NAIKA ELIANA : TSY MAINTSY TANTERAHINA NY TONDROZOTRA ARY TONGA NY FILOHA RAVALOMANANA MARC VAO MISY FIFIDIANANA EKEN’NY REHETRA ETO

IMG_4443

IMG_4443Raha ny Ankolafy Ravalomanana hoy ny Cst Naika Eliana androany teny amin’ny Magro Behoririka izay nanao sonia ny tondrozotra tamin’ny volana Septambra 2011 dia misy ny iraka voafaritra tsara nataonay ka nidiranay tao. Tsy fitadiavam-bola na seza na voninahitra hoy izy fa tena iraka no nidirana tao. Ao amin’ny tondrozotra hoy izy dia misy ny andininy manahirana anay dia ny andininy 16,17,19,20, ary ny 30. Niady mafy amin’ireny andininy ireny izahay ary mbola hiady mafy. Rehefa napetraka ny gropy parlemantera hoy Naika tao amin’ny Cst dia nanangana gropy parlemantera hiady amin’ny andininy faha 20 izahay ka ny tenako no filohan’izany. Zavatra efa nolalovako ireo hoy izy satria efa nigadra ary efa natao sesi-tany tany ivelany ny tenako. Nolaniana tao amin’ny Cst sy Ct ihany koa hoy ity olomboantendry ity ny tondrozotra ka lasa lalàna velona tsy maintsy hajaina. Momba ny resaka nolaizain’ny ambasadaoro frantsay dia nambarany fa ao amin’ny tondrozotra dia milaza fa tsy maintsy tanterahina daholo ny andininy rehetra ahatongavana any amin’ny fifidianana. Voafaritra hoy Naika fa tsy maintsy misy ny fitoniana kanefa izahay mahatsapa fa tsy misy izany fitoniana izany satria tsy mbola tafaverina eto ny filoha Ravalomanana Marc, ny gadra politika mbola tsy navoaka, ny radio nakatona tsy mbola nisokatra. Mbola manahirana any hoy izy ny andininy faha 20. Tsy maintsy hampiharina ireo ary tonga eto ny filoha Ravalomanana Marc vao misy fifidianana eken’ny rehetra. Misy krizy vaovao raha tsy izay no tanteraka. Marihina fa novakian’ny Cst Naika Eliana tamin’ny fiteny frantsay teny an-toerana ny taratasy valinkafatra ho an’ny ambasadaoro frantsay Goldblatt (ho hitantsika eto amin’ny mydago izany taratasy izany).

Réplique à l’Ambassadeur Goldblatt (nouvel ambassadeur de France à Madagascar)

Monsieur l’Ambassadeur,

Votre dernière déclaration sur le retour au pays du Président Ravalomanana nous incite à réagir: Car, d’abord, elle viole la loi fondamentale malagasy qui régit la transition. Ensuite, ce sont des propos  maladroits  sur le plan diplomatique, car ils interfèrent dans les affaires d’un pays indépendant  et ne respectent pas les pays africains chargés du dossier malagasy en vue de la sortie de crise.

1.Violation de la loi fondamentale

Je tiens à vous rappeler q’une feuille de route a été signée par une grande majorité des formations politiques malagasy et votée par le Parlement, puis insérée dans l’ordonnancement juridique malagasy pour devenir une loi fondamentale de l’Etat malagasy.

Cette feuille de route stipule dans son article 20 : « La Haute autorité de la Transition devra permettre à tous les Citoyens Malgaches  en exil pour des raisons politiques de rentrer à Madagascar sans condition, y compris, Monsieur Marc Ravalomanana. La HAT devra fournir la sécurité à tous les exilés malgaches rapatriés.»

Nous tenons à marteler que vous prenez position par rapport à un sujet très délicat et par vos propos, vous violez la loi organique de l’Etat Malagasy qui impose le retour sans condition du Président Ravalomanana.

2.Absence d’éthique diplomatique

Votre déclaration, au lieu d’apaiser, incite à la division et la haine dans un pays déjà fortement ébranlé par quatre années de crise et réconforte une partie des protagonistes dans leur obstination  unilatéraliste et leur entêtement à ne pas appliquer la feuille de route dans son esprit et dans sa lettre.

Nous exigeons le retour du Président Marc Ravalomanana avant les élections, car nous estimons qu’il est injuste qu’Andry Rajoelina soit physiquement présent à Madagascar pendant les élections alors que Président Marc Ravalomanana ne le soit pas.

Il faut que le Président Marc Ravalomanana ne soit pas privé de jouer son rôle de chef de parti. Il doit être présent physiquement à Madagascar pour prendre en main les préparatifs pour son parti en vue des prochaines élections.

3.Manque de respect au principe de subsidiarité convenu avec le GIC (Groupe International de Contact) sur Madagascar.

Vous devriez savoir que la mise en application de l’article 20 sera discutée lors de la prochaine réunion de la SADC avec le GIC M (Groupe International de Contact sur Madagascar).

En émettant un avis sur ce retour du Président Marc Ravalomanana, vous interférez dans les prérogatives de ces organes et vous manquez de respect aux pays africains médiateurs de la crise Malagasy.

Si vous aviez émis la position officielle de votre pays, vous auriez dû la transmettre préalablement à ces organes par courtoisie diplomatique. S’il ne s’agissait que de votre position personnelle, vous avez failli à l’éthique diplomatique en la livrant publiquement, sans en évaluer l’impact que cela pourrait engendrer sur les relations franco-malagasy, étant donné que cela risque d’attiser la haine des malagasy vis-à-vis des français.

N’étant pas encore bien installé et  imprégné des réalités du pays, vous vous permettez de prendre une position qui compliquerait encore davantage la recherche d’une sortie de crise paisible.

Sénateur NAIKA Eliane,
Présidente du groupe parlementaire des exilés et des détenus politiques au sein du CST

6 pensées sur “NAIKA ELIANA : TSY MAINTSY TANTERAHINA NY TONDROZOTRA ARY TONGA NY FILOHA RAVALOMANANA MARC VAO MISY FIFIDIANANA EKEN’NY REHETRA ETO”

  1. marina ny anao madame naika tsy maitsy atao ny tandrozotra fa avy t@nio no natonga ny tetezamita tateraka aza manaiky adalainy io jiolamboty iuo

  2. La réplique de Madame Naika Eliane à la déclaration de Monsieur Goldblatt
    est normale et cinglante..
    Nous devons savoir que les problèmes des relations diplomatiques françaises sont gérée , traitées et solutionnées par les fonctionnaires du Quai d’orsay , qui se crient ^tre les gardiens du temple ,notamment en ce qui concerne leurs dém^lées avec les anciennes colonies devenues des Pays souverains…
    Si gouvernement – l’exécutif- trouve la solution proposée par le Quai sur un problème quelconque , est équilibrée , respecte la souveraineté du Pays en question ,la solution est retenue..
    Si la solution est ambiguë et même présente une certaine irrévérenche vis-àvis du Pays à qui la solution doit être adressée.
    Dans ce cas , la solution est refusée..
    Mais dans le cas de Goldblatt ,il s’agit sot d’une bévuede l’ambassadeur ,soit de la position de la France !
    Nous ne saurons la réaité que une mise au point de la rance soit par le desaveu de l’ambassadeur ,qui sera remplacé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *