MADAGASCAR CANDIDATURES A LA PRESIDENTIELLE – Réaction de la France

Madagascar – Candidatures à l’élection présidentielle

La France a appris avec déception la décision de la Cour électorale spéciale de déclarer recevable la candidature de M. Andry Rajoelina à l’élection présidentielle de Madagascar, de même que celles de Mme Lalao Ravalomanana et de M. Didier Ratsiraka.
La candidature de M. Rajoelina rompt l’engagement solennel pris le 15 janvier 2013 par le président de la Transition de ne pas se porter candidat à l’élection présidentielle malgache, conformément aux recommandations de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). La France partage pleinement les regrets de la SADC exprimés par le président tanzanien, M. Jakaya Kikwete.
Nous appelons l’ensemble des acteurs de la vie politique malgache à respecter les engagements pris vis-à-vis de la SADC, dont la France soutient les efforts de médiation, afin de préserver les chances de faire aboutir la feuille de route de la transition.

Madagascar – Candidatures à l’élection présidentielle

La France a appris avec déception la décision de la Cour électorale spéciale de déclarer recevable la candidature de M. Andry Rajoelina à l’élection présidentielle de Madagascar, de même que celles de Mme Lalao Ravalomanana et de M. Didier Ratsiraka.
La candidature de M. Rajoelina rompt l’engagement solennel pris le 15 janvier 2013 par le président de la Transition de ne pas se porter candidat à l’élection présidentielle malgache, conformément aux recommandations de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). La France partage pleinement les regrets de la SADC exprimés par le président tanzanien, M. Jakaya Kikwete.
Nous appelons l’ensemble des acteurs de la vie politique malgache à respecter les engagements pris vis-à-vis de la SADC, dont la France soutient les efforts de médiation, afin de préserver les chances de faire aboutir la feuille de route de la transition.

7 pensées sur “MADAGASCAR CANDIDATURES A LA PRESIDENTIELLE – Réaction de la France”

  1. Je pense qu’il faille arrêter de demander l’avis de l’hexagone.Même les Réunionnais se permettent d’être autonome dans certains domaines.

  2. relisant remuant le contenu du 1er paragraphe
    tout bien réfléchi
    pourquoi pas elle que Domelina a consulté dans la dernière minute
    à mon avis probablement c’est ELLE

    « impossible n’est pas français » s’évertuent-ils de citer
    Dans la dernière paragr. maintenant c’est quoi « préserver les chances » …

  3. […« Où était et surtout qu’a fait Andry Rajoelina après sa visite chez le Pape ? » En effet, entre le moment où il a rencontré 15 minutes le pape François au Vatican, le Vendredi 26 avril 2013, et son retour à Ivato le Jeudi 02 mai 2013, il s’est écoulé une semaine.

    Qu’a fait Andry Rajoelina de cette semaine ? Où était-il ? Qu’a-t-il fait ? Qui il a rencontré ? Etait-il discrètement au Quai d’Orsay ? A-t-il de nouveau rencontré un dignitaire de reny malala ? A-t-il rencontré en catimini l’autre François? Ou à défaut son ministre des Affaires étrangères?

    Dans tous les cas, il s’est passé quelque chose pendant cette fameuse semaine car le ton a été donné dès sa descente d’avion : attaque bien en règle sur Lalao Ravalomanana puis « dépôt de candidature » dans la foulée, bref, le plan muri et élaboré les jours précédents est tout simplement déroulé.]…

  4. rapporté de Facebook ==>

    [ Rija Ramilison a écrit  » i Neny no tena olan’ny frantsay, dia izay no antony nibaikony an’i Andry hirotsaka mba ahafahany manakana an’i Neny Lalao Ravalomanana »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *