Conclave : Le plus gros échecs de l’armée

971363_519019621493247_1334553290_n

971363_519019621493247_1334553290_nDECISION CES :

  • Décision n°06-CES/D du 5 juin 2013 concernant des requêtes aux fins de révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013.
    5 juin 2013 Election

    La Cour Electorale Spéciale,

    Vu la Constitution ;
    Vu la loi organique n°2012-005 du 22 mars 2012 portant Code électoral ;
    Vu la loi organique n°2012-015 du 1er août 2012 relative à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;
    Vu la loi n°2011-014 du 28 décembre 2011 portant insertion dans l’ordonnancement juridique interne de la Feuille de route ;
    Vu la loi n°2012-014 du 30 juillet 2012 portant création d’une chambre spéciale dénommée Cour Electorale Spéciale au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;
    Vu l’ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 relative à la Haute Cour Constitutionnelle ;
    Vu le décret n°2012-978 du 7 novembre 2012 portant constatation de la nomination des membres élus au sein de la chambre spéciale dénommée « Cour Electorale Spéciale » (CES) au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;

    Les rapporteurs ayant été entendus ;

    Après en avoir délibéré conformément à la loi ;

    Considérant que par lettre n°094-PM/CAB/CC/AI en date du 21 mai 2013, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement saisit la Cour Electorale Spéciale aux fins de révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 arrêtant la liste des candidats à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;

    Que par ailleurs, par lettre en date du 24 mai 2013, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), le Président du Conseil de Suivi et de Contrôle de l’application de la Feuille de route (CSC), le Président du Comité Militaire de la Défense Nationale (CMDN), le Ministre des Forces Armées et le Ministre de la Sécurité Intérieure formulent une requête tendant à faire réviser la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 arrêtant la liste des candidats à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;

    Qu’enfin, par bordereau d’envoi n°058/13-FFM/P en date du 4 juin 2013, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) a transmis « pour compétence » à la Cour de céans une « résolution de la réunion initiée par les six entités à Ivato le 3 juin 2013 (FFM, CSC, CMDN, MFA, SEG, MSI) » ;

    SUR LA JONCTION

    Considérant que ces trois requêtes tendent à une même fin, à savoir la révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 ;

    Qu’il échet de les joindre pour y être statué par une seule et même décision ;

    SUR LA RECEVABILITE

    Considérant que les trois requêtes susvisées tendent à demander à la Cour Electorale Spéciale de réviser sa décision n°01-CES/D du 3 mai 2013, aux motifs :

    – Que suivant lettre n°094-PM/CAB/CC/AI précitée « …Le Sommet de la Troïka de la SADC tenu au Cap en Afrique du Sud le 10 mai 2013, a demandé à ces trois candidats de se retirer de l’élection présidentielle du 24 juillet 2013. En effet, il estime que les trois candidatures constituent un obstacle pour assurer le déroulement paisible des élections et que cette situation fait peser « un grave danger sur la stabilité » de Madagascar. Suivant la communication du 16 mai 2013 du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, M. Ramtane Lamara, « Concernant spécifiquement M. Rajoelina, il convient de souligner ici que la doctrine de l’UA prohibe la participation de personnes ayant contribué ou bénéficié d’un changement anticonstitutionnel de Gouvernement aux élections organisées pour rétablir l’ordre constitutionnel ; la Charte sur la démocratie, les élections et la gouvernance est explicite à cet effet ».

    L’Union Européenne, principal bailleur de fonds de Madagascar en général, et pour le financement des élections, en particulier, s’aligne sur la position de la SADC et de l’UA.

    La déclaration de la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Madame Catherine Ashton, souligne que : « Ces candidatures modifient le contexte des élections et vont pour certaines à l’encontre d’engagements pris ». La menace de la suspension du financement des élections par l’Union Européenne est alors annoncée.

    Cette déclaration de l’Union Européenne risque indubitablement d’entraîner dans la même direction d’autres Etats ou Organisations Internationales ayant ou devant contribuer au financement et au soutien des prochaines élections à Madagascar.

    Ces prises de positions de la Communauté Internationale fondées sur l’exigence de respect, d’une part, de la légalité, obligation première et fondamentale de toute juridiction, d’autre part, des engagements pris, point cardinal de toute éthique de gouvernance, constituent indiscutablement un cas de force majeure, laquelle, si on n’arrive pas à la surmonter à temps et de manière appropriée, sera annonciatrice d’un danger imminent pour la sortie de crise, pour le retour à la normalité constitutionnelle et la paix civile.

    Ainsi, cette survenance d’élément nouveau dans le traitement des dossiers des candidatures à l’élection présidentielle du 24 juillet 2013 ouvre-t-elle une nécessité de révision de la décision juridictionnelle antérieure litigieuse… » ;

    – Que la lettre en date du 24 mai 2013 expose qu’il existe « …une situation insurmontable qui impose à la République de Madagascar et à toutes ses institutions d’organiser des élections présidentielles sans la participation de monsieur Andry Nirina RAJOELINA, de madame Lalao RAVALOMANANA et de monsieur Didier Ignace RATSIRAKA en tant que candidats… » ;

    – Que par la résolution du 3 juin 2013 «… Toutes les entités, en l’occurrence celles qui exercent la fonction exécutive, législative, juridictionnelle ainsi que les institutions et/ou organes mis en place par la feuille de route en vue de la sortie de crise, sont appelés à prendre acte des dispositions de la présente convention ainsi que des

    conditions avancées par la Communauté internationale afin d’assurer la tenue d’élections reconnues ; Elles doivent aussi prendre toutes les mesures et les décisions correspondantes nécessaires à la tenue de ces élections… » ;

    Considérant cependant que par application combinée des dispositions des articles 11 de la loi n°2012-014 du 30 juillet 2012 portant création d’une chambre spéciale dénommée Cour Electorale Spéciale (CES) au sein de la Haute Cour Constitutionnelle et 43 de l’ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle, les arrêts, avis et décisions de la Cour de céans ne sont susceptibles d’aucune voie de recours ;

    Qu’il échet de déclarer lesdites requêtes irrecevables sans qu’il soit besoin de statuer sur le fond ;

    Par ces motifs,

    D E C I D E :

    Article premier.- Les requêtes du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d’une part, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, du Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), du Président du Conseil de Suivi et de Contrôle de l’application de la Feuille de route (CSC), du Président du Comité Militaire de la Défense Nationale (CMDN), du Ministre des Forces Armées et du Ministre de la Sécurité Intérieure, d’autre part, et enfin du Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), sont jointes.

    Article 2.- Lesdites requêtes sont déclarées irrecevables.

    Article 3.- La présente décision sera publiée au journal officiel de la République.

    Ainsi délibéré en son audience privée tenue à Antananarivo, le mercredi cinq juin l’an deux mil treize, à neuf heures, la Cour Electorale Spéciale étant composée de :

    Monsieur RAJAONARIVONY Jean-Michel, Président
    Monsieur RAVELONTSALAMA Bertholier, Membre
    Monsieur RAHOERASON Emile, Membre
    Monsieur RAVELOARIJAONA Boanary, Membre
    Monsieur RAZAFIMANDIMBY Soloherinoro John, Membre
    Madame RAZAFINDRAKOTO HARIMISA Noro Vololona, Membre
    Madame ROBINSON Elisabeth Harinoro, Membre
    Madame ANDRIANAY Noromalala Pierreline, Membre
    Monsieur ANDRIANJANAHARY Philippe, Membre

Haut du formulaire

Bas du formulaire

 

16 pensées sur “Conclave : Le plus gros échecs de l’armée”

  1. Non, le plus gros échec de l’armée reste les assassinats non-élucidés au sein de l’armée elle même étant donné que l’armée est un corps!!!! A commencer par ratsimandrava, en passant par les Joel Rakotomalala, Gal Lucien Rakotnirainy et autres Sibon Guy et le dernier qui vient d’être assassiné l’année dernière si je me souviens bien… tous, morts comme des chiens!!!

  2. Saluons le courage et surtout la résistance de la CES et de tous ss membres face à la pression sauvage des militaires ,qui font honte à la grande famille des Militaires en activité et à la retraite

    Merci de tout cœur car là vous avez sauvez le Pays de toute les dérives..
    Restons vigilants

  3. HOY JEHOVAH :
     » HAMPANGINO NY TAHOTRA SY NY AHIAHINAREO ;FA IZAO MIALOHA , MIASA SY MIADY HOANAREO ! »

    message adressé

    – à Tous les Malgaches d’ici ,d’ailleurs et de partout
    -à Monsieur le Président de la République RAVALOMANANA MARC -Prétoria
    -à Madame RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY LALAO -Faravohitra
    -à la Mouvance RAVALOMANANA MARC – Bel Air
    -au Parti Zanak’I Dada -Bel Air
     » TSAPATSAPA VODIN ‘AKOHO..RAHA TSY TAY AODY….! »
    Le peu qui reste de ce qui est du pouvoir usurpé s’est attribué le droit de réunir les quatre mouvances et les entités politiques qui ont signé à GABORONE la feuille de route..
    Pour quoi faire ?
    Pour faire semblant que ce reste de pouvoir respecte la forme des dispositions de la feuille de route ,car ceux qui l’ont signée ont été présentes à cette réunion..
    Mais là où le semblant n’a été que symbolique (et c’est là certainement la raison qui interdit toute communication avec l’extérieur )est représenté par l’exhortation adressée à la CES d’annuler les résultats de leurs jugemnts des enregistrements de toutes les candidatures qu’ils ont validées !
    Comment un ramassis de trois commissions bidules osent-elles donner l’ordre à une institution judiciaire indépendante de se déjuger ,de renier leurs jugements qui ont ét » pris avec leur intime conviction..? Le cas de rajoelina a été le résultat d’un abus de pouvoir et constitue les conséquences néfastes du coup d’état permanent érigé en mode de fonctionnement de ce pouvoir usurpé depuis le 17 mars 2009.
    Mais il n’est pas question
    de satisfaire à cette requête outrecuidante de cette fausse autorité qui s’est permise de réunir à conclave des personnalités garantes officiellement de la feuillle de route qu’ils ont signées !
    La propositin de requête à présenter à la CES n’ a pas , dans son esprit l’assentiment consensuel de la totalité des participants à cette mascarade de d’acte politique pernicieux et malhonnête,ayant pour objectif l’ occupation du pouvoir si la proposition avait  » réussi à arracher une réponse consensuelle de la part des participants à ce conclave !
    Ces petits usurpateurs qui ont organisé ce conclave ont voulu apliquer l’adage;
     » TSAPATSAPA VODIN ‘AKOHO..RAHA TSY TAY AODY….! »
    Le peu qui reste de ce qui est du pouvoir usurpé s’est attribué le droit de réunir les quatre mouvances et les entités politiques qui ont signé à GABORONE la feuille de route..
    Pour quoi faire ?
    Pour faire semblant que ce reste de pouvoir respecte la forme des dispositions de la feuille de route ,car ceux qui l’ont signée ont été présentes à cette réunion..
    Mais là où le semblant n’a été que symbolique (et c’est là certainement la raison qui interdit toute communication avec l’extérieur )est représenté par l’exhortation adressée à la CES d’annuler les résultats de leurs jugemnts des enregistrements de toutes les candidatures qu’ils ont validées !
    Comment un ramassis de trois ou quatre commissions bidules( dirigées par des zandary et desmilitaires ) osent-elles donner l’ordre à une institution judiciaire indépendante de se déjuger ,de renier leurs jugements qui ont ét » pris avec leur intime conviction..? Le cas de rajoelina a été le résultat d’un abus de pouvoir et constitue les conséquences néfastes du coup d’état permanent érigé en mode de fonctionnement de ce pouvoir usurpé depuis le 17 mars 2009.
    Mais i n’est pas question
    de satisfaire à cette requête outrecuidante de cette fausse autorité qui s’est permise de réunir à ce conclave des personnalités garantes officiellement de la feuillle de route qu’ils ont signées !
    La propositin de requête à présenter à la CES n’ a pas reçu dans son esprit l’assentiment consensuel de la totalité des participants à cette mascarade d’acte politique pernicieux et malhonnête,ayant pour objectif l’ occupation du pouvoir si la proposition avait  » réussi à arracher une réponse consensuelle de la part des participants à ce conclave !
    Ces petits usurpateurs qui ont organisé ce conclave ont voulu apliquer l’adage;
     » Tsapatsapa vodin’akoho ;raha tsy tay atody…! » car ils ont voulu profiter de la vacance du pouvoir de « squatter les lieux du ouvoir  » et d’exercer ce pouvoir car ils croient qu’avec leurs tenues ornées de ferraille et avec les armes qu’ils ne savent manier ni utiliser qu’avec les hommes de troupes qu’ils méprisent et assimilent comme s’ils étaient leurs obligés..
    Je voudrais que ces hauts gradés des forces armées exposent au public le rapport entre leurs soldes et le pga de ces soldats corvéables à merci..
    La Justice vraie doit débuter pour ces généraux envieux et avides de l’arbent du Trésor public par veiller à la juste répartition des salaires dans les forces armées ( tenues des militaires en bon état , bottes en bon état par rapport aux belles voitures des chefs qui doivent savoir au bout des doigt que le budget total des armées est représenté par la totalité des prix de revient d’entretien ,d’alimentation ,des soins et des formatins de ces soldats appelés au service des Malgaches et de la Natin..
    Au lieu de vous préoccuper de laplitique qui ne vous regarde pas , vous vous détournez de votre principale mission et pour laquelle vous êtes payés : la formation des soldats que la Nation vous a confiés
    Vous ne connaisseez rien en politique ,vous n’avez pas été programmés pour cette mission noble qui doit être conduite par des hommes et femmes dignes ,honnêtes , fiables et crédibles…Les Malgaches ne disent rien mas ils enregistrent et se demandent comment faites-vous avec vos soldes ressemblant aux salaires des fonctionnaires de même classe , de même ancienneté que vous ,vous pavez pu construire de nombreuses grandes maisons ?
    Alors ,ayez l’obligeance et la sagesse de quitter ces lieux de pouvoirs pour lesquels vous n’êtes préparés et que vous pollués par votre propre crasse pseudo-intellectuelle et dont vous avez contribué à dévaluer leur réputation d’intégrité..
    C’est vous et vos cliques qui doivent sortir des ieux du pouvoir et vous n’avez aucun droit à refuser les bonnes volontés qui ambitionnenservir les Malgaches et la Nation sur le pln des valeurs morales ,éthiques et politiques , c »est-à-dire bien gérer la Nation ,du fokontany à la région !

    message adressé
    – à Tous les Malgaches d’ici ,d’ailleurs et de partout
    -à Monsieur le Président de la République RAVALOMANANA MARC -Prétoria
    -à Madame RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY LALAO -Faravohitra
    -à la Mouvance RAVALOMANANA MARC – Bel Air
    -au Parti Zanak’I Dada -Bel Air
     » TSAPATSAPA VODIN ‘AKOHO..RAHA TSY TAY AODY….! »
    Le peu qui reste de ce qui est du pouvoir usurpé s’est attribué le droit de réunir les quatre mouvances et les entités politiques qui ont signé à GABORONE la feuille de route..
    Pour quoi faire ?
    Pour faire semblant que ce reste de pouvoir respecte la forme des dispositions de la feuille de route ,car ceux qui l’ont signée ont été présentes à cette réunion..
    Mais là où le semblant n’a été que symbolique (et c’est là certainement la raison qui interdit toute communication avec l’extérieur )est représenté par l’exhortation adressée à la CES d’annuler les résultats de leurs jugemnts des enregistrements de toutes les candidatures qu’ils ont validées !
    Comment un ramassis de trois commissions bidules osent-elles donner l’ordre à une institution judiciaire indépendante de se déjuger ,de renier leurs jugements qui ont ét » pris avec leur intime conviction..? Le cas de rajoelina a été le résultat d’un abus de pouvoir et constitue les conséquences néfastes du coup d’état permanent érigé en mode de fonctionnement de ce pouvoir usurpé depuis le 17 mars 2009.
    Mais il n’est pas question
    de satisfaire à cette requête outrecuidante de cette fausse autorité qui s’est permise de réunir à conclave des personnalités garantes officiellement de la feuillle de route qu’ils ont signées !
    La propositin de requête à présenter à la CES n’ a pas , dans son esprit l’assentiment consensuel de la totalité des participants à cette mascarade de d’acte politique pernicieux et malhonnête,ayant pour objectif l’ occupation du pouvoir si la proposition avait  » réussi à arracher une réponse consensuelle de la part des participants à ce conclave !
    Ces petits usurpateurs qui ont organisé ce conclave ont voulu apliquer l’adage;
     » TSAPATSAPA VODIN ‘AKOHO..RAHA TSY TAY AODY….! »
    Le peu qui reste de ce qui est du pouvoir usurpé s’est attribué le droit de réunir les quatre mouvances et les entités politiques qui ont signé à GABORONE la feuille de route..
    Pour quoi faire ?
    Pour faire semblant que ce reste de pouvoir respecte la forme des dispositions de la feuille de route ,car ceux qui l’ont signée ont été présentes à cette réunion..
    Mais là où le semblant n’a été que symbolique (et c’est là certainement la raison qui interdit toute communication avec l’extérieur )est représenté par l’exhortation adressée à la CES d’annuler les résultats de leurs jugemnts des enregistrements de toutes les candidatures qu’ils ont validées !
    Comment un ramassis de trois ou quatre commissions bidules( dirigées par des zandary et desmilitaires ) osent-elles donner l’ordre à une institution judiciaire indépendante de se déjuger ,de renier leurs jugements qui ont ét » pris avec leur intime conviction..? Le cas de rajoelina a été le résultat d’un abus de pouvoir et constitue les conséquences néfastes du coup d’état permanent érigé en mode de fonctionnement de ce pouvoir usurpé depuis le 17 mars 2009.
    Mais i n’est pas question
    de satisfaire à cette requête outrecuidante de cette fausse autorité qui s’est permise de réunir à ce conclave des personnalités garantes officiellement de la feuillle de route qu’ils ont signées !
    La propositin de requête à présenter à la CES n’ a pas reçu dans son esprit l’assentiment consensuel de la totalité des participants à cette mascarade d’acte politique pernicieux et malhonnête,ayant pour objectif l’ occupation du pouvoir si la proposition avait  » réussi à arracher une réponse consensuelle de la part des participants à ce conclave !
    Ces petits usurpateurs qui ont organisé ce conclave ont voulu apliquer l’adage;
     » Tsapatsapa vodin’akoho ;raha tsy tay atody…! » car ils ont voulu profiter de la vacance du pouvoir de « squatter les lieux du ouvoir  » et d’exercer ce pouvoir car ils croient qu’avec leurs tenues ornées de ferraille et avec les armes qu’ils ne savent manier ni utiliser qu’avec les hommes de troupes qu’ils méprisent et assimilent comme s’ils étaient leurs obligés..
    Je voudrais que ces hauts gradés des forces armées exposent au public le rapport entre leurs soldes et le pga de ces soldats corvéables à merci..
    La Justice vraie doit débuter pour ces généraux envieux et avides de l’arbent du Trésor public par veiller à la juste répartition des salaires dans les forces armées ( tenues des militaires en bon état , bottes en bon état par rapport aux belles voitures des chefs qui doivent savoir au bout des doigt que le budget total des armées est représenté par la totalité des prix de revient d’entretien ,d’alimentation ,des soins et des formatins de ces soldats appelés au service des Malgaches et de la Natin..
    Au lieu de vous préoccuper de laplitique qui ne vous regarde pas , vous vous détournez de votre principale mission et pour laquelle vous êtes payés : la formation des soldats que la Nation vous a confiés
    Vous ne connaisseez rien en politique ,vous n’avez pas été programmés pour cette mission noble qui doit être conduite par des hommes et femmes dignes ,honnêtes , fiables et crédibles…Les Malgaches ne disent rien mas ils enregistrent et se demandent comment faites-vous avec vos soldes ressemblant aux salaires des fonctionnaires de même classe , de même ancienneté que vous ,vous pavez pu construire de nombreuses grandes maisons ?
    Alors ,ayez l’obligeance et la sagesse de quitter ces lieux de pouvoirs pour lesquels vous n’êtes préparés et que vous pollués par votre propre crasse pseudo-intellectuelle et dont vous avez contribué à dévaluer leur réputation d’intégrité..
    C’est vous et vos cliques qui doivent sortir des ieux du pouvoir et vous n’avez aucun droit à refuser les bonnes volontés qui ambitionnenservir les Malgaches et la Nation sur le pln des valeurs morales ,éthiques et politiques , c »est-à-dire bien gérer la Nation ,du fokontany à la région !

    DOCTEUR CELESTIN Robin
    Paris

  4. Enfin, la CES a osé dire le droit, du moins ce qu’il en reste ! C’est mieux que rien, car vue de loin, la Justice malgache ressemble beaucoup plus à un « voro-kitsay » qu’à un « lamba en soie » !

    Faisons attention quand même, car d’après les infos reçues, les putschistes armés et quelques recalcitrants au sein de l’armée envisageraient de monter un autre coup tordu, toujours au détriment de la paix sociale et de l’intérêt du peuple malgache !

    Le peuple malgacache ne se contentera plus de regarder tel un troupeau de vaches, les trains qui passent ! D’ailleurs, le fameux train plus rapide que son ombre n’a jamais quitté le quai, et ne quittera jamais ce dernier, car la rame est partie…mais en mille morceaux !

  5. Tohizako ihany na dia mbola tsy nipoitra aza ilay vao napetrako !!

    Rajoelina donc candidat, avec une espérance de score de 2 % ( d’ailleurs même élu par le grand du hasard, il ne sera pas reconnu ) ! Rajoelina doit donc déguerpir d’Ambohitsirohitra !
    Oust, et avec toute son équipe !

  6. Merci Mesdames Messieurs de la CES ;vous etes les vrais representants de la Culture de la Civilisation et de la Convivialité Malgache .Je voudrais demander au Commissaire Ramatam Ramtala de la CPS de l’UA : est ce que actuellement l’Algerie accepterait de retenir en otage le representant du Peuple et de l’Etat Malgache suivant la politique coloniale comme l’exile de la

  7. suite –
    comme l’exile de la Reine de Madagascar et de faire revenir à son pays natal que ses ossements ! Cette question est peut etre deja une insulte au vaillant peuple revolutionnaire d’Algerie .Chaque peuple a sa vaillance à sa maniere ,respectez la ,au lieu de vous acharner sur des individus orientez vos efforts sur les droits de l’homme et la liberté des medias .C’est le moment de prouver que la politique des hommes forts est revolue et que les Presidents (ou Presidente) sont des humains normaux .

  8. La CI ( UA-UE-SADEC-CPS …. ) est la première responsable de ce chaos à Madagascar.
    Pourquoi elle n’a rien fait pour appliquer LA TOTALITE de la Feuille de route?
    Je pense qu’elle ne s’attendait pas à ce revirement de situation croyant que les MALGACHES seraient  » des moutons  » faciles à manipuler.

  9. Les Ra8 sont ainsi forgés. On ne les manipulent pas. On fait avec ou sans mais il est pas possible de les écarter.

  10. rajoelina , avec ses acolyte et de complice avec des elements de l`armee vont tenter d`organiser une election avec des fraudes massives et spectaculaires dontes et le PM actuel serait un complice. Le mieux à faire c`est de les deloger et les depouiller de leur pouvoir pacifiquement car l`armee en elle meme est affaiblie, affaiblie par une guerre froide interne dont au moindre faux pas se transformera en massacre. Les militaires Pro rajoelina essaiaient à mainte reprise de chercher qui est le cerveau chez les militaires pro- ravalo. Certes, il y en a mais agit comme une main invisible et ils ont buté sur des bons à rien. Ainsi, ils ont à bout de nerf et au bout de leur souffle. Changer la direction à des gens NEUTRES, trop tard, laisser aux mains des truands trop risquer, laisser statu-quo

  11. Aoka isika hivavaka hametraka ny fiainampirenena eo ampelatanany Tompo fa ny hery tsy mahaleo ny fanahy, na hampikarama olona ireo CI ireoraha mivavaka de tsy haharesy velively ny marina ireo, homba antsika anie ny Tompo!!!!!!

  12. NY HERY TSY MAHALEO NY FANAHY !

    Ny Ministeran’ny Fitsarana sy ny Ministeran’ny Fiarovana sy ny Ministeran’ny Ati-Tany ( ny service de police) no nampiasain’ny mpanongam-panjakana nandemena ny Malagasy (fampihorohoroana , fanenjehana famonoana , fisamborana , fitsarana tsy misy heloka , dia fanagadrana tsy misy fitsarana ) toa ny fanaon’ireo colons tao aorian’ny 47..!
    Fa nahoana no nanaiky nankatoa ny baikon’ny mpanjanaka ireto mpitsara , ireto miaramila , ireo police izay nampitondra faisana ny Malagasy nandritry izay efa taona mahery izay ?
    Inona marna ny antony nanaovana fanonganam-panjakana iny ? Izay niteraka fahasahiranana mafy sy marobe eo amin’ny fiainan-andavandron’ny Malagasy ?
    Misy taratra kely ,misy tanamasoandro kely mipotsaka na dia ho ririnana aza ny andro..!
    Marina tokoa ny tenin’i JEHOVAH izay nilaza amintsika hoe ; »Hampangino ny tahotra sy ny ahiahianareo ,fa izaho mialoha ,miasa sy miady ho anareo ! »
    Nanao amboletra ireto miaramila izay nobaikon’i rajoelina sy ny frantsay mampiasa azy mba nanery ny CES hamafa ny candidatures-ny Madame RAVALOMANA LALAo, ny RATSIRAKA ary ny an’ny rajoelina..izay nenken’ny CES ny filatsahany ho amin’ny fifidianana izay ho filogan’ny Firenena !!
    Tsy niandry ela ny CES dia namaly fa tsy ho fafany ny didy navoakany mikasika ireo candidatures ireo ,fa mahazo miatrika ny fifidianana izy ireo…amin’ny 24 juillet 2013 !
    Mahery sy be Fitiavana ANDRIAMANITRA ary mihaino vavaka Izy..
    Dia io androany io dia nanao fanambarana ny syndicat-ny Mpitsara Malagasy fa efa tafahotra loatra ny tsy fanajana ny Làlana eto amin’ny Firenena ka hivory izy ireo amin’ny zoma izao handinika ny fanatsarana izany…toe-javatra izany..
    I rajoelina dia nosakanan’i Madame ZUMA Présidenten’ny Union Africaine ho any JAPON satria tsy lehiben’ny tetezamitaintsny izy fa efa candidat nilatsaka ho fidiana !
    Nefa mbola mihambo fa hanao izay hampiantona ny maha-praiministra an’i BERIZIKTY izy
    Mihazakazaka tokoa ny fivavahan’ny olana..
    Diniho tsara ny tehamaina nomen’ny CES an’ireto miaramila sy zandary izay nisekoseko nanao amboletra tao amin’ny tataratsy nalefany hoan’ny CES…maika fa ranomasina ireto izy ,ranotay aza manonja…!
    KOA AOKA ISIKA TSY HIRAVIRAVY TANANA FA HIJORO SY HISAHY.ARY HIVAVAKA ANDRO AMAN’ALINA !MBOLA MAFY NY TOLONA !
     » NY TOMPO MOMBA SY MIARO ANTSIKA ! »

  13. Cet échec est celui de rajoelina et ses conseillers qui utilisent des homes de main pour effectuer leurs sales boulots ,n vu ni connu…!

  14. Une petite pensée à Clément Meric: Repose en paix, camarade.
    Juste pour vous dire que je hais la violence encore plus si elle est gratuite et surtout si ça épouse une certaine idéologie autoritaire.
    J’espère que l’armée malgache ne se compare pas avec ceux qui ont massacré ce camarade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *