenant colonel Charles Andrianasoavina)

    TSINDRIO ETO:AMPAMOAKA HAFA NATAON’I KOLONELY Charles Andrianasoavina

    MOIS DE JANVIER

    Une réunion préparatrice de l’exécution du « LUNDI NOIR » a été organisée le 19 janvier 2009 à 22 heures à Ambatomainty par Monsieur Ranjivason Jean Théodore en vue de créer un climat d’insécurité et des foyers de tension sur tout le territoire national pour déstabiliser et renverser le pouvoir légal.

    Étaient présents à cette réunion :

    -Général en retraite Rasolosoa Dolin

    -Mr Alain Ramaroson

    -Mr Sareraka

    -Mr Ny Hasina Andriamanjato

    -Mr Reboza Julien

    -Mr Lahiniriko Jean

    -Mr Patrick Monibou

    -Mr Rolland Ratsiraka

    -Mr R. Phillipe dit Ralipobe de Manjakaray et R. Marcellin dit Ramarcellin d’Anosipatrana(Chefs des gros bras) ainsi que 20 gros bras.

    Il a été décidé au cours de cette réunion de :

    A) Recruter des gros bras au niveau des bas quartiers pour constituer 20 groupes de 30 gros bras.Ralipobe et Ramarcelin sont les chefs. Chaque groupe est payé à 1000 000 d’Ariary et le financement est assuré par Andry Rajoelina en vue de :

    -Casser les grands magasins tels que JUMBO SCORE et autres

    -Saccager et incendier les MAGRO dans toute l’Ile et les biens des nationaux et étrangers proche du régime.

    -Détruire et incendier la TVM et la RNM ainsi la station MBS.

    -Laisser ensuite les voyous et la population des bas quartiers à entrer librement et piller ces centres commerciaux, grands magasins et ces stations Radio et Télévision.

    B) Repartir les secteurs entre les personnalités suivantes :

    -AKORONDRANO et environs :ALAIN RAMAROSON

    -BEHORIRIKA-ANTANIMENA-ANALAKELY :RANJIVASON JEAN THEODORE

    -TANJOMBATO et environs:SARERAKA

    -ANTSIRANANA:PATRICK MONIBOU

    -TOLIARA-FIANARANTSOA :REBOZA JULIEN,LAHINIRIKO JEAN,SARERAKA

    -TOAMASINA :ROLLAND RATSIRAKA

    Il est à souligner qu’après le coup dans la capitale, les quelques éléments des gros bras ont été envoyés dans les provinces pour accomplir leur mission.

    Le lundi 26 janvier 2009, exécution du plan appelé « LUNDI NOIR »

    MOIS DE FEVRIER 2009

    Réunion préparatoire du 07 février 2009 au domicile de Andry Rajoelina le 06 février 2009 au début de la soirée.

    Ont été présents :

    -Général en retraite Rasolosoa Dolin

    -Alain Ramaroson

    -Monja Roindefo

    -Cyrille Rasamizafy

    -Patrick Monibou

    -Général en retraite Ramakavelo Désiré Phillipe

    -Ny Hasina Andriamanjato

    -Lahiniriko Jean

    -Reboza Julien

    -Lieutenant colonel Fidimalala

    -Lieutenant colonel Sondrotalata

    Selon monsieur Cyrille Rasamizafy,Président actuel de l’ESCOPOL. « Il faut verser du sang demain à titre de sacrifice pour la réussite du coup. »,proposition adoptée par tout le monde et une décision a été prise la nuit même par Andry Rajoelna de monnayer les manifestants et les éventuels victimes.

    Exécution du 07 février 2009 selon la décision prise dans la nuit du 06 février 2009.Mouvement et manifestation populaires conduits par Monsieur Monja Roindefo,le Général en retraite Rasolosoa Dolin,Sareraka,Alain Ramaroson grâce à la bénédiction de Andry Rajoelina sur la place du 13 mai.

    La nuit du 07 février 2009,une réunion de la mise sur pied du collectif de jeunes officiers supérieurs a été présidée par le lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles(commandant dans les temps).Elle avait eu lieu au bureau de la Direction des opérations et de renseignements à l’EMGAM Andohalo et avait pour but de préparer un coup d’Etat. Avaient participer à cette réunion commandant LEON Claire, Lieutenant colonel KATSIHA Roger, Lieutenant colonel MAROMA René.

    Le 18 février 2009,une réunion sur l’étude de coup d’Etat avait eu lieu à l’école d’Etat-major ,Fiadanana.Elle consiste à la prise du régiment d’appui et de soutien d’Ampahibe,de faire bouger les véhicules blindés(BRDM) et renverser le régime.

    Avaient élaboré l’étude, le Général Voahangy RANDRIAMANALINARIVO (colonel dans le temps),le lieutenant colonel FIDIMALALA,le lieutenant colonel Sondrota Lala,le lieutenant colonel Ravoavy Théodule,le lieutenant colonel Randrianatoandro,le lieutenant colonel Andrianasoavina Charles.

    Au cours de la réunion,le Lieutenant colonel Rafaliarisoa Fidimalala a fait savoir à ses compagnons qu’à l’issue de la réunion, il se rendra chez Andry Rajoelina pour lui demander le financement de ce coup d’Etat.

    Les contacts physiques auprès du personnel du RAS se poursuivaient et le lieutenant colonel RAVELOMANANJARA,chef du service des matériels techniques du RAS promettait de faciliter l’envahissement de ce régiment.

    Des actions visant à déstabiliser le haut commandement de l’armée et bousculant ce dernier à prendre le pouvoir ont été aussi menées.

    MARS 2009

    Dès le début du mois, le collectif des jeunes officiers supérieurs ne cessaient d’exercer des pressions à l’endroit du haut commandement militaire pour que ce dernier prenne le pouvoir.

    Le 08 mars 2009

    Une mutinerie des sous-officiers et des hommes de troupe du CAPSAT s’est produite à Soanierana. Appuyés par des sous-officiers et hommes de troupe, des officiers supérieurs et subalternes de la place de Tanà se rendirent à l’Etat-major Général del’armée à Andohalo pour un ralliement et perception non autorisée des armes et munitions au magasin d’armes de l’Etat-major Général de l’armée.

    Par l’intermédiaire du journaliste de la station VIVA qui s’appelle HERINKAJA ,Andry Rajoelina entra en communication avec le lieutenant colonel Andrianasoavina Charles en l’incitant et l’encourageant à intensifier les actions en vue de renverser le Président RAVALOMANANA.Il offrit aussi 20 millions d’Ariary au lieutenant colonel Andrianasoavina Charles,des nourritures,carburant,recharges téléphoniques, groupe électrogène, des postes téléphones portables, des vehicules.

    Des armes et munitions étaient sorties de la Direction des Matériels Techniques de l’armée.

    09 Mars 2009

    En présence des journalistes, un deuxième appel au ralliement des officiers, sous officiers et hommes de troupe a été lancé par le Colonel RAKOTONANDRASANA Noël. Une décision pour le transfert du poste de commandement de l’armée au CAPSAT et le renversement du régime Ravalomanana a été adoptée à l’unanimité.

    10 Mars 2009

    Pendant que les quelques officiers et sous officiers se rendirent à Ampahibe pour limoger par la force le Ministre de la Défense Nationale, sous la menace d’une arme,à signer sa lettre de démission, d’autres proclamèrent la nomination du colonel NDRIANARIJAONA André au poste du CEMGAM.Pendant ce temps,andry Rajoelina conseilla,proposa et finança la réparation des BRDM en vue d’attaquer Iavoloha(Palais d’Etat).

    11 Mars 2009

    Limogeage par la force du CEMGAM du régime légal et son staff des commandants des forces ainsi que les commandants des régions militaires du régime légal suivi de la mise en place du nouveau CEMGAM.

    Récupération de Andry Rajoelina à l’Episcopat à Antanimena après un séjour à la résidence de France à Ambohijatovo.

    12 Mars 2009

    Prise du palais du Palais du Mahazoarivo et mise en place du nouveau premier Ministre Monja Roindefo.

    14 Mars 2009

    Réunion de préparation et de prise de décision concernant l’attaque du Palais d’Etat d’Iavoloha.

    Présidée par Andry Rajoelina à son domicile.Avaient participé à cette réunion :

    -Andry Rajoelina

    -Ny Hasina Andriamanjato

    -commandant Andrianasoavina Charles

    La modalité d’action et la répartition des missions ont été décidées lors de cette réunion.

    Ny Hasina Andriamanjato était chargé d’isolé Iavoloha en provoquant la coupure d’eau et d’électricité ainsi que la mise en place des barrages.

    Le commandant Andrianasoavina Charles conduisait l’opération militaire pour la conquête du Palais.

    A l’issue de la réunion,les généraux en retraite Rasolosoa Dolin et Ramakavelo Désiré Philippe interceptaient au domicile d’Andry Rajoelina le commandant Andrianasoavina Charles et disaient : « Io prise d’Iavoloha io Charles tsy lasa raha tsy coup de force. » à traduction litterale : « Charles,la prise d’Iavoloha n’est possible qu’avec un coup de force. »

    15 Mars 2009

    La nuit du 15 Mars 2009,un tir de quatre coups de roquette RPG en direction du Palais d’Etat d’Iavoloha a été occuté à partir du bypass pour intimider les civils et militaires qui assuraient le gardiennage et la sécurité d’Iavoloha.Ce tir a été effectué par l’équipe du commandant Charles.

    16 Mars 2009

    Appuyée par les BRDM de la gendarmerie et du RAS ainsi que par les mutins du CAPSAT ,une opération militaire pour la conquête du Palais d’Ambohitsirohitra a été conduite par le colonel RAHARIJAONA Sedera Nirina,chef de corps du 1ère RFI.

    Entretemps,un appel radio télévisé demandant à la population environnante du Palais d’Etat d’Iavoloha d’évacuer les lieux car l’attaque serait imminente.

    17 Mars 2009

    Obligé de quitter le Palais d’Etat d’Iavoloha,Le Président RAVALOMANANA,dans sa déclaration remit par voie d’ordonnance, le pouvoir à un directoire militaire ;document confié à Monsieur Tiebelé Dramé ,représentant des Nations Unies à Madagascar.

    Contactés par ce dernier ,les membres du FFKM organisaient une réunion à l’Episcopat d’Antanimena.En vue de la proclamation du directoire militaire.Etaient présents à cette réunion les 4 chefs d’Eglise membres du FFKM,le Vice-amiral Raharison RAMAROSON Hyppolite,le Général de division de la gendarmerie Ramananarivo Claude,le Général de division Rabarisoa Ranto et le Général de division Razafindralambo Rivo,l’ambassadeur des Etats-Unis, Monsieur Tiebelé Dramé,Monsieur Ouedraougo ,Andry Rajoelina ,Monja Roindefo,Ny Hasina Andriamanjato,le colonel Rakotonandrasana Noël, le colonel Ndrianarijaona André accompagnés de quelques officiers,Monsieur Ratsirahonana Norbert Lala.

    Bien avant la réunion proprement dite,le Vice-amiral Hyppolite essaya de convaincre les colonels Rakotonandrasana Noel et Ndrianarijaona André à accepter la décision du Président Ravalomanana et confier la conduite des affaires de l’Etat au Directoire militaire pour 1(un) an.Un désire refusé catégoriquement par les 02 Officiers supérieurs.

    Entre temps, Andry Rajoelina ,avant de rejoindre l’Episcopat, demanda au commandant Andrianasoavina Charles de refuser la naissance du directoire militaire et d’utiliser tous les moyens pour transférer le pouvoir à Andry Rajoelina.

    Proclamation du directoire militaire effectuée par Monsieur Tiebelé Dramé représentant des Nations-Unis à Madagascar devant l’auditoire refusée catégoriquement par Andry Rajoelina et Monja Roindefo.

    Menacés verbalement par le commandant Andrianasoavina Charles , « Non au Directoire Militaire,on va régler ça par la force et par les armes. »et sous la menace des armes, les 03 généraux ont été emmenés de force au CAPSAT.

    Andry Rajoelina appela une nouvelle fois le commandant Andrianasoavina Charles et lui demanda de faire tous les moyens même sous la menace des armes pour que les 03 généraux abandonnent la partie.

    Exécution à la lettre de l’ordre de Andry Rajoelina par le commandant Andrianasoavina Charles.

    Les 03 généraux ont vraiment subi le menace des armes.

    Au cours de cette même conversation,Andry rajoelina communique au commandant Andrianasoavina Charles que Norbert Lala Ratsirahonana est actuellement en train de rédiger un texte juridique afférant au transfert du pouvoir et dicte par la suite le contenu dudit texte.

    Le dit texte a été par la suite remis aux 03 généraux et rédigé au propre par le général Rabarisoa Ranto pour lu devant la presse.

    Monsieur Norbert Lala Ratsirahonana arriva enfin au CAPSAT avec une ordonnance de transfert de pouvoir différente écrite par le général.

    Pour terminer, Norbert Lala Ratsirahonana et les 03 généraux s’isolaient au guet apens du cercle mess Soanierana pour procéder à la signature des ordonnances et en tant que le plus ancien dans le grade le plus élevé parmi les 03 généraux, le Vice-amiral Raharison Ramaroson Hyppolite lut à contre cœur l’ordonnance de transfert du pouvoir.

    Sans les financements apportés par les groupes et les personnalités dont les noms suivent ,le double coup d’Etat commandité par Andry Rajoelina n’a pas pu être réalisé.

    -Monsieur SAID, Quincaillerie SAMBATRA à Andravoahangy.Montant du financement :2 Milliards d’Ariary.

    -Monsieur GALIB, Quincaillerie 2000 à Andravoahangy.Montant du financement :1,6 Milliards d’Ariary.

    -Groupe RAJABALY.Montant du financement :03 Milliards d’Ariary.

    -Groupe SIPROMAD,Monsieur ELIAS .Montant du financement :04 Milliards d’Ariary

    -Groupe MAMY RAVATOMANGA.Montant du financement :01 Milliard d’Ariary

    – Groupe SYLVAIN RABETSAROANA.Montant du financement :200 Millions d’Ariary.

    -Mr ALAIN ET NADINE RAMAROSON.Montant du financement :200 Millions d’Ariary.

    -Un Particulier FRANÇAIS.Montant du financement :200 Millions d’Ariary.

    -Monsieur EDGARD RAZAFINDRAVAHA.(Mise à la disposition de Andry Rajoelina de la Radio Antsiva :Incitation à la haine contre les responsables proche du régime légal)

    Signature

    Lieutenant colonel ANDRIANASOAVINA Charles

  3. Kintana MananDrambo tsy mahazo resaka fa io no hatao hoe FANOGANAM-PANJAKANA ,tsy teo amin’ny fitondrana i andry raha tsy io fomba io no nataony ,tsy tamin’ny fomba DEMOKRATIKA akory, fa tamin’ny HERISETRA! ary mbola hiainantsika izany izao!

    Fa efa hotonga ny FARANY!!!

  4. Ianareo ve, efa dia tena tofoka no dia tsy mahazo somonga intsony ê ? Ny gazety vazaha anie no nilaza an’izany ê ! Cool rey olona !!

    Ankaotr’izany toa niteniteny foana ilay lazain’ny Communauté internationale hoe « enfant talé-gâté-avarié », izay ampiako hoe « par la pourriture » !

    Izao hono : Mahazo mody ny Prezidà fa tsy mahazo milatsaka ( Marihina fa hevitra novoizin’ny frantsay hatry ny ela io ) !!

    Hifiran’ny olona ny safidin’ny vahoaka malagasy, ka ny mpanongam-panjakàna indray ity no lasa be zity sy mibaiko ny rehetra !!

  5. Mbola nanao ny nataony indray hono ilay vendrana raha ny hita etsy sy eroa ! Mbola nandika FITSIPIKA INDRAY, satria domelina de chez domelina !
    Efa lazaina fa tokony tsy misy mpanolon-tsaina kanefa toa hoe mbola lasa nandeha naka hevitra tany amin’i tsikirity !
    Asa na ahoana no nataony ? Tena tttttsssssssss!!!

  6. Azoko ny fandehan’ilay izy !!
    Raha hitan’ny olona ilay domelina, dia nihevitra daholo fa vita ny fihaonana, ary izay no nahatonga an’ilay resaka hoe efa nody ilay domelina !
    Hay va re mbola niverina indray ??? Naka hevitra marina izany !!!

  7. Mbola nidizina koa angamba lery fa tsy zakan’ny lohakeliny an??
    efa fantatra fa tsy misy tokony nilana io fihainana io akory fa tetika haniliana
    an’i dada io dia mora2 ny mampitovy azy @’ity FAKO. frantsay tsivalaara , tsy musy manaiky izayn eo e!!
    dada mody ! dada milatsaka ! dada lany!! aza matahotra !!homba antsika Ny Zanahary GASY!

  8. Salut daholo !

    Efa hoe ny vahoaka malagasy no tompon-draharaha, ka noho izany ANJARANY NO MITAKY AN’IZAY TENA TADIAVINA ANY AMIN’IZAY MANANA FOMBA NA FAHEFÀNA, SNS…, ARY MIALA TSINY TSY ANY AMIN’ANDRIAMANITRA NO HANDODOAM-BARAVARANA !!!!

    Mpiasan’ny AFP ranavalona no nanely an’ireo voalaza ireo â ! Omeko anaran-gazety na site (lien) iray koa ianao rehefa avy eo !

  9. Dia aiza ilay Gazety lesy ???sa site, sao dia zavatra manome litika ka tsy mamely an!!
    izaho izao efa tsy te haka » L »fa amba avy naka rivotra.

  10. Petite remarque : si le directoire aurait transmis les pouvoirs à feu Jacques Sylla en mars 2009 ,on aurait peut etre meme pu garder le sommet de l’Union Africaine .Pour en revenir à l’apaisement je voudrai venir à la procedure de beatification de Jacques Berthieu et je remarque dans un depliant en Malgache sur ce sujet édité sous le patronnage de Mgneur Odon MAR (DLn°1/2012-Impression NIAG) que à l’article 8 on voit « adin’ny Frantsay sy ny Hova(1882) » et à l’article 13 la meme phrase mais datée du 1894 .Je vais pas soulever la coincidence du N°8 de l’article ,mais je vous pose la question est ce que son Excellence feu Gaetan Razafindratandra aurait laissé passer une telle phrase dans un depliant Malgache ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *