Communiqué de la 368ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité sur la Situation à Madagascar

Union-Africaine-CPS (1)

COMMUNIQUÉ

 

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), en sa 368ème réunion tenue au niveau ministériel à Dar-es-Salaam, en République unie de Tanzanie, le 22 avril 2013, a adopté la décision qui suit sur la situation à Madagascar:

 

Le Conseil,

1- Prend note du rapport de la Présidente de la Commission sur la situation à Madagascar [PSC/PR/MIN.3(CCCLXVIII)]. Le Conseil prend également note de l’importante allocution prononcée par le Dr. Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République unie de Tanzanie et Président de l’Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Le Conseil prend aussi note  des communications faites par le Commissaire de l’UA à la Paix et à la Sécurité, ainsi que par le représentant du Mozambique, pays qui assure la présidence en exercice de la SADC, et le Médiateur de la SADC, l’ancien Président mozambicain Joachim Alberto Chissano. Le Conseil prend en outre note des déclarations faites les représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), de l’Union européenne (UE), des États membres de l’UA siégeant au Conseil de sécurité des Nations unies (Rwanda et Togo), ainsi que par des membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, États-Unis, France et Royaume-Uni). Le Conseil prend enfin note des déclarations faites par les représentants du Président Andry Rajoelina et de l’ancien Président Marc Ravalomanana;

2 –Rappelle ses communiqués et communiqués de presse antérieurs sur la situation à Madagascar et le paragraphe 3 de la décision Assembly/Dec.472 (XX) sur le rapport du Conseil de paix et de sécurité sur ses activités et l’état de la paix et de la sécurité en Afrique, adoptée par la 20ème session ordinaire de la Conférence de l’Union, tenue à Addis Abéba, du 27 au 28 janvier 2013, ainsi que la Déclaration de la SADC sur Madagascar, adoptée à Dar-es-Salaam, le 16 janvier 2013;

3- Réitère son attachement à la Feuille de route pour la sortie de crise à Madagascar du 17 septembre 2011, qui constitue le cadre approprié pour la restauration de l’ordre constitutionnel et le règlement global de la crise que connaît Madagascar;

4- Se félicite des avancées enregistrées dans le processus de mise en œuvre de la Feuille de route, notamment la mise en place des principales institutions de la transition et le bon déroulement des préparatifs pour les prochaines élections présidentielles et législatives, prévues entre juillet et septembre 2013. Le Conseil exprime son appréciation à la Médiation de la SADC pour ses efforts soutenus en vue d’une sortie rapide de crise à Madagascar. Le Conseil exprime également la gratitude de l’UA aux organisations et pays qui ont apporté un appui au processus électoral, à savoir la Commission de l’Océan Indien (COI), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’UE, le Japon, la Norvège et la Suisse, et exhorte les autres membres de la communauté internationale qui ont fait des annonces de contributions à les honorer de toute urgence, avant les élections;

 5- Note que certaines dispositions de la Feuille de route n’ont pas été intégralement mises en œuvre, en particulier celles relatives au caractère neutre, inclusif et consensuel du processus de transition, aux mesures de confiance et de réconciliation nationale, y compris le respect des libertés fondamentales, l’octroi de l’amnistie, la formalisation du statut des anciens Présidents, le dégel de tous les avoirs de l’ensemble des anciens Présidents, et le retour inconditionnel au pays de tous les exilés politiques;

6- Exhorte les acteurs politiques malgaches à redoubler d’efforts en vue de hâter la sortie de crise. À cet égard, le Conseil demande aux autorités de transition de prendre d’urgence les mesures requises pour promouvoir la confiance entre les acteurs politiques et désamorcer la tension dans le pays, notamment en libérant les personnels militaires actuellement détenus et en respectant scrupuleusement la liberté d’expression, y compris dans les médias publics et privés, et celle de manifestation;

7-Souligne la détermination de l’UA à rejeter toute initiative visant à modifier ou à saper la Feuille de route et le calendrier électoral tel que déjà déterminé par la Commission électorale nationale indépendante de la transition (CENI-T), avec le soutien de la SADC, de l’UA et des Nations unies, ainsi qu’à prendre des mesures contre tous ceux qui tenteraient de saper les efforts en cours;

8-Exprime son intention, dès que des avancées significatives auront été réalisées en ce qui concerne les aspects énumérés aux paragraphes 5 et 6 ci-dessus, d’examiner la levée des sanctions ciblées imposées à 109 personnalités politiques malgaches, aux termes de ses communiqués PSC/PR/COMM.1(CCXVI) et PSC/PR/COMM.1(CCXXI), adoptés lors de sa 216ème réunion tenue le 19 février et le 17 mars 2010. Dans l’intervalle, le Conseil demande à la Commission de lui soumettre, dans un délai de 45 jours, un rapport exhaustif sur l’état de mise en œuvre des ces sanctions et d’autres mesures prises par le Conseil de paix et de sécurité;

9- Exhorte les institutions de transition de Madagascar et les acteurs politiques malgaches de s’abstenir, s’agissant du traitement de la question de la recevabilité des candidatures et dans l’esprit de la réconciliation nationale, de l’apaisement et de la promotion de la démocratie, de toute action ou décision qui pourrait saper le processus électoral et empêcher une participation large des acteurs politiques aux prochaines élections, ainsi que de garantir la tenue d’élections libres, régulières, transparentes et crédibles à Madagascar;

10- Exprime son intention d’inviter Madagascar à reprendre sa place au sein de l’UA et à participer à ses activités une fois l’élection présidentielle tenue dans les conditions requises de liberté, de transparence et de régularité, et que le nouveau Président de la République aura pris fonction;

11 – Encourage la Présidente de la Commission à prendre les dispositions nécessaires en vue de renforcer l’accompagnement par l’UA du processus de sortie de crise. À cet égard, le Conseil souligne l’importance que revêtent le renforcement du Bureau de Liaison UA/SADC à Antananarivo et la nomination urgente, par l’UA, du Chef de ce Bureau, conformément aux principes qui sous-tendent l’Architecture africaine de paix et de sécurité, ainsi que l’envoi, suffisamment de temps à l’avance, d’une équipe d’observateurs électoraux de l’UA et des Communautés économiques régionales concernées, pour les élections présidentielles et législatives;

12 – Lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle augmente son assistance financière en vue de couvrir tous les aspects du processus électoral, y compris le financement requis pour assurer la sécurité lors des élections, et envisage la reprise progressive de son soutien économique et financier à Madagascar, sur la base de la Feuille de route;

13 – Encourage la Présidente de la Commission à convoquer, aussi rapidement que possible et conformément au paragraphe 3 de la décision Assembly/Dec.472 (XX), une réunion du Groupe international de contact sur Madagascar (GIC‐M), en vue de coordonner l’action de la communauté internationale en appui à la mise en œuvre de la Feuille de route et à la restauration effective de l’ordre constitutionnel à Madagascar;

14 –Décide de rester activement saisi de la question et d’examiner la situation à Madagascar au moins une fois tous les 45 jours, sur la base de rapports de la Présidente de la Commission.

 

source : http://www.peaceau.org/fr/article/conseil-de-paix-et-de-securite-368eme-reunion-au-niveau-ministeriel-22-avril-2013-dar-es-salaam-republique-unie-de-tanzanie

17 pensées sur “Communiqué de la 368ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité sur la Situation à Madagascar”

  1. Extrait du communiqué de la 368 ème réunion du conseil de paix de sécurité du 22 avril 2013..
    Cet extrait concerne surtout la recevabilité des candidatures à l’élection présidentielle et autres élections:

    « 9- Exhorte les institutions de transition de Madagascar et les acteurs politiques malgaches de s’abstenir, s’agissant du traitement de la question de la recevabilité des candidatures et dans l’esprit de la réconciliation nationale, de l’apaisement et de la promotion de la démocratie, de toute action ou décision qui pourrait saper le processus électoral et empêcher une participation large des acteurs politiques aux prochaines élections, ainsi que de garantir la tenue d’élections libres, régulières, transparentes et crédibles à Madagascar »

    Cette exhortation du conseil de Paix et de Sécurité de l’UA est assez explicite ert ne souffre d’aucune mauvaise lecture et de mauvaise iterprétation des destinataires interlocuteurs..!
    cette mise en garde des institutions de la transition et des acteurs politiques malgaches tombent au bon moment ,la veille de l’enregistrement des candidatures aux élections présidentielles qui débute le 24 avril 2013

  2. Le CES mis en place par pouvoir issu du coup d’état aura-t-il les mêmes soucs
    d’ndépendance de jugementet et , de garantir la liberté de se présenter candidat(e)?

  3. Le SALUT DE MADAGASCAR PASSE PAR L ELIMINATION DE RAJOELINA ANDRY.

    Connu par le monde entier ,l’homme « fort «  qui a instauré l’état sans droit ni loi, source de dégradations, dans tous les sens ,morales ,intellectuelles ,économiques, dans le pays .
    L’homme à l’origine d’insécurité toujours croissante à l’origine de souffrance de plusieurs familles ,victimes des voyous produits par l’état Rajoelina ,comme ce dernier qui est fils d’un colonel ,qui n’ a pas entendu des agressions faites par un fils de colonel ici et là et même des délits commis par ses gradés de Rajoelina ou un autre agent de sécurité ?
    Le constat de la déliquescence de la société malgache est flagrante ,cet état de la société Malgache est accompagnée par la pauvreté de la grande masse paralysée psychiquement et denuée de son essence à ne plus pouvoir émmerger pour s’inspirer ,du bien ,de bon sens et de rompre contre le mal qui lui est affligé progressivement ,insidieusement per Rajoelina et son commanditaire .
    Cet état méne à l’extinction même du peuple Malgache ,sans parlé de la dégradation de l’état sanitaire des malgaches ,la diminution de l’espérance de vie .
    Or Force est de constater que Rajoelina et son entourage et sa famille n’a plus d’autres issues que de s’accrocher au pouvoir par la force , qui est entre ses mains ,la force armée bien comblée en échellon et en financement .
    Cet homme qui n’a rien amener au peuple que pacotilles et des gesticulations de façade veut s’imposer comme le plus haut dirigeant du peuple malgache .
    Lui avec sa puissance armée écarte tout concurrent suceptible de lui surpasser ,cet homme trompeur lorsqu’il a remversé le regime légal a enrôlé une foule certe dans la nécéssité dans l’idée de l’instauration de la démocratie .
    En quatre ans ,on sait ce qu’il a fait ,fermeture de stations radio ,arrestation d’ opposants ,torture ,tentatives d’assassinat et assassinat ( cf le révélations du colonel Charles ),..intimidation ,interdicition de reunion publique sans parler des délits économiques ,vente des biens nationaux et autres trafics .
    Il a renversé le régime légal ,il a trompé ses partisans ,il verouille le peuple malgache pourque lui et sa troupe en dirigeant peu reconnu par le monde vit dans l’opulence de l’argent mafieux et sale .

  4. ravelonarivo dit :
    14 avril 2013 à 20 h 45 min
    Je vois stupide de désigner Mme Ravalomanana candidat. Je vois dans tout cela qu’on joue le jeu de francafrique .Il faut constater que Mr Ravalomana ne peut pas respecter sa parole.Il faut de demander la capacité de Mme Ravalomana pour diriger le redressement du pays.. … Pour pouvoir s exprimer il faut un candidat donc on peut avancer n’importe qui comme candidat …. On va. Plutôt déballer ce qu on a retenu PDt ces 4 années de dictatures.
    ravelonarivo dit :
    15 avril 2013 à 13 h 31 min
    J ‘insiste à signaler le manque de cohérence de la mouvance Ravalomanana,tous les membres de la délégation en afrique du sud savent que la candidature de Mme Ravalomanana peut poser de problémes pour différentes raisons ,une d’elle est l’accord entre ces m^mes personnes et Rajoelina pour les conditions de retour et de séjour de Mme Ravalomanana à Madagascar ,
    en 2 tout le monde sait en arriére pensée que Mme ravalomanana n’a pas residé physiquement à Madagascar pendant 4 ans ,…
    On sait bien La compétence et l’éfficacité des hommes de loi de cette mouvance (avocat et autre ) qui n’ont pas fait leurs preuves ,qui osent avancer la candidature de cette femme.
    J’espére qu ils osent assumer tous leurs responsabilités ,lorsque la France et Rajoelina vont s’opposer à cette candidature de la mouvance Ravalomanana.
    Ce que je ne croît presque plus car eux tous ont crié le retour de Mr Ravalomanana avant les elections où on en est maintenant ????

  5. ravelonarivo
    Buté ? Ecoeuré ? Ignorant de la psycologie sociale des Malgaches ,qui consiste à s’aligner derrière le puissant qui ne veut pas dire le plus riche ), celui qui a donné les preuves de cette puissance..
    Le Président RAVALOMANANA MARC a démontré sa capacité entreprenariale , sa puissance de travail ( de simple laitier devenu pdg d’une grande laiterie indusstrielle , d’entreprises agro-alimentaires et de grandes sociétés de distribution…etc..
    Ses différentes activités au service des Malgaches qui ont pu acheter des produits de Madagascar à bas prix Et les Malgaches ont vu leur pouvoir d’achat augmenté en CINQ ANS (de 2001 à 2006)..
    Les Malgaches ne sont pas bouchés ou aveugles : ils ont pu faire la différence entre ce
    qu’ils ont vécu avec ratsiraka durant près de vingt ans et ce qu’ils réalisé avec le Président RAVALOMANANA MARC en SEPT ANS ( 2001-2008)..
    Le Pays a enregistré un taux de croissance de 7.9% en sept ans…
    Voilà les résultats de puissance de travail , de production sous le régime RAVALOMANANANA MARC et les Malgaches ont été les seuls bénéficiaires de leurs efforts..
    Alors la question qui se pose est celle-ci :
    Pourquoi les adversaires du Président RAVALOMANANA MARC ont voulu léliminer ,même physquement dans la nuit du 17-18 novembre 2006 ,c’est-à-dire QUINZE JOURS AVANT L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 03 DECEMBRE 2006 ?

    Réponses :
    –parceque les Malgaches ne votent que le Président RAVALOMANANA MARC ( ia gagné deux présidentielles ,deux majorités de députés, un referendum -toilettage de la Constitution).
    –sur le plan commercial des ppn ,ses concurrents (karana, français ,chinois nMalgaches
    n’ont pu le concurrencer grâce au prix des ppn à la baisse qu’il a instaurée…
    La solution pour ces « adversaires ou ennemis  » a été sa neutralisation..
    Cela dure quatre ans que cette neutralisation a essayé par tous les moyens de l’atteindre ,mais il est toujours là ,vivant ,grâce à l’appartenance de la République de Madagascar à la SADC ,dont la candidature d’entrée dans ce groupement de Pays a été déposée en 2005 par le Président RAVALOMANANA MARC..
    Bref , devant l’urgence de la sortie de crise ,car les Malgaches n’en peuvent plus , la feuille de route a programmé l’élection présidentielle quand cette feuille de route est mise en place avec instauration de la transition consensuele ,inclusive qui mettra fin au pouvoir usurpé de rajoelina
    nous savons Tous les blocages itératifs inspirés par la françafrique..
    Mais les élections sont imposées par la Communauté internationale..Le Président s’est conformé à la résolution de la SADC et a décidé de ne pas se présenter aux élections..
    La Mouvance doit présenter un candidat..
    Après un casting effectué à Bel’Air , les dirigeants des partis qui composent la Mouvance (TIM ,TEZA, MFM et les membres des institutions (CT, CST, MINISTRES ), ont décidé de propser la candidature à Madame RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY LALAOARIVELO..,qui a demandé un temps de réfléxion..
    Il y a eu la rencontre avec le Président RAVALOMANANA MARC à Prétoria..Les Membres de la Mouvance ont présenté au Président le résultat du csting..Le Président ne trouve aucun inconvénient que sa femme soit la candidate de la Mouvance ,à condition ,a-t-il dit qu’elle accepte..Alors il faut demander son avis..
    Voilà comment Madame RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY LALAOARIVELO a été désignée candidate de la Mouvance..,!
    Le CPS de l’UA a exhorté les institutions de la transiton et les partis politiques de ne pas empêcher les candidatures.!
    je n’ai pas à discuter avec rvelnarivo du contenu intégral de son post..C’est son avis..

  6. Mazava ny fanambaran’ny CPS. Hoy ny Ntaolo hoe « ny hendry mody voky fa ny adala manesika ihany ». Raha ny fitsikerana an’ireo rehetra efa nilatsaka ho fidina, na ireo mikasa izany,na ireo atolotra firehana na ankolafy dia tsy hisy vokatra azo antenaina akory eto. Hasoavy ny anao fa aza mandany andro manamavo ny an’ny hafa satria tsy hampiova hevitra azy ianao!
    Tany manan-kasina i Madagasikara, tsy ho kilalaon’ny mpanjanatany sy nympanongam-panjakana mandrakizay!

  7. « Voilà comment Madame RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY LALAORAIVELO a été désignée candidate de la Mouvance » !!

    FAUX ET ARCHI-FAUX !!!

    Vos inepties et autres élucubrations Monsieur le Docteur ne peuvent qu’induire les malgaches en erreur !! Aussi, ai-je de sérieux doutes quant à votre soi-disant patriotisme !!

    Rehefa mitantara ny tena Tia tanindrazana, dia milaza ny zava-marina, fa tsy manoratsoram-poana toa izao ataonao izao ry DCR !!

    – Fihaonana Bel Air : Gidraka be no hita tao satria nihevitra ny hirotsaka ho fidiana ny sasany ! Ireo izay nitsipaka dia tsy navela handeha, na dia afaka niantoka ny saran-dalany aza !
    – Faravohitra : Tsy nisy resaka fangatahana an’i Madama hilatsaka ho fidiana izany, fa famangiana sy resaka madinidinika, ary fangatahana tso-drano !
    – Sud Af : Ireo izay nandeha tany, ny ankabeazany dia nihevitra ny hanohana « olon-kafa » fa tsy ny vadin’ny Filoha ; tsy tanteraka izany satria ny an’Andriamatoa Filoha no nataony tonga aloha rehefa avy nihaino ny fandehan’ny raharaha amin’izao fotoana izy, ary rehefa avy nanazàva ihany koa tamin-dry zareo izay tonga tany, ny zavatra angatahan’ny SADC-UA sns…..

    Noho izany rehetra izany, aza dia vokisana lalitra ny mpisera ! Mbola tsy ampy ve izao fahavoazana izao ? Ary ho betsaka ny ho tapaka lalan-drà raha ny zavatra re amin’izao fotoana no voaporofo fa tena marina, ary tonga dia entina eto.
    Mampitandrina an’ireo izay mihinia hivily lalana eto ny tenako ; satria mantsy ho tompon’andraikitra tanteraka ianareo amin’izay zavatra ratsy mety hitranga, vokatry ny tsy fieritreretana sy ny fitiavan-tena !!

    Tsy resaka adaladala akory ireny karôty sy 4×4 ireny, ary mbola miampy an’izany vola be izany indray amin’izao fotoana !

    Ny rindrina aza manan-tsofina hoy ny fitenenana, koa mba tongava saina fa aza faly mivarotra ny tanindrazana, toy ny mpanongana !!

    Ho famaranana ny androany, dia faly nahita an’ilay fanambaràna nataon’ny Profesora Ranjeva ; hita tany ho any mantsy fa hoe hilatsaka ianao, ary tena ketraka raha nahita an’ilay voalazan’ireo hoe mpanao gazety.
    Mety dia mety ny nanaovanao an’io fanambaràna io. Averina eto ihany fa izay mikasa hilatsaka dia naman’ny mpanongana daholo.

    Tohano lalandava ny ara-dalàna Andriamatoa, ary mba miangavy anao fotsiny hampiakatra an’ilay vitesy ho ambonibony kokoa !

    Mieux vaut tard que jamais !!

  8. Misy adino kely aza fady !
    Matoa misy fanakianana ataon’ny mpisera, dia TSY HITA ATRAMIN’IZAO, ilay hoe fitadiavana marina an’izany Firaisan-kina izany !
    Tsy tokony ny mpisera izay manohana ny ara-dalàna, sy vonona ny hanohana arak’izay azony atao an-dRamatoa Lalao Ravalomanana, no omena tsiny lava izao !

  9. Mampalahelo Madagasikara.. ataon’ny olona amin’izay tiandry zareo.. Rariny ny Andriamatoa Ravalomanana raha tsy manaiky lembenana fotsiny. Aleo mijoro tsy mandray anjara amin’ny fifidianana toy izay fifidianana tery vay manta be.

    rahoviana loatra vaoi hifoha isika malagasy? efa azo lazaina hoe tara mintsy anie e..

  10. Misaotra amin’ireo infos be dia be entini KM eto ireo e !
    Mazava ny amin’io rangahy io (I DCR izany) satria rehefa mba nanadiady ireo mba olom-pantatro aho ny amin’io rangahy io (I DCR),dia toa mitovitovy ny fiejeriny: “manao sinema irery ilay rangahy io ka mihevitra ny tenany ho rôle-be”.Ary mety marina mihitsy ny filazan’I KM hoe tsy “patriote” izy io rehefa dinihina tsara ny zavatra soratany.Hatreo ny amin’iny e!!!!
    Miazakazaka be ny fandehan’ny raharaha nefa dia mbola tsy hita mazava izay tena hoarahina: henoy ny kabarin’I Manoela omaly.Tena goavam-be ny asa nefa dia mamporisika ny tan-dalàna rehetra handray an-tanana an’izany asa izany.Samia mandray ny andraikiny araky ny nolazain’ny Filoha Ravalomanana,ary avohay imasom-bahaoka izay tsy mazava.

  11. Mbola misy hantenaina ve @ndry zalahy ireo e???
    Marina fa ilay voalazan’i FFKM mbola misy azo raisina fa…….
    Ilay fampiharana azy no mbola any an-kibon’omby , RAHOVIANA HONO????dia @ fomba ahoana??
    Mba sasatra miandry rė ny vahoaka fa mba lazao ry FFKM , efa tsara ilay HEVITRA NAROSONAREO
    fa mba miandry FAMPIHARANA rė TOMPOKO ISANY Ô!!!MBA MIANGAVY RAHA AZO HATAO .

  12. ranavalona ô !
    Inona moa no tena lazain’ny FFKM ho ataony ? Hampihavana ny malagasy, satria nisy andian’olona vitsivitsy tsy nanara-dalàna sy nanongam-panjakàna, any ka ny vahoaka malagasy iray manontolo no mifafa ny kioany sy mihinana ny tsy fihinany !
    Ilay anisan’ny nahatonga an’izao zavatra izao anefa (video Viva) dia mitsotsotra any an-tanàna amin’izao fotoana.
    Mody mandeha ny resaka hoe tokony « mba » manatrika an’ilay Fihaonam-be ny Prezidà Ravalomanana !
    Koa mandeha ny fanontaniana ! Raha tena ny hiverenan’izany Tena Fihavanana malagasy izany no tadiavin’ny FFKM, maninona raha mialohan’ny zava-drehetra, tsy ny fiverenan’ny Filoha Ravalomanana any an-tanindrazana no natao laharam-pahameana ?
    Mandeha ny feo hoe i Rahanona no ao ambadik’io resaka toaraharaha io ! Ary eo ireo izay « mody tezitra » fa hoe hahemotra ny fifidianana, ary apetraka ny Tetezamita tena izy ! Mody mangana daholo !

    Eo ny miseho ho tena rôle sy tsy mahatanty fanesoana avy any amin’ilay sônagaly vavy, satria sahy nifanamby tamin’ny karamany ilay kala !

    Tananews

    « PROPOS RABAISSANTS : SYLVAIN RABETSAROANA S’INSURGE CONTRE FATMA SAMOURA »
    « Un apaisement est un travail de tous les jours. Si on me prouve qu’entre le 24 juillet et le 31 décembre, Madagascar sera apaisé, je suis prête à donner un mois de salaire », dixit Fatma Samoura.

    Mazava aminy izany, fa tsy hisy filaminana mialohan’ny faran’ny taona !

    Dia ilay fifidianana izany entina hitadiavana inona ?
    Maninona izy no sahy miteny an’izany ?
    Amin’ny faran’ny taona izany ny Filoha mbola tsy ho tafaverina eo, satria tsy tian’ny frantsay hono ny « fisian’ny korontana » ?
    Dia i ramalagasy be tsy miteny, mba inona no eritreriny ?

    Voa ny domelinaozy daholo mihintsy ve, any ka ilay olona nanoratra an’io zavatra nentiko eto io aza ( na dia misy hitako fa be ihany no marina amin’izay voalazany ), dia sahy manoratra hoe « Le malgache peut-il revendiquer une meilleure considération, après avoir soutenu un coup d’Etat sur la place du 13 mai ? ».

    Tsy fantatro na iza io « le malgache » lazainy io, fa ny fantatro dia andian’olom-bitsy, nampian’ny miaramila no teny, ary nanongam-panjakàna avy eo !
    Ny sary rehetra, efa maro no nanao dossier azo entina atao porofo !

    Raha nilaza ilay nanoratra hoe nahomby ny fanonganana satria variana nitazana ny malagasy, dia mety ho marina. Ka hoy aho hoe diso be izany ny filazana fa ny malagasy (rehetra) no nanohana an’io fanonganam-panjakàna io !
    Tsara ny mampahafantatra fa mamaky an’izay site malagasy izay azony vakiana ny frantsay, indrindra ireo izay fantany fa mivohy ny famerenana ny ara-dalàna na dia TSINDRAINDRAY AZA !

    Tsy mahagaga ary tsy tokony ho tezitra rahatoa ka lazain’ny sasany fa dondrona isika malagasy ; ramalagasy mantsy miseho ho ambony sy mahay noho ny afrikana !

  13. Tsy mandeha intsony io rohy io ; toa nofafan-dry zareo mpiandraikitra ny serasera ao amin’ny site TIM ilay izy, satria tsy voamarina angamba ilay resaka hoe nametraka dosie Ingahy Rakotoarivelo fa hirotsaka ho fidiana.

    Amiko ny zavatra tokony ataony faran’izay maika, dia ny manao toy ny nataon’Ingahy Ranjeva. Manao démenti, fanambaràna hoe tsy marina izany ary tsy mi(ni)hevitra ny hirotsaka izany intsony (mihintsy) !
    Fa ny zavatra fantatry ny olona tena marina aloha dia ny hoe nivory teny Ambohidratrimo, ireo rehetra izay nisintaka avy ao amin’ny TIM, dia tsy iza fa ry Rajemison, Raharinaivo,…..sns !

    Tsy mahagaga ary tsy azo omena tsiny raha lasa saina ny olona rehetra, ary ny tsy nahitàna olona vitsivitsy teny Antanimena omaly koa, dia toa manamarina an’izany !

    Miverina kely any amin’ilay resaka TIM ! Ry Rajemison angaha mbola nijanona ao anatin’ny antoko TIM atramin’izao, sa dia hoe fivorian’ny « mpinamana taloha » sa « mpisintaka » mba tsy hilazàna hoe mpamadika io fivoriana io ?

    Ary mba tazomina sy entina hanaovana inona hono ity antoko ?

    Hita tao amin’ny Midi madagascar ny hoe miparitaka ary samy mandeha sy samy mitady ireo mpiaradia amin’ilay potsista, any ka « ..la mouvance Ravalomanana n’a pas droit à l’erreur » !

    Mazava izany fa ny ara-dalàna no handresy, ary ny vahoaka hoy aho tsy hifidy olona nanongam-panjakàna sy nitondra fahoriana ho azy !

    Iza ireo mitady hitsipona na hitango fotsiny ? Mitady ny « beurre et l’argent du beurre, à défaut des beaux yeux de la femme du laitier » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *