RAVELOSN CONSTANT : MANOMBOKA IZAO DIA HAFA INDRAY NY TANTARA

DSC00038

DSC00038Manomboka izao hoy ny Ct Raveloson Constant teny amin’ny Magro Behoririka androany  dia hafa indray ny tantara. Izao hoy izy no fotoana ahatakarana fa azo itokisana ny antsika. Tsotra ny antsika dia na alohan’ny fifidianana na rehefa ho filoha ny kandidàntsika dia vitantsika ny fampihavanana. Raha msiy fahavalo hoy izy dia tsy namantsika izany. Ny filoha ve mikabary amin’ny hanangan’ady , tsy namantsika izany. Mamerina ny hasin’ny filohampirenena hoy Constant no ataontsika eto. Taorian’ny nametrahana ny filoha Ravalomanana Marc teny Mahamasina dia tsy nahita fihetsem-po raha tsy tamin’ny Alakamisy teo. Isika hoy izy rehefa lanolotra kandidà dia tsy maintsy jerena ny manodidina antsika fa tsy milalao maloto, diovina ny kianja sao misy tsilo, vaky tavoahangy. Mbola namafisiny ihany koa fa raha mbola misy ireny  fitokanana trano ataon’ny fat ireny ka mitondra ny anaran’ny filohan’ny tetezamita , dia tsy izany ny tetezamita ary tsy ekentsika izany. Ny andininy faha 15 ao amin’ny tondrozotra dia fady ho an’ny filohan’ny tetezamita ny mitongilana na dia kely akory aza indrindra indrindra amin’ny fifidianana.Ny filohan’ny tetezamita  dia aoka ho neutre.Amintsika miteny izao hoy Constant dia ampiasana fahefana sy fitaovam-panjakana. Namafisiny ihany koa ny teny efa voalazany mikasika an-dRamatoa Fatma Samoura. Poizina ho antsika hoy Constant raha vitsy an’isa no hitondra eo ka ho tsofindranon’ny fikambanana iraisam-pirenena ve fa afaka hanao sesi-tany ny malagasy, afaka hanagadra.Ny fanaofidin’izay hoy izy dia ataovy azo antoka tanteraka fa voasoratra ao anaty lisim-pifidianana isika.  Raha misy namantsika fantatra fa tsy voasoratra , dia ampio izy. Manamboatra ny terrain isika ary ataontsika tsy maintsy mandresy. Aza mivaky loha amin’izany hoe tsy ampy enimbolana izany hoy izy fa manana mpahay lalàna isika nandinika izany. Fanapahankevitra politika io hoy Constant hoe, hatramin’ny fifidianana, avela halalaka ve ny olona . N’inon’inona mivoaka eo hoy Constant dia fanapahankevitra politika, manomboka eto ka hatrany amin’ ny firaisambe afrikana sy ny  fikambanana iraisam-pirenena ny mahatonga  ny hoe ekena sa tsia ny ny firotsahan’ny Ramatoa   Lalao Ravalomanana Rakotinirainy. Ko asakakasak’izay manao hoe tsy ho alamina i Madagasikara. Tsy ho alahatrintsika amin’ny mpiady an-tsena ny kandidàntsika hoy Constant fa vitantsika ny ahatonga azy ho filohan’ny malagasy rehetra.

8 pensées sur “RAVELOSN CONSTANT : MANOMBOKA IZAO DIA HAFA INDRAY NY TANTARA”

  1. Izay tenin’raveloson izay ihany ve ry Solo Razafy no tokony hotanterina eto?ary ny tenin’i Manoela?ary ny tenin’ i Guy Rivo?raha tena hitondra ny anjara birikinareo am fanarenana ny firenena ianareo ao am mydago,dia tantarao « fidèlement »izay zava mist(les faits);mampahery anareo fa tsy mora ny manao zavatra,indrindra ra sanatria misy teritery!

  2. Mbola misy an’le rangahy anaki 2 ireo koa fa tsy haiko ny anarany,na phrase 1 aza ve dia tsisy lazaina ny voalazan dry zareo ireo?

  3. Tsy maninona izany Soapeta a!!isika anie mandefitra foana hoy ilay Raikalahy izany e!!
    MAHARETA e! io aloha no misy … VIDEO aza tsy musy intsony efa ela fa tsy maninona,
    ataovy fisotro ranon’akoho e!! izay kely azo HANDRANDRAINA, tsy mora koa ny @ toerany fa efa misy kely eto aloha dia
    mahaiza mankasitraka.Tsy maintsy miaina @’izao aloha e!!mahereza e!!!Izay mitady ho miseho ho be mokony ao @ Ankolafy
    ao dia KENDAINA DAHOLO SAO MITADY HIOHATRA NY SASANY, ilay loha-pary io, sao ho MAMY KOKOA NOHO ILAY
    LOHANY eeeeeeeee izany io ! fa tsy i Solozafy akory no maninona fa mba miezaka ihany izy indraindray fa aleo ireny no
    jerena e! izay fa ny TOLONTSIKA JERENA .

  4. Itony tranokala itony anie ka filazam-baovao ,azon’ny rehetra ampiasaina ..
    misy forumistes izay mitondraeto ny fihetsr-pony , ny tsikera tiany atao ,ny tsy manan-kolazaina afatsy ny manaratsy na manebaka na manatsatso ary mihevitra izy ireo fa izy ireo no mahay sy mahalala sy mahazo miteny..
    Mpanao gazety Atoa SOLO RAZAFY ,olon-dehibe izy mahalala ny asany sy ny tokont ataony..!Ary aza adino fa misy Comité de rédaction sy Direction de Publication ao amin’ny Mydago -webmaster no tompon’andraikitra ,koa fa ka mamoaka izay tiany avoaka izy raha tsy mandalo amin’ireo tonia ireo !Hisy maivan-doha indray hilaza fa mirediredy aho !
    Kabary teny Behoririka MAGRO no noraisina tamin’ny oronam-peo..Atoa RAVELOSON Constant no nikabary ary Mydago no nandray am-eo ny kabariny..
    atoa MANOELA koa mikabary eny amin’ny MADRO fa ny radio Rindra no mandray amin’ny oronam-peo ny kabariny..
    Mola tsy nisy mpihaino ny radio Rindra no nitaraina ka niteny hoe : « Nahoana ny kabarin’i MANOELA ihany no tanterinareo ? »
    Ireo mpikabary resahana eto ( RAVELOSON sy MANOELA ) dia olona iray ady , mpikambna ao amin’ny Ankolafy RAVALOMANANA MARC..!
    Tsy mpifavalo ireo..Tsy mifaninana !

  5. Atramin’izao aloha dia mbola mitohy ny tantara !! Aiza RY MYDAGO, maninona no TSY MBA NASIANA RESAKA MIHINTSY IREO SOLOTENAN’NY GTT, izay sambany mba niakatra sy nandray fitenenana ???
    Horakoran-kafaliana anefa no nandraisan’ny vahoaka azireo, maninona no tsy mba nasiana tatitra na dia kely fotsiny aza, ny zavatra noresahan-dry zareo ê ????
    Ny mahazo an’Ingahy Manoela moa iny dia efa fantatry ny rehetra hatry ny ela !

    Fanavotana ny Firenena sy Tanindrazana no atao, ary ireo GTT (Tena izy) ireo, dia anisan’ireo nasain’ny Filoha Ravalomanana, ary nanatrika ilay fihaonana tany Afrika Atsimo !! Manana ny toerany manokana ny GTT eo amin’ity tolom-piavotana ity, kanefa dia mila « felaka » (vola ho an’izay tsy mahafantatra) angaha izany i MyDago, izay vao afaka na mahazo mamoaka izay mba tian’ny GTT ampitaina amin’ny REHETRA ??

    MITOHY NY REDIREDIN’NY SASANY !!! Hoy KintanaMananDrambo, ilay maivan-doha iray !!

  6.  » NY RATSY ATAO LOZA MIANTONA… »

    Laissons les blablateurs s’écouter parler..Personne ne les lit..!
    Allons examiner les sujets qui méritent notre attention !
    Oui élevons le niveau des débats en ce début des entretiens ppéélectoraux et usons de notre capacité d’analyse et de notre objectivité !
    j’ai lu et copié-collé pour vous cet exposé de Philippe DIVAY sur la main mise d’un
     » certain de club des cinq  » qui tient par la distribution d’argent sale blanchi peut-être les putschistes qui grenouillent autour de rajoelina…
    La multitude des candidatures de cette association de malfaiteurs fait exploser cette association et affole rajoelina.. » i a des chances de perdre et de tout perdre « (voir
    ce qui arrive aux aux familles des soit-disants puisants Bongo omar ( qui a fait la pluie et le beau temps avec la françafrique et Wade qui a voulu ignorer la force du Peuple sénégalais « .
    Oui comme en politique politicienne comme en thermodynaphysique , les mêmes causes
    provoquent les mêmes effets « .

    (Extrait du forum du site officiel RAVALOMANANA MARC ).
    Voici l’exposé de Phillipe DIVAY :

    « les « biens mal acquis affolent rajoelina et son association de malfaiteurs  »
    Rajoelina et son association de malfaiteurs  »
    25 avril 2013 Par Philippe DIVAY
    Les « biens mal acquis » affolent la Transition Rajoelina
    La « bande des cinq » vous connaissez ? A Madagascar, on a toujours invoqué les agissements de son
    « entourage » pour expliquer les échecs puis la chute de tous nos chefs d’Etat successifs. Il ‘agit de toute
    une nébuleuse de composantes indéterminées. L’actuel régime de Transition fait exception qui confirme
    la règle. Le fameux entourage porte enfin, un nom, « la bande des cinq ». Les observateurs spécialistes
    des mouvements du sérail sont unanimes autour de 5 personnes qui ont le pas sur les ministres, voire le
    premier ministre en exercice. Et au nom du Président, impose leur « diktat » aux membres du
    gouvernement, les font poireauter dans les couloirs de leur bureau, voire les admoneste. La « bande des
    cinq » est réputé de notoriété publique, pilier du pouvoir Rajoelina et gardienne des secrets. Comme la
    pierre philosophale, elle transforme tout en or ou en espèces sonnantes et trébuchantes, et en connait les
    recettes. On mesure l’affolement du Palais à l’aune d’un gravissime danger qui menace les chiffres
    ultraconfidentiels du coffre-fort, l’image et l’avenir politique du chef de l’Etat. La fin de règne de la
    Transition n’échappera pas au syndrome des « biens mal acquis », qui a jeté la famille Bongo sous les
    projecteurs d’un scandale international. Karim Wade croupit actuellement dans une prison de Dakar
    après l’échec de son père Abdoulaye Wade à la présidentielle sénégalaise. S’inscrit parmi les sinistrés de
    la défaite politique du père, le fils de Hosni Moubarak d’Egypte et beaucoup d’autres. La fuite de Ben Ali
    de Tunisie ou, il ya longtemps, le triste destin tragi-comique du sergent Bokassa, autoproclamé empereur
    de la Centrafrique, témoignent de la fin des dictateurs qui n’ont pas eu l’intelligence de se créer des
    « bandes de cinq » dotées de réelles compétences professionnelles.
    Blanchiment d’argent. C’est la nouvelle vedette de l’actualité politique. Comme sous le coup d’une
    baguette magique, se réveillent le Samifin, le Bianco ou la police économique. Ils complètent un dispositif
    devant l’inefficacité de l’Inspection générale de l’Etat trop occupée à traquer les pauvres maires plutôt que
    les gros poissons des eaux troubles du pouvoir. Ce réveil interpelle. « Pour qui sont ces serpents qui
    sifflent sur vos têtes ? » écrivait Racine. Les candidats sont prévenus. La « bande des cinq » et leurs
    satellites pourraient tout oser, même l’impensable. Lors de la « tournée-propagande camouflée », on a eu
    l’intense surprise de voir un consul de Madagascar très ami-ami avec le Chef de l’Etat alors que les
    comptes de son consulat ont été bloqués par la France pour fortes suspicions de blanchiment d’argent.
    On n’en a plus entendu parler, mais on a vu le monsieur dépenser des millions pour soutenir la précampagne
    d’un candidat d’Etat dans le village-capitale du saphir. Il était devenu opérateur économique.
    Les liens privilégiés avec la « bande des cinq » rapportent. Un des membres émérites est spécialiste du
    secteur minier, et gère par-dessus le ministre en exercice, les affaires relevant du département. Cela en
    fait des dollars que le Trésor Public ignore. D’où les malheurs d’une responsable qui veut secouer une
    main trop lourde. On comprend les malheurs d’une société d’Ambatovy qui ne veut pas entendre parler
    d’une gestion unilatérale des millions dollars de ses donations humanitaires. On comprend les relations
    privilégiées avec les Thaïlandais, et un de leurs premiers ministres déchus pour corruption etc… Le reste
    à l’avenant, car ils sont partout, jusque dans les forêts de… bois de rose, comme des pieuvres tueuses,
    sucent le sang de leur propre patrie.
    Quand l’ONG Sherpa de réputation internationale, révèle que Madagascar figure en tête de liste des
    opérations jugées « anormales » en direction de paradis fiscaux, cela explique la panique en haut lieu.
    «La bande des cinq » sont des opérateurs économiques et/ou anciens ministres, de compétences
    éprouvées en matière de circuits financiers internationaux. Des membres du gouvernement ont été
    « affectés » vers Ambohitsorohitra. Ils étaient plus utiles au Président qu’au Premier Ministre, encore
    moins au peuple. Parmi eux, un a été rétrogradé consul, mais un récent scandale bancaire a révélé de
    quoi retourne la nomination. Le blanchiment d’argent et les paradis fiscaux n’ont pas de secrets pour cette
    bande, et ils recrutent à tour de bras et au prix fort. Comme dans tout think tank qui se respecte, elle
    compte au moins, un « vazaha » de service pour huiler les portes vers le cercle des relations publiques
    vers l’extérieur. La mafia des appétits, comme toutes les mafias a une vocation internationale. Notre
    bande des cinq est la réplique de la «bande des quatre » que Mao Ze Dong n’a pu terrasser qu’avec une
    révolution culturelle. C’est exactement ce que tente Madagascar avec la présidentielle. Un changement
    de tête est toujours le cauchemar des « bandes » de la planète. En effet, elles risquent non seulement de
    perdre, mais aussi de tout perdre et de finir en prison. On comprend que Andry Rajoelina & co
    n’hésiteront devant aucun moyens pour que l’éventuel vainqueur du ni…ni le 24 juillet ne vienne jeter des
    yeux par trop inquisiteurs dans les comptes de la Transition. Il fallait absolument un copain, mieux un
    complice, ou au moins, un personnage coulant et qui a (déjà) fait preuve de beaucoup d’appétit de
    pouvoir et d’argent. D’où le scandale public du Congrès TGV tenu à Andranomena. A éviter absolument,
    tout candidat intègre, droit, loyal, ayant foi aux valeurs du patriotisme, de la parole donnée (sur la place du
    treize mai), de l’esprit citoyen et du sens du bien public. Dans quelle mesure le(s)candidats(s) qui ont
    gagné le coeur de Andry Rajoelina répondent-ils à ces critères ? Cela importe peu. La « bande des cinq »
    fera le nécessaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *