Flash Info: La SADC demande à Mme Ravalomnana, à M. Ratsiraka et à M. Rajoelina de se retirer pour éviter les troubles

Madagascar: le vote qui inquiète

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a demandé aujourd’hui aux trois principaux candidats à l’élection présidentielle malgache, dont l’actuel homme fort de Madagascar Andry Rajoelina, de se retirer afin d’éviter des troubles sur la Grande Ile. Parmi les 41 candidats autorisés par la Cour électorale spéciale (CES) malgache à se présenter à la présidentielle du 24 juillet figurent l’épouse de l’ancien président Marc Ravalomanana déposé en 2009, Lalao, l’ancien président Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina. Or, les deux premiers – qui viennent de rentrer d’exil – n’auront pas résidé pendant six mois dans le pays le jour du scrutin comme l’exige la loi électorale, et la candidature du troisième a été déposée hors délai.

« Le sommet a exprimé sa vive préoccupation quant à la décision de la Cour électorale spéciale d’approuver des candidatures illégitimes pour l’élection présidentielle en violation de la Constitution malgache et de la loi électorale », a fait savoir le secrétariat de la SADC à l’issue d’une réunion de la troïka, l’organe de sécurité de l’organisation régionale, au Cap. La SADC, qui joue les médiateurs dans la crise malgache depuis le renversement de Ravalomanana par Rajoelina en 2009, « a également exprimé son mécontentement sur la décision de S.E. Rajoelina de revenir sur son engagement préalable de ne pas se présenter à l’élection présidentielle », selon le communiqué.  Elle « a également exprimé sa déception face à la décision imprudente de la Mouvance Ravalomanana de présenter Lalao Ravalomanana, ancienne première dame de la République de Madagascar, en tant que candidate à la présidentielle ».

Ravalomanana et Rajoelina s’étaient engagés à ne pas se présenter, mais l’actuel homme fort de la Grande Ile a fait une candidature surprise pour répondre à celle de l’épouse de son prédécesseur et toujours grand rival. « Le sommet a exhorté S.E. Andry Rajoelina, l’ancien président Didier Ratsiraka et Madame Lalao Ravalomanana à réfléchir au retrait de leurs candidatures au nom de la paix et de la stabilité à Madagascar », a conclu la SADC. L’organisation régionale appelle néanmoins tous les partis malgaches à respecter le calendrier électoral – un premier tour de la présidentielle le 24 juillet avant un éventuel second tour couplé avec des législatives le 25 septembre-, et invite l’ONU et l’Union africaine à venir superviser l’organisation du scrutin.

Source Le Figaro avec AFP


Madagascar: le vote qui inquiète

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a demandé aujourd’hui aux trois principaux candidats à l’élection présidentielle malgache, dont l’actuel homme fort de Madagascar Andry Rajoelina, de se retirer afin d’éviter des troubles sur la Grande Ile. Parmi les 41 candidats autorisés par la Cour électorale spéciale (CES) malgache à se présenter à la présidentielle du 24 juillet figurent l’épouse de l’ancien président Marc Ravalomanana déposé en 2009, Lalao, l’ancien président Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina. Or, les deux premiers – qui viennent de rentrer d’exil – n’auront pas résidé pendant six mois dans le pays le jour du scrutin comme l’exige la loi électorale, et la candidature du troisième a été déposée hors délai.

« Le sommet a exprimé sa vive préoccupation quant à la décision de la Cour électorale spéciale d’approuver des candidatures illégitimes pour l’élection présidentielle en violation de la Constitution malgache et de la loi électorale », a fait savoir le secrétariat de la SADC à l’issue d’une réunion de la troïka, l’organe de sécurité de l’organisation régionale, au Cap. La SADC, qui joue les médiateurs dans la crise malgache depuis le renversement de Ravalomanana par Rajoelina en 2009, « a également exprimé son mécontentement sur la décision de S.E. Rajoelina de revenir sur son engagement préalable de ne pas se présenter à l’élection présidentielle », selon le communiqué.  Elle « a également exprimé sa déception face à la décision imprudente de la Mouvance Ravalomanana de présenter Lalao Ravalomanana, ancienne première dame de la République de Madagascar, en tant que candidate à la présidentielle ».

Ravalomanana et Rajoelina s’étaient engagés à ne pas se présenter, mais l’actuel homme fort de la Grande Ile a fait une candidature surprise pour répondre à celle de l’épouse de son prédécesseur et toujours grand rival. « Le sommet a exhorté S.E. Andry Rajoelina, l’ancien président Didier Ratsiraka et Madame Lalao Ravalomanana à réfléchir au retrait de leurs candidatures au nom de la paix et de la stabilité à Madagascar », a conclu la SADC. L’organisation régionale appelle néanmoins tous les partis malgaches à respecter le calendrier électoral – un premier tour de la présidentielle le 24 juillet avant un éventuel second tour couplé avec des législatives le 25 septembre-, et invite l’ONU et l’Union africaine à venir superviser l’organisation du scrutin.

Source Le Figaro avec AFP


12 pensées sur “Flash Info: La SADC demande à Mme Ravalomnana, à M. Ratsiraka et à M. Rajoelina de se retirer pour éviter les troubles”

  1. To the Chief of liaison of the SADC Bureau in Antananarivo!

    A couple years ago, you were demanding every political stakeholders to implement all terms of the roadmap as you apprehended the reaction of Mr Andry Rajoelina.
    In fact, we found out that:
    – Still some political actors are in jail
    – TVs and Radios are no longer freed.
    – Mr Ravalomanana is still away.
    Let me remind you that Mrs Lalao Ravalomanana has her own personal status which is different from Mr Ravalomanana one’s.Hence she is able to candidate for the presidential election.
    The main task of mediators is to bring back justice and to give back to the owner its property which were stolen by a thief.It is a basic common sense.

  2. I thank my friend here above: Ratsimilaho

    ______

    There is no peace moreover not any stability in Madagascar!

    I let the Sadc know my own simple citizen feeling, that: if any one of this candidates – but not from Ravalomanana’s side
    earn the presidential election
    living in Madagascar does not make any sens
    we would prefer leaving our country

    These 2009’s outlaws remain strong by all means EXCEPT TO ABIDE BY RULES
    that the rest won’t stand right and steady for much long

    yourself S A D C is being manipulated somehow
    proof: go thru the roadmap, even all points stated within the half way in it you show inability to make them be executed by these people in power

    No credibility – Bend yoursel under françafrique directives
    but not me neither my kids

    WE ARE FED UP buddy!!

  3. Ils sont malades. c’est en retirant leurs candidatures que le trouble va venir.. La SADC veut-elle africaniser la crise politique malgache ? Je l’aurai écouté si elle avait fait quelques chose avant. mais jusqu’à maintenant la SADC n’arrive pas à imposer ses résolution: Maputo, Sandton, Addis Abebas, La feuille de route etc.. donc je dis à la SADC :  » MERDE »

  4. La SADC n’a jamais vraiment oeuvré ni pour la résolution de la crise, ni pour le bien du peuple malgache !
    On lui avait confié une mission, mais il est connu notoirement que c’est un autre pays, et qui puis est non africain, qui dicte ses actions et qui tire les ficelles.

    Le temps est venu pour le peuple malgache de démontrer au monde entier que pour déterminer son avenir, il a son mot à dire, et que sa décision est souveraine !
    Peuple malgache, relevez-vous ! Y en a marre de vous voir marcher le dos courbé !
    A force de vous plier, vous n’arriverez plus à marcher droit !

    Asaivo démontrer-n’ny SADC hoe namono olona ve i Lalao Ravalomanana, na ny vadiny !!

    NY FANTATRA ALOHA ATRAMIN’IZAO DIA I RATSIRAKA SY RAJOELINA NO EFA NAMONO VAHOAKA ! RAHATOA KA IREO OLONA ROA IREO NO TAKIANY TSY MAINTSY MIALA DIA RARINY, FA RAHA I RAMATOA LALAO RAVALOMANANA KOSA NO TERENA HIALA, DIA SANGY MIHAOTRY NY LOHA !

    Aucun pays n’a trouvé illégale, le fait que Madame Kirchener ait succedé à son docteur de mari, pour la présidence de la République argentine !
    Quand Madame Clinton avait voulu également brigué la présidence des Etats-Unis, personne n’a trouvé son idée anticonstitutionnelle ni indécente ! Elle avait perdu les primaires organisées par les démocrates, pour des raisons tout à fait autres !

    Même un certain Jean Eric Rakotoarisoa, un soi-disant « constitutionnaliste » que je n’apprécie pas beaucoup et loin s’en faut, avait déclaré à C. Boisbouvier ( Cf Madagascar Tribune ) que Lalao Ravalomanana a tout à fait le droit de se présenter aux élections !

    Aza manaiky baikon’ny sasany intsony hoy aho ! Ho asain’ny olona hihinana ny malotony tahak’izao foana ve ê ???

    Gadrao daholo izay nanao ratsy na iza na iza (na ireo mpitsara aza). Ary rehefa tahak’izao ihany sisa no hiafaraàn’ny raharaha, dia alefaso ny gidraka fa ry zareo no tompon’andraikitra ! Efa-taona no niaritra ny maimbo sy ny loza rehetra ny vahoaka ; atramin’ny andiam-balala avy aza, dia tsy ho ela no ho tonga ao Antaninarivo !

  5. Le SADC est une plateforme économique et non politique! Le résultat final est tellement logique.
    Mais force est de constater que cette plateforme est appelée à devenir une sorte d’U.E à la sauce afrique australe… si ce n’est déjà pas le cas d’ailleurs. Mais en ce moment là, notre « filiation africaine » dans sa tradition tribale dans sa quête du pouvoir est un obstacle de plus pour résorber cette crise.
    Dans ce genre de situation, soit vous êtes un vrai leader et on vous suit soit vous êtes le maillon faible et vous vous faites écraser. On est aujourd’hui le maillon faible.
    La question n’est-il pas de dire que l’on est réellement à notre place?

  6. Raha mbola tsy mihetsika @ izao ny vahoaka dia tsy hihetsika intsony fa naman’ny maty. Ny frantsay no ao ambadik’io fanapaha-kevitry ny SADC io, ary nilaza talhan’izany ry zareo fa hoe nandiso fana tenany au hono ny filatsahany Lalao RAVALOMANANA sy ireo bibidia roa hafa.
    Ny tena Tia Tanindrazana sy fanamarihana Any Frantsa dia tokony hihetsika hampahafantatra ny fitondrana sy ny aoka frantsay ny tsy fa neken’ny Malagasy ny fanakorotanana ataon’i Lafrantsa. Ny éto an- toerana kosa dia tokony hirohotra eny @ masoivoho frantsay etsy ambatomena mampahafantatra azy ireo ny tsy fanekena ny fanakorotanany an’ i Madagasikara .

  7. Les phrases de la sadc:

    Il ya des mois :

     » ravalomanana a le droit de rentre dans son pays sans condition »… mais tant pis s’il ya des signataires de cet accord qui ne l laisse pas rentrer

    Il y a une semaine:
    « on exhorte les politiques à respecter les décisions de du CES »

    Il y a 2 jours:

    « on n’est décu de la décision de la CES et appelle x et y de retirer leurs candidatures. »

    EFA VONGAT… MINTS NO HITRAITER N’NY OLONA ANTSIKA FA MBA MANANA AMBOPO RY GASY A..

    En tout cas « TSISY MIALA ZANY EO E. ». Ils ont voulu une election au détriment de l’équité et bien, ils auront leurs élections mais pas le président qu’ils voudronT..

    Tous deérrière Lalao eeee!! même si la famille ravalo n’est pas parfaite, au moins tsy Rajakombazaha..

  8. I am persuaded that you make pretence imply you in our problem; you sanctioned 109 people who are always free and who continue to make the idiots. You think of a roadmap which becomes toilet paper; and you believe that the malagasy people are imbeciles ..

  9. Ity misy lahatsoratra manambara fa mahafantatra ny vokatry ny krizy izao ny firenena mikambana ary rahatoa mbola tsy tonga any amin’ny tompon’andraikitra isany dia ity asehonay ity:

    A UN expert on contemporary forms of slavery on Wednesday said poverty and impunity were exacerbating modern-day slavery in Madagascar, one of the world’s poorest countries.

    « Human rights cannot thrive in an environment of extreme poverty, » said Gulnara Shahinian, the UN special rapporteur on modern slavery.

    Some parents are so poor they are forced to send their young children away to work, she added at the end of a 10-day tour of Africa’s largest island.

    Children too young to work are engaged in artisanal mining operations while others, even as young as 10, are married off to old men, she said.

    Shahinian, who held talks with Prime Minister Jean Omer Beriziky, urged Madagascan authorities to take concrete steps to fight poverty, and to comply with anti-slavery laws.

    « The country has sufficient legislation to combat slavery but the laws are not implemented or monitored, which accounts for the impunity and corruption, » she said.

    The prime minister blamed cultural norms as an obstacle in the battle against slavery in Madagascar.

    Madagascar is in the throes of a political crisis since the ouster of ex-president Marc Ravalomanana in 2009 by a former disc jockey, Andry Rajoelina.

    The crisis has hit the economy hard and further impoverished the nation. The UN estimates that over 70 percent of people in Madagascar are poor. More than 50 percent are classified as extremely poor.
    © ANP/AFP

    SADC! Shoud we go on with this situation or should we stop it?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *