Jean-Marc Koumba : nampanantsoina eny Fiadanana

JMK ZP

JMK ZPAraka ny vaovao marim-pototra dia nampanantsoina teny amin’ny tobin’ny zandarimariam-pirenena eny Fiadanana I Jean-Marc Koumba ny alatsinainy teo. Noho izy mbola am-perinasa miaraka amin’I Lalao Ravalomanana any Menabe anefa dia nandefasana taratasy manamarina izany ny zandary. Tsy ampy an’ireto mpanao famotorana anefa izany fa dia nandefasan’izy ireo olona mihitsy haka azy tany an-tranony any Antsirabe saingy voamarina teo fa mamita iraka tokoa ity mpiambina manokana an’iNeny ity. Mahagaga fa tsy vao I Lalao Ravalomanana no nanana mpiambina mamokana vahiny saingy I Koumba no toa voakitikitika voalohany ankehitriny. Raha raisina manko ny tenin’ny Jeneraly Ravalomanana hoe tsy tokony mahazo manana mpiambina tera-tany vahiny dia kandida iray mpandraharaha fanta-daza eto Madagasikara no efa nampiranty izany hatramin’ny fotoana nanaterany ny taratasiny teny amin’ny CES ary tsy misy tsy mahalala ny momba ireo vahiny ireo saingy toa tsy manam-panahiana akory izany kandida izany. Mipetraka ny fanontaniana hoe paipaika (procédure) tsy maintsy atao tokoa ve izany sa mizana tsindrian’ila hanelingelenana ny kandida Lalao Ravalomanana indray? Wait and See!

 

8 pensées sur “Jean-Marc Koumba : nampanantsoina eny Fiadanana”

  1. MAKA,AKKA,HELENIQUE…Mety ilaina ny aratra amin’ireo akany ireo rehefa mandeha ny propagandy.Amin’izay eo daholo ny karazana rehetra(okinawate,waderu,shotokan).Ny hafa hanampy raisina an-tanan-droa.

  2. Rahonana aloha dia avy eo VIDINA OHATRA AN’i SIMAÔ.
    Misy tetika ratsy be ao fa may volo-tratra ny alika fa inona moa???
    Fa aiza daholo koa ny Gasy no tsy misy mihetsika @’izany e???mbola i bomba ihany ??
    tena tsssssss

  3. Hay ve mbola i Ra- Jean Marc ihany io e???ilay niambina an’i Dada taloha iny ve???
    tsy efa ao Dago angah Lery io no mipetraka hoe: efa nanambady Gasy???

  4. Mivoaka daholo ny tsiambaratelo satria efa miakatra ny tsindry ka manao izay saim-pantany daholo kanefa matanjaka ihany ny feon’ny fieritreretana na eo anivon’ny tafika aza.Mankasitraka ny miaramila manohana ny ara-dalàna rehetra.

    Mba vakio hoe itony:

    Le processus électoral étant dans l’impasse, certains espèrent une intervention de l’armée. Mais rien ne va plus entre les officiers supérieurs et la troupe…

    Bougera ? Bougera pas ? Alors que les candidatures d’Andry Rajoelina, de Lalao Ravalomanana et de Didier Ratsiraka paralysent le processus électoral, tous les regards se tournent vers l’armée. « Ce ne serait pas la première fois qu’elle sortirait des casernes pour mettre fin à un blocage politique », note un candidat à la présidentielle qui se dit favorable à cette issue.

    Il n’est pas le seul. Quelques-uns des 41 concurrents au scrutin le souhaitent, et il se dit, dans le quartier des ambassadeurs, que la communauté internationale ne s’en offusquerait pas bien longtemps, à condition que les hommes en treillis s’engagent à organiser des élections au plus vite. « Nous sommes très sollicités pour prendre le pouvoir », confie un colonel.

    Première étoile

    Selon des sources concordantes, certains des plus hauts gradés de l’armée et de la gendarmerie avaient envisagé, début juin, d’instaurer un directoire militaire pour un temps limité, dans l’optique d’une présidentielle excluant les trois candidats controversés. Ils se sont heurtés à un mur : des colonels et des sous-officiers, qui refusent de voir ceux qu’ils traitent de « vendus » prendre le contrôle du pays. Depuis, « l’armée est paralysée », souligne Alain Ramaroson, qui préside la commission défense et sécurité au Congrès supérieur de la transition (CST). « Si les officiers s’emparent du pouvoir, ils savent que, le lendemain, les sous-officiers contre-attaquent », indique un gradé de la gendarmerie.

    « L’armée est comme les Églises et la presse : elle est traversée de multiples dissensions », constate un conseiller du Premier ministre. Il y a ceux qui soutiennent Rajoelina, parmi lesquels beaucoup de généraux fraîchement promus. En moins de quatre ans, près de 50 colonels ont obtenu leur première étoile. Les officiers supérieurs sont en surnombre et, surtout, un fossé les sépare du reste de la troupe, source d’une rancoeur tenace.

    Beaucoup de sous-officiers, notamment, désespèrent de leur sort. Surnommés CST (colonels sans travail), ils sont des dizaines à ne pas avoir d’affectation et sont surveillés comme le lait sur le feu. Nul n’a oublié qu’en 2009 c’est grâce à une mutinerie de sous-officiers que Rajoelina a pris le pouvoir.

    Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Présidentielle malgache : brouhaha de bottes | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique
    Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

  5. Mandroso tsikelikely ny paik’adin’ny mpanjakana, voalohany hampiasaina ny gasy voavidy , faharoa botriana ny sain’ny fianakaviambe iraisam-pirenena. Hatr@ izao aloha dia tsy mandeha ny asany satria ilay fivoriana tany addis-abbebas dia tsy nifanaraka ry zareo @ ilay sazy. Ny amerikanina ohatra dia manao hoe, aleo hilatsaka daholo ny mpifaninana,ny sinoa indray nanao hoe tsy vaha-olana ny fanasaziana, ary ny « firana-tay » (frantsay) dia nanao hoe saziana mafy ireo mpifaninana telo.

    Izao anefa, isika malagasy dia mijery sy miandry fotsiny. Etsy an-daniny ny ankolafy Ravalomanana tsy misy vali-hetsika na fanoherana mafy, etsy ankilany ny vahoaka tsy hita, fa tahakan’ny manaiky matoa tsy miteny. Azon-tsika atao anefa ny miatrika mivantana, @ fidianana an-dalambe, na ankolaka, toy ny managana Radio na TV, na manao fiantsoana mpanao gazety na koa fizarana ttasy kely (tract)na mametaka afisy ssy ny maro hafa koa.. tsy misy fa miandry fotsiny.
    Raha mba tahakan’ny mydago daholony olona dia efa vita tahaka izany ny tolona satria ity sehatra ity dia tena mitolona sy manao be dia be tokoa ho an’ny tanindrazana.
    Aiza kosa ny anjaranao ?

  6. Tokony ahitsy ny fieny hoe: ny filatahan-kofidian’izy telo no sakana na mampikatso ny fandrosoana mankany amin’ny fifidianana. Ny tena marina dia ataon’ny frantsay izay hikatsoan’ny fifidianana satria fantany fa ho lany i Ramatoa Lalao Ravalomanana raha voa isan’ny mpilatsaka ho fidiana izy.
    I lafrantsa efa miha mahantra andro aman’alina ka aty amin’ireo zanataniny fahiny izy no mandrovi-tsihy manao ampihi-mamba ny harena misy amin’ireny.
    Ho an’i Madagaiskara manokana dia mila fitondrana azony baikona ny frantsay mba hanao sonia fifanarahana voavao ka isan’ny tanjony ngeza indrindra amin’izany ny fitantana ireo nosy kely manodidina an’i Madagasikara. Feno solika sy entona mantsy ao ambany ranomasina. Raha ranterany izany dia i frantsa no manana tahirin’entona sy mpamokatra betsaka indrindra fa tsy i Madagasikara.
    Ireo mpitondra moa amin’izay dia homeny tampi-maso miliara maromaro dia hitazam-potsiny, fa ny vahoaka tokony higoka ny harena nomen-janahary ho farahidiny eto ihany.
    Raha Ravalomanana (na i Dada na i Neny) no lany filoha dia fantatry ny Frantsay fa tsy mitsinjo hafa tsy ny tombotsoam-pirenena sy vahoaka ireo ka izay no mahatonga zay ireo mampiasa ny fomba rehetra hisakanana ireo tsy hilatsak ho fidiana. Ny mahazendana dia ireto SADC lasa azon’ny frantsay taingenam-bozona.

  7. ANJARAN’NY MALAGASY NY….. »MIADY HO AN’NY TANINDRAZANY ».
    nY VAHOAKA MALAGASY IHANY NO MIFIDY NY LALANA HO ALEHANY,
    Ka na hidradradradra toy inona aza,
    TSY TOKONY HANGATAKA NY MALAGASY MBA TSY HIDIRAN’i LAFRANTSA, fa ny vahoaka no MAKA sy MANDIDY-……….ary MANDROAKA NY VAZAHA
    …………. AMIN’NY FOMBA REHETRA.


    http://i37.servimg.com/u/f37/18/08/29/57/madaga10.jpg

  8. Lettre adressée à la SADC

    NOUS EN AVONS MARRE , PLUS QUE MARRE EET QUE LES ELECTIONS AIENT LIEU LE PLUTOT POSSIBLE !
    Vous avez manqué à vos respnsabilités liées à votre mission de médiation dans la crise à Madagascar.
    En effet ,vos responsabilités consistent à facliter et à arbitrer la bonne mise enoeuvre de la feuille de route..cette éxigence incombant à votre mission n’ a pas été respectée et l’équipe de transition a fait ce qu’elle a voulu..
    Par contre votre acharnement à éxiger le retrait des trois candidatures que vous jugez illégitimes , alors que la cour électorale spéciale a jugées recevables et bonnes pour participer aux élections.
    Sur cette demande de retrait vous faites montre d’autoritarisme ,qui outrepasse votre rôle d’arbitre , en principe ,pointilleux.Au contraire vous avez fait preuve de laxisme et vous avez laissé faire ces putschistes !
    Vous voudriez bien m’excuser car si la situation à Madagascar est devenue inextricable c’est à cause de cette impossiblité de ne pouvoir distinguer si la SADC « réputée  » avoir été notre défenderesse face à nos agresseurs assume et assure ce rôle ou la SADC a -t-èelle admis l’ingérence de ce nos agresseurs qui délibérément freine et même veut détricoter les accords de MAPUTO..
    oui ,Messieurs de la SADC , nous een sommes réduits àcette méfiance..
    Il n’appartient qu’àvous de nous convaincre du contraire , de votre bonne volonté et de votre probité ,de votre éthique et pour nous rassurer ici et maintenant voudriez-vous mettre en oeuvre la feuille de route intégrale ,sans conditions et sans autres palabres et de faire appliqquer la transition consensuelle , inclusive !
    Voilà plus de qutre ans que la SADC , soit-disant représentant de la Communauté internationale , a trouvé le moyen de multiplier es centres de décision ( secrétarat éxécutif , cps , troika …et évidement l’assemblée générale ordinaire et ou extraordinaire qui vient en dernier lieu prendre connaissance de l’importance , de l’urgence …d’un dossier qui a été donc étudié ,par les différents échellons de décision :
    -en commençant par les visites d’estimatin de la situaton politique fe Madagascar.Ces émissaire se sont succédés et comme par hasard ,ont constaté les mêmes tableaux décrivant la misère de la Population , les partis politiques toujours engrande rivalté..Que de généralités ! Cette multiplicité des émissaires et ces hiérarchisation des centres de décision , donc la dispersion des autorités qui doivent décider en dernier lieu expliquent les tergiversations , les valse-hésitations et finalement l’impossibilité de décider sur la sortie de criseà MADAGASCAR.
    Et pour masquer cette incapacité à décider
    jamais ces émissaires n’ont cherché pourquoi la feuille de route est bloquée , jamais ils n’ont évoqué qur l’équipe de la transition applique la feuille de route de façon unilatérale , ne met en oeuvre que les dispositions des articles qui leur conviennent..
    jAMAYS LA SADC N’E S’EST OPPOSEE A CETTE PRATIQUE FRAUDULEUSE DE LA FEUILLE DE ROUTE…ET AINSI DE SUITE , LA SADC A LAISSE FAIREIPE DE LA TRANSITION..CE QUI FAIT QU’A LA LONGUE CES PUTSCHISTES SE SONT COMPORTES COMME SI LA SADC LEUR DONNAIT RAISON….
    CET TE NON -OPPOSITION DE LA SADC CONTRE TOUTES LES TURPITUDES COMMISES PAR LES PUTSCHISTES A ETE UN OCTROI DE BLANC SEING A CES PUTCHISTES QUI SE SONT BIEN APPUYES SUR L’ADAGE  » QUI NE DIT MOT CONSENT 3..COMME LA SADC N’ A RIEN EMPECHE ? LES PUTSCHISTES ONT POURSUIVI LEURS ACTIONS SANS SE PREOCCUPER S’ILS ETAIENT EN CONFORMITE AVEC LA ETTRE ET L’ESPRIT DE LA FEUILLE DE ROUTE..
    ET SUR CETTE INERTIE DE LA SADC ARRIVE LA DEMANDE DE RETRAIT DES TROIS CANDIDATURES ILLEGITIMES SELON LE RAPPORT DE CHISSANO..
    L’UA ET LA SADC ?AVEC LE SOUTIENT TIMIDE DE L4ue MAIS AVEC LE FORT APPUI DE LA FRANCE ?, QUI PAR CET APPUI CONFIRME SON INGERENCE DEFAVORABLE DANS LA RECHERCHE DE SORTIE DE CRISE..
    VOILA QUE DANS UNE SEMAINE LES GRANDES CAPITALES QUI MILITENT AU SEIN DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE SE SONT LEVEES ET COMME UN SEUL HOMME ?CES PAYS RICHES ET PUISSANTS EXIGENT LA TENUE D’ELECTIONS EQUITABLES , DEMOCRATIQUES , LIBRES ET CREDIBLES POUR QUE LES MALGACHES ELISENT QUI ILS VEULENT COMME PRESIDENT(E) DE LA REPUBLIQUE , SANS QUE D’AUTRES LEUR IMPOSENT DES RETRAITS DE CANDIDATURES !
    Du côté de l’Union Africaine, Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l’UA a déclaré que : « les élections devraient être selon les règles et la Constitution. Désormais, le code électoral n’a pas respecté la loi du pays. Nous espérons que la SADC et d’autres intervenants mettront la même pression pour que les lois soient suivies dès le début du processus électoral pour des élections crédibles « .
    Les Malgaches doivent jouir de leur droit plein et entier à l’autodétermination et eux seuls savent qui doivent se présenter ou pas à l’élection présidentielle, en tenant compte avec la Commuauté Internation de l’application des Accords de Cotonou §

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *