Madio i Neny : Tsy manaiky ny mpanongam-panjakana ho kandidà ny CPS

DSC00312

DSC00312Tsy nitsitsy ! Voatsindrom-paingotra manokana tao anatin’ny  fanambaran’ny Filankevim-pilaminana sy fandriampahalemana (CPS) nivoaka, afakomaly Rajoelina. “Tsynanajanytenynomeny, taorian’nytsyfirotsahan’nyFilohateoaloha,MarcRavalomanana. Nyfoto-kevi-dehibeijoroan’ nyVondronaAfrikaninadiamandraranyfirotsahan-kofidian’olonairay tafakatrateoamin’nyfitondranatamin’ nyfombatsymifanarakaamin’ izayvoafaritrynyLalàm-panorenana na nanao ny fanonganam-panjakana », hoy izy ireo. Tsy nijanona hatreo anefa fa efa  karazana fampitandremana mihitsy no nataon’ity Filankevi-pilaminan’ny  Vondrona Afrikanina  raha toa ka mbola  misisika ny hirotsaka amin’io fifidianana io ihany izy .« Metyhanohintohinaireoezakaefavitahatramin’ izaynytsyfanarahananyfepetranotakian’nyVondronaSadcrahatsy misynyfitandre- mana», hoy izy ireo. Henjana sy hantitra kokoa noho ny fanambaran’ny Vondrona Eoropeana (Ue) sy ny «Troïka», rafitra mpanatanteraky ny Vondrona Sadc, ny fitakiana nataon’ny Filankevi-pilaminan’ny Vondrona Afrikanina (Cps) ny amin’ny tokony hisintahan’ny Filohan’ny tetezamita, Andry Rajoelina. “Tenamanasarotratanterakanyezaka efavitamahakasikanyfamoahanaan’iMadagasikaraaoanatin’nykrizy politika,indrindrafanymombanyfifidianananyzava-misy. Toe-javatrahampitarazokanykrizysymetyhitera-dozahoan’ny filaminanaetoMadaga­sikara», hoy ihany ny  fanambaràna navoakan’izy ireo afakomaly taorian’ny fivoriana tany  Addis-Abeba, renivohitr’i Éthiopie.

Madio i Neny

 Anisan’ny tafiditra ao anatin’ny fanambarana koa anefa ny momba an’i Neny sy i Deba ny amin’ny tokony tsy haha kandidà azy ireo. Mazava ny valin-kafatry ny ankolafy Ravalomanana. “Tsy mitovy amin’ireo kandidà hafa i Lalao Ravalomanana ary tsy azo oharina amin’ny hafa ny momba azy. Nahoana no ampitoviana amin’ireo izy ? Ho anay, mbola mijanona ho kandidà i Neny. Madio izy satria tsy nanongam-panjakana no tsy voaongana koa”, hoy ny Me Hanitra Razafimanantsoa.

——————————————————————————————————————————————————————

Communication de l’ambassadeur Ramtane Lamamra, Commissaire a la paix et a la securite, sur la situation a Madagascar
ADDIS ABEBA, Ethiopie, 16 mai 2013/African Press Organization (APO)/ – Communication de l’ambassadeur Ramtane Lamamra, Commissaire a la paix et a la securite, sur la situation a Madagascar
1. Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) s’est réuni, au niveau ministériel, à Dar-es-Salaam, en République unie de Tanzanie, le 22 avril 2013, pour examiner la situation à Madagascar. Dans la décision qu’il a adopté pour l’occasion, le Conseil s’est félicité des avancées enregistrées dans le processus de mise en œuvre de la Feuille de route, notamment la mise en place des principales institutions de la transition et le bon déroulement des préparatifs pour les prochaines élections présidentielles et législatives, prévues entre juillet et septembre 2013. Il a néanmoins noté que certaines dispositions de la Feuille de route n’ont pas été intégralement mises en œuvre, en particulier celles relatives au caractère neutre, inclusif et consensuel du processus de transition, aux mesures de confiance et de réconciliation nationale, y compris le respect des libertés fondamentales, l’octroi de l’amnistie, la formalisation du statut des anciens Présidents, le dégel de tous les avoirs de l’ensemble des anciens Présidents, et le retour inconditionnel au pays de tous les exilés politiques, et exhorté les acteurs politiques malgaches à redoubler d’efforts en vue de hâter la sortie de crise.
2. La période qui a suivi la décision du CPS a été marquée par la poursuite du dialogue malgacho-malgache et la décision de la Cour électorale spéciale (CES) sur la liste des candidats retenus pour l’élection présidentielle. Le dialogue malgacho-malgache a débuté le 18 avril 2013 par une réunion pilotée par le Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM). Il a été conclu le 5 mai 2013. Bien que ce processus entre dans le cadre de la Feuille de route, certaines des recommandations de la réunion, notamment celles relatives à une nouvelle transition et la mise en terme de la Feuille de route s’avèrent préoccupantes, d’autant plus qu’elles s’écartent manifestement du chemin suivi jusqu’ici dans le cadre du processus de sortie de crise à Madagascar.
3. Quant à la Cour électorale spéciale (CES), elle a adopté, le 3 mai 2013, une décision sur la liste des candidats à l’élection présidentielle, parmi lesquels figurent, entre autres, le Président de la Transition de Madagascar, Andry Rajoelina, l’épouse de l’ancien Président Marc Ravalomanana et l’ancien Président Didier Ratsiraka. La décision de M. Rajoelina de se présenter à l’élection présidentielle s’écarte, d’une part, de l’engagement qu’il avait pris, à la suite de la décision de M. Ravalomanana de ne pas être candidat au scrutin présidentiel, et de l’autre, de la recommandation faite par le Sommet extraordinaire de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), tenu à Dar es Salaam, en République unie de Tanzanie, les 7 et 8 décembre 2012, de persuader les deux personnalités à ne pas se porter candidats aux prochaines élections générales comme marche à suivre pour sortir de la crise. Concernant spécifiquement M. Rajoelina, il convient de souligner ici que la doctrine de l’UA prohibe la participation de personnes ayant contribué ou bénéficié d’un changement anticonstitutionnel de Gouvernement aux élections organisées pour rétablir l’ordre constitutionnel ; la Charte sur la Démocratie, les élections et la gouvernance est explicite à cet égard.
4. Il importe de souligner que l’actuel Président de la Transition, Andry Rajoelina, l’ancien Président Didier Ratsiraka et Madame Lalao Ravalomanana refusent, pour l’instant, de retirer leurs candidatures respectives pour assurer le déroulement paisible des élections et la stabilité à Madagascar, tel que demandé par le Sommet de la Troïka de l’Organe des chefs d’Etat de de Gouvernement de la SADC, tenu au Cap, en Afrique du Sud, le 10 mai 2013. Cette situation complique sérieusement le processus de sortie de crise en général, et électoral en particulier, et fait peser un grave danger sur la stabilité de Madagascar.
5. Le processus de sortie de crise à Madagascar se trouve à la croisée des chemins. Alors qu’il s’approchait de sa conclusion, les nombreux défis énumérés ci-dessus risquent de remettre en cause toutes les avancées enregistrés si on n’y prend pas garde. Il importe pour le Conseil de faire sienne la décision du Sommet de la SADC tenu au Cap et de trouver les voies et moyens de persuader les personnalités politiques malgaches mentionnées ci-dessus à renoncer à leurs candidatures respectives à l’élection présidentielle afin de permettre la poursuite du processus de sortie de crise dans un environnement apaisé. Le Médiateur de la SADC, l’ancien Président Chissano, pourrait avantageusement s’employer rapidement dans une telle action de sauvetage du processus électoral et des acquis de quatre années de transition.
SOURCE
African Union Commission (AUC)

16 pensées sur “Madio i Neny : Tsy manaiky ny mpanongam-panjakana ho kandidà ny CPS”

  1. Misimisia ny tahak´izany fa izay no ilaina satria dia efa manao adin-jiolahimboto mihitsy ilay rajoelina , ny fanafaizana azy sy fanasaziana azy mihitsy no tokony hatao ,samborina dia gadraiana fa toa mbola hatahorana sy tsitsiana ihany nefa efa tena be ny heloka be vava vitany hatamin´ny famonoanólona ka hatramin´ny ty fanajana ny sonia natao hatrizay.
    Miandry izany fitsarana Belge izany iazahy hitsara azy ihany koa.

    rajoelina Oust ! rajoelina Oust !

  2. Ho fanampin’io ambony io !
    Ny ato koa mba jereo, dia mahaiza miady ê !! Mila fakafakàna tsara daholo IZAY VOASORATRA REHETRA, dia ARAHANA ACTIONS MANARAPENITRA ! !

    COMMUNIQUE DE LA 376ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine (UA) sur la situation à Madagascar.

    ….

    §4. Rappelle le paragraphe 6(i) de la décision Assembly/AU/Dec.269 (XIV) Rev.1 adoptée par la 14ème session ordinaire de la Conférence de l’Union tenue à Addis-Abéba, du 31 janvier au février 2010, QUI STIPULE NOTAMMENT que les auteurs de changement anticonstitutionnel de Gouvernement ne peuvent participer aux élections organisées pour la restauration de l’ordre constitutionnel, ainsi que les dispositions de l’article 25 (4) de la Charte de la démocratie, des élections et de la gouvernance, qui stipule que les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent NI PARTICIPER AUX ELECTIONS POUR LA RESTAURATION DE L’ORDRE DEMOCRATIQUE NI OCCUPER DES POSTES A RESPONSABILITES DANS LES INSTITUTIONS POLITIQUES DE LEUR ETAT.
    Le CONSEIL RAPPELLE EGALEMENT SES APPELS ANTERIEURS à toutes les parties malgaches pour qu’ils fassent preuve d’esprit de responsabilité, et placent leur pays au-dessus des considérations partisanes et des ambitions personnelles, ainsi que sa détermination, exprimée notamment dans son communiqué PSC/MIN/COMMM(CCLXVIII), A REJETER TOUTE INITIATIVE VISANT A SAPER la Feuille de route pour la sortie de crise signée le 17 septembre 2011, et « à prendre des mesures contre tous ceux qui tenteraient d’entraver les efforts en cours ».

    §5. Se félicite du Communiqué sur la situation à Madagascar adopté par le sommet de la Troïka de l’organe des Chefs d’Etat de gouvernement de la SADC tenu au Cap en Afrique du Sud, le 10 mai 2013. Le Conseil souligne que l’UA ne reconnaitra pas les autorités malgaches qui seraient ELUES EN VIOLATION DES DECISIONS PERTINENTES DE L’UA ET DE LA SADC.

    §6. Demande à toutes les parties malgaches concernées de se conformer scrupuleusement à la présente décision, NOTAMMENT EN SES PARAGRAPHES 4 ET 5, ET À PRENDRE TOUTES LES MESURES APPROPRIEES POUR LA POURSUITE DE SORTIE DE CRISE, CONFORMEMENT À LA FEUILLE DE ROUTE.

    …..

    Addis-Abéba / APO – 17 mai 2013

  3. Infos sur la soi-disant suspension des aides de l’Union européenne en vue de la préparation des élections.
    1) D’après l’UE, c’est par le biais d’un communiqué officiel qu’une éventuelle suspension de financement se fera, et non par le CENI-T de Madame Béatrice Atallah. A ce jour, aucune décision n’aurait été prise.
    2) D’après l’UE toujours, une éventuelle suspension serait surtout motivée par la candidature des putschistes, surtout de Rajoelina.

  4. L’ UNION AFRICANE PREND FAIT ET CAUSE POUR MADAGASCAR ET SE REUNIT D’URGENCE LA SEMAINE POUR PRENDRE CERTAINEMENT « LA  » DECISION SUR LA SORTIE DE CRISE

    A la suite de la déclaration inconsidérée mais intentionnelle de chissam sur le retrait des trois candidatures , qui ont été incriminées par le médiayeur car ces candidats n’ont pas respecté lcertaines conditions sur l’enregistrement des candidatures…
    Mais le verdict de la CES ne souffre d’aucune modification ni d’aucune radiation des candidatures validées , c’ est-à-dire jugées recevables..
    Et m^me chissano a déclaré après son communiqué demanant le retraot des trois candidatures et après laréponse cinclante du Président RAVALOMANANA MARC è ce communiqué irréfléchi de chissano..
    Mais quand Nous décortiquons les raisons de cette demande de retrait , il paraît clair que la candidature visée est celle de NENY ,qui est une RAVALOMANANA MARC..Le retrait des trois candidatures ensemble cache mal la mauvaise intention de ceux qui fomenté le coup d’état et ui n’ont pas cessé de contrer tous les projets du Président de la répiblique RAVALOMANANA MARC..
    Les ingérences ,les interventions directes ou par émissaires africains des Français dans les discussions au sein de la SADC pour détruire le mur de protection que constitue La SADC pour Mdagascar et ses intérêts et sa souveraineté..
    Le CPS a demandé aux Malgaches de mettre leur patrotisme au-dessus de toutes les polémiques
    Devant l’inertie ,la lenteur de la mise en oeuvre de la feuille de route ,lpar deux le CPS de l’UA s’est intervenu auprès de la SADC pour respecter et faire respecter les articlcles l’application des de la feuille de route , à savoir 16 ,17 ,18 ,20..
    Lors de son sommet du 20 avril 2013 qui s’est tenu à ADDIS ABBEBA ,la Nouvelle Présidente de l’Ua ,Madame ZUMA n’ a pas caché et sa colère et sa surprise de constatéque la crise à Madagascar est bloquée à ce point..
    Suspectant des ingérences ou autres autres freins venant de l’extérieur de la SADC ,elle a pris la décision de renforcer le groupe international de Médiation dirigé par chissano par un autre Groupe de Médiation issu du CPS pour accélérer et faciliter la sortie de crise..
    Le CPS a exhorté les partis politiques malgaches de respecter la démocratie et la transparence et la liberté pur les prochaines élections et supprimer toutes les contraintes inutiles qui empêchent les candidatures notament l’aministie ,le problème de la résidence de six mois..!
    Ces propos avisés et prophétiques du CPS en décembre 2011 et en avrik 2013. me poussent à croire que le CPS a suspecté l’existence d’une action souterraine d’ingérence étrangère qui freine , qui essaie de bloquer le processus de sortie de crise..
    Deux ans après ,l’UA sur ordre de Madame ZUMA sa ,Nouvelle Présidente de l’UA a décidé de renforcer( de surveiller ) le groupe de médiation dirigé par chissano par un groupe de médiation issu du CPS…
    la SADC a perdu son superbe car elle n’ a ps bien contrôlé chissano ou plutôt chissano s’est amusé d’elle pour le compte d’un pays qui veut re-coloniser Madagascar..
    L’importance et l’ampleur de ge problème d’hégémonie de la france sur Madagascar n’est ni acceptable ni faisable sur le territoire africain..
    Et ceci explique la réunion d’urgence de la TROIKA la semaine prochaine dont l’ordr du jour ne concerne que Madagascar et certanement le rattrapaget la réparation du rapport insensé de chissano sur la siuation politique à Madagascar!

  5. Tsy hitako izay lazaina fa manome litika be ilay resaka.
    Tsy ireo foza sy mpangalatra be dia be ireo aloha no jerena
    vao manisy sira ny neninay. Tena hita mihintsy hoe: Resaka politika mandreraka be ilay izy.

  6. LE communiqué de l’ambassadeur de l’UA
    contrarie la position de l’UA eprimée en décembre 2011 et en avril 2013…!
    Ce qui gêne les instances de l’UA est important et repose sur deux raisons :
    –rajoelina et ratsiraka ont participé activement lors du coup d’état..ll faut leur appliquer les accords de COTONOU ,qui interdisent toute candidature à toute élection présidentielle.
    –l’UNion Africaine n’accepte pas l’ingérence de la francLe dans les négociations sur la sortie de crise à Madagascar : or rajoelina et ratsiraka sont comme cul et chemise avec laFrance !contrarie la position de l’UA eprimée en décembre 2011 et en avril 2013…!
    Ce qui gêne les instances de l’UA est important et repose sur deux raisons :
    –rajoelina et ratsiraka ont participé activement lors du coup d’état..ll faut leur appliquer les accords de COTONOU ,qui interdisent toute candidature à toute élection présidentielle.
    –l’UNion Africaine n’accepte pas l’ingérence de la france dans cette crise de Madagacar : or rajoelina et ratsiraka sont comme cul et chemise avec laFrance !
    ALORS QUE FAIRE ?
    IL FAUT LEUR LIRE ET APPLIQUER LES ACCORDS DE COTONOU..
    LE MANTIEN DE LEURS CANDIDATURES DECREDIBILISE LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES..INACCEPTABLE !

  7. C’est bien d’avoir des infos qui nous rassurent car il y a tant d’intox qui circulent des fois sur les réseaux et le net.A nous de faire le tri et de se référer aux sources quand on peut.Je remercie DCR et KM d’être aussi vigilants.

  8. Misy zavatra vitsitsy tokony ho marihina. Voalohany dia,Toa mizotra mora mora makany @ ilay fanapaha-kevitry ny FFKM ny toe-draharaha .Noho izany dia diso i Mamy Rakotoarivelo nitsipaka ampahibemaso ireny fanapahan-kevitra ireny Nefa ny ankolafy Ravalomanana nandre fa solotena teny Ivato.
    Manarak’izany dia hita mi ariary izao fa ny vesatr’i Lafrantsa no mahatonga ny vondrona iraisam-pirenena hanao toy izao ka anjarany saika no manohitra ny frantsay , eny @ masoivohony eny ambatomena sy Any Frantsa. Tsy azo hankinina @ FANJAKANA izany satria mora andevoiziny io fanjakana io a ny Malagasy no mihetsika.
    Farany dia misy adidin’ny vahoaka Malagasy be dia be koa izao Krizy izao sy ireo fanapahan-kevitry ny vondrona iraisam-pirenena. Maro @ @ntsika no tsy sahy nanohitra ary misy koa ireo mpiray tsikombakomba @ mpanogam-panjakana.. Jereo ny Any ivelany, rehefa MIADY dia miady, rehefa manohitra dia manohitra. Ny antsika, sasany mpitaty RA-kena @ mpanogam-panjakana , ny sasany mano vavaka lavareny.. Tsy misy mihitsy ilay asa sy hetsika mie d’Irak fitiavan-Tanindrazana

  9. Dans son cmmuniqué l’ambassadeur de l’UA a spécifié au paragraphe , la position que doit prendre la SADC sur les putschistes ayant présenté leurs candidatures au scrutin présidentiel.Veuillez lire cet extrait :

    « 3. Quant à la Cour électorale spéciale (CES), elle a adopté, le 3 mai 2013, une décision sur la liste des candidats à l’élection présidentielle, parmi lesquels figurent, entre autres, le Président de la Transition de Madagascar, Andry Rajoelina, l’épouse de l’ancien Président Marc Ravalomanana et l’ancien Président Didier Ratsiraka. La décision de M. Rajoelina de se présenter à l’élection présidentielle s’écarte, d’une part, de l’engagement qu’il avait pris, à la suite de la décision de M. Ravalomanana de ne pas être candidat au scrutin présidentiel, et de l’autre, de la recommandation faite par le Sommet extraordinaire de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), tenu à Dar es Salaam, en République unie de Tanzanie, les 7 et 8 décembre 2012, de persuader les deux personnalités à ne pas se porter candidats aux prochaines élections générales comme marche à suivre pour sortir de la crise. Concernant spécifiquement M. Rajoelina, il convient de souligner ici que la doctrine de l’UA prohibe la participation de personnes ayant contribué ou bénéficié d’un changement anticonstitutionnel de Gouvernement aux élections organisées pour rétablir l’ordre constitutionnel ; la Charte sur la Démocratie, les élections et la gouvernance est explicite à cet égard. »
    rajoelina figure sur la liste des109 sanctionnés
    ratsiraka est l’instigateur de ce coup d’état du 17 mars 2009..
    rajoelina ,ratsiraka et rajaonariveo p. se sont rencontrés chez ratsiraka à Neuily
    le 31 décembre 2008…
    rajoelina , après son retour à M.car , a immédiatement nommé rasolosoa dolin ,ancien cemgam sus ratsiraka et qui a conduit la population pour attaquer le palais présidentiel d’Ambohitsiroara..
    ratsiraka a avoué par vox de presse ,qu’il a participé à ce coup d’état de façon active ,avec participation financière ,voici environ deux mois

  10. Après sa première séance , les huit commissions ,le FFKM a fait des propsitons qu’ele pense pouvoir résoudre le problème dela crise à M.car
    Ces propositions portent sur:
    1.-la transition et sa p: il faut 18 mois de transition ,qui sera dirigée par les chefs des 4 mouvances ( sois trois putschistes plus la victme
    Questions : qu à M.car acceptera une transition de 18 mois et qui croit à l’efficacité pour diriger cette transiton par ce panier de crabes ?
    2.- les élections présidentielles: comme la transition dure 18 mis ,automatiquement lesélections sont supprimées durat ces 18 mois !
    Vilà les deux pierres d’achoppement que Monsieur RAKOTOARIVELO MAMY a refusés car
    le FFKM s’est écarté de son programme de reconciliation nationale(fiheken-keloka ,fibebahana, fifonana…) et carrément s’est cantonné sur le plan politique , à
    tel point que l’assemblée des évêques a critiqué ce comportement du FFKM
    Cette actiin politique prise par le FFKM est la conséquence des actns sournoises de politicards , opposés à l’action de la SADC et porteurs et qui cherchent à instrumentaliser le FFKM pour instaurer l’option française ,qui est de contrer la SADC..
    La particularité des militants de la Mouvance RAVAOMANANA MARC s’inspire de la culture de la non-violence et , si besoin est et si si le dialogue est possible ,a mouvance RAVALOMANANA MARC préfère parlementer avec ceux d’en face ( mitady teny ifampierana mba hahazoana teny nifanomezana ,izay mety hihafara amin’ny fampitoniana izay ho soniavina amin’ny velirano ,izay lavitra ny ra-kena)
    Le fait que les Malgaches aient eu recours au FFKM pour trouver dans le traitement des problèmes sociétaux du Pays une solution chrétiennes,ignifie que les Magaches ,anmés de réligiosité dans leur vie quotidienne, s’appuent sur leu foi en JESus CHIRST ets’inspirent sur la conduite exemplaire de JESUS dans sa lutte cntre l’occupation romaine de son Pays.. Israël

    Cette démarche du FFKM a été stoppée et le FFKM accepte :
    –le maintien du calendrier électoral ; le 24 juillet pour les élections présidentieles et vers le moisd’octoctobre 203.
    –la transition reste sous sa fome consensuelle ,inclusive et neutre préconisée par la feuille de route défendue jusqu’ici par la SADC

  11. Ny resaka FFKM dia « pretexte » mba hiverenan’i Ratsiraka ao Madagasikara. Raha tena réconciliation nationale marina no tanjona, dia tsy tokony natao iny raha tsy tonga tao an-toerana ny Filoha Ravalomanana.

    Nilaza Ratsiraka fa tokony hanatrika an’ilay fivoriana ny Filoha taloha rehetra, fa…ny ao an-tsainy zavatra hafa !

    « Poudre aux yeux » sy « fumisterie » fotsiny no azo lazaina ny momban’iny ! Fandrebirebena saim-bahoaka !

    Tsy tokony ankihinina amin’izany FFKM sy Fivavahana izany intsony ny fiainam-pirenena ê !
    Rehefa samy manaja Lalàna daholo ny rehetra, dia hilamina ho azy ny fiainana !

    Ny zavatra hita aloha atramin’izao dia AMNISTIES DAHOLO NY MPAMONO OLONA REHETRA !!!

    Ny olona tsy meloka indray ity no saziana mafy miaraka amin’ny vahoaka malagasy !

  12. Première évolution de l’intrasigeance de lUnion Africaine qui ne reconnaîtra pas le président élu issu des rangs des putschistes..C’est déjà cela mais je pense que pour la crédibilité des élections présidentieles ,l’interdiction des candidats issus des rangs des pustchistes de participer au scrutin présidentiel constitue un grand pas vers la pacification du Pays…et l’assainissemen encourangeant des élections et provoque l’ enfousiasme l’espoir des 20 millions des Malgaches victimes de ces putschistes durant plus de qutre ans !

  13. Cette novelle intransigeance de l’UA représente les résultats de nos contestations contre la participation au scrutin présidentielon des putschistes aux élections présidentielles et et de nos demandes itératives de l’application des Accords de COTONOU contre les candidatures des putschistes !
    Nous devons décupler de vigilance , nous devons prendre des mesures strictes de précaution et de prudence..
    Continuons de prier DIEU ,qui Nous protège et qui Nous dit de Nous taire/ de ne pas Nous stresser car il travaille pour Victoire !

  14. Par cette prise de position l’UA a désavoué la Troika qui est le patron de chissano et l’ambassadeur Ramtame qui a joué le perroquet tout vert en répétant le raport de chissano devant a Troika..
    Que va faire l’Union Eurpéenne qui lle aussi par a voix de la Ministre ASHTON , a réitéré les props de chissanno ?
    Autre chose :
    Croyez-Vous que ces candidats putschistes possèdent-ils un peu de bon sens pour retire leurs candidatures car , avec cette intransigeance de l’Union Africaine ,présidée par Madame ZUMA , qui ne supporte pas le blocage de la feuille de route et je suis sûr que c’est la fermeté de cette Présidente qui a obligé cette intransigeance de l’Union Africaine…Il se peut -et pourquoi pas -que Madame la Pésidente ZUMA n’admet pas que les hommes mettent un baton dans les roues du char
    de la candidate RAVALOMANANA LALAO !Oui c’est l’expression simple et naturelle de la solidarité féminine contre la misozynie des hommes !
    OUI CES CANDIDATS PUTSCHISTES AURONT-ILS LE COURAGE DE DESISTER OU ATTENDRONT – ILS LE COUP DE MASSUE SUR LA TETE SI L’UN D’EUX ETAIT ELU ?

    LOGIQUE : NE PAS SE PRESENTER AU SCRUTIN POUR LES PERSONNES FUTE-FUTE !

  15. LA CANDIDATURE DE MADAME LALAO RAVALOMANANA RAKTONIRAINY DOIT ETRE DEBARRASSEE DE TOUT SOUPçON DE NON RECEVABILITE !

    Ma démarche a pour but de démontrer la validité de cette candidatre , avec l’aide des recommandations énoncée spar l’Union Africaine
    Les propos irréfléchis de chissano contenu dans son rapport de l’estimation de la situation politique à M.car a provoqué des réactions en chaîne : de la art de l’ambassadeur ramtane, de la ministre des affaires étranères de l’Union Européene et ce 19 ma 2013 de celle du sg ,le président Diouf (OIF..
    Ces réactions sans avoir été le fruit d’une analyse et de réfléxion profondeet objective de la situation politique par de chaque organisation ne sont que la réitération des propos tendancieux et mensongiers de chissano qu ,i le lendemain de la présentation de son rapport à la Troika ,s’est déjugé et a reconnu que les Malgaches sont libres d’élire le ou la candidat(e)..
    Mais soit personne n’ a pris au sérieux ce retropédalage de chissano ,soit ces suivistes , ces perroquets qui n’ont fait que répérter ces propos de chissano – ont saisi cet ces exposé pour je ne sais pourquoi pour  » saboter  » les élections présidentielles du 24 juillet 2013 et je continue avec énergie de fustiger la légèreté de ces déclarations demandant haut et fortle retrait des trois candidatures jugées recevables par la CES , qui est indépendante et libre lors des jugements qu’elle a à effectuer .
    Ces prises de position par rapport à cette demande de retrait des trois candidatures ne tiennent pas compte :
    — de la liberté et l’indépendance de jugement de la CES ,qui est une institution mise en place par la transition actuelle
    — des recommandations de l’Union africaine
    a-) de supprimer toute contrainte qui insulte la démocratie et la liberté , en l’occurence l’éxigence à chaque candidat d’avoir résidé au pays six mois avant la date de l’élection
    b-)des recommandations de l’UA qui est ainsi stipulé (extrait) inspirées des accords de COTONOU )  » ..il convient de souligner ici que la doctrine de l’UA prohibe la participation de personnes ayant contribué ou bénéficié d’un changement anticonstitutionnel de Gouvernement aux élections organisées pour rétablir l’ordre constitutionnel ; la Charte sur la Démocratie, les élections et la gouvernance est explicite à cet égard.. »
    Ainsi ,faut-il dresser la liste exhaustve des candidats enregistrés et qui ont été jugés et dont leurs ‘ enregistrements ont été jugés recevable par la CES qui elle aussi n’ a pas tenu compte de la lettre et de l’esprit de ces accords de..COTONOU
    Oui ,parmi les candidats ayant participé de près ou de loin au coup d’état du 17 mars 2009
    Outre le candidat putschise rajoelina ,il en existe d’autres dont rastiraka ,qui a avoué ,par voix de presse d’il y a environ deux mois , sa participatin active et financière au coup d’état du 17 mars 2009..
    Appliquont rigoureusement ces accords de COTONOU approuvés par l’Union Africaine qui justifient le retrait immédiat en particulier des candidatures de rajoelina et de ratsiraka..et des candidatures des putschistes en général..
    Le retrait de ces candidatures rend crédibles les prochaines élections , atteste le sérieux et l’intransigeance des organisations et groupes de Pays (Nations Unies ,Union Africaine , Unio Européenne ,la SADC,OIF ) ,qui Nous ont aidés ,qui continuent à Nous aider pour la fin de cette crise afin que Nous puissions réussir notre retour à la légalité et à la constitutionnalité..
    Le retrait des candidatures des putschistes candidats favorise et accélère la pacification du Pays e l’apaisement chez tous les Malgaches qui ont été stressés et découragés par ces quatreannées de despotisme et de privation de tout( toutes les libetés , produits alimentaires.., éducation des élèves , servie de santé inexistant..).Ce retrait ne sera que JUSTICE RENDUE AUX 20 MLLNS DE MALGCHES QUI ¨NT VECU DUREMENT CES QUATRE ANNEES !
    Ce retrait constitue et comment un juste retour des choses pour le Président de la République RAVALOMANANA MARC ,grande victimre de ce coup d’état !
    –Vu les recommandatins de l’Union Africaine su rle respect de la démocratie , des libertés d’expression orale ,écrite , tv-radio ,liberté deoix lors d’élection et de se porter candidat(e) liberté qui doit caractériser les prchaines élections , toute contrainte sur les conditions oui ce respect prôné par l’Union Africaine rend crédible l’élection ,notre choix ,aussi faut-il supprimer toute contrainte (notamment cette éxigence de présence au Pays pendant six mois avant le scrutin ) réduit , rétrécit cette démocratie et ces libertés fondamentale ,
    –Constatant la recevabilité jugée par a CES de l’enregstrement de a candidature dede Madame LALAO RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY
    Nous demandons que la candidature de Madame LALAO RAVALOMANANA reçoit la confirmation de la CES pour faire dissiper , pour faire taire tout amalgame et toute désinformation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *