Et si les médiations échouaient de nouveau ?

Enfants Soldats
Enfants Soldats
Les 3 mouvances ont interpellé, il y a peu de jours les forces de sécurité de la SADC juste pour « jouer un rôle de pacificateur » tandis que la HAT, de son côté, vient, elle aussi, de renforcer l’effectif des militaires putschistes. Est-ce une coïncidence tout en espérant que les médiations menées jusqu’ici par les médiateurs tant nationaux qu’internationaux aboutissent à une résolution pacifique de la crise ?
.
Nous savons tous que la HAT est capable de tout pour se maintenir au pouvoir d’autant plus que cette crise l’a suffisamment démontrée pour ce qui en douteraient encore. En effet, au lieu de renégocier pour que le climat d’apaisement soit réellement de mise, la HAT complique la situation en recrutant plus de 1500 « zazavao ». Officiellement, l’on n’en sait trop rien sur les tenants et aboutissants de ce recrutement toutefois les procédures ont été si rapides qu’elles ont passé presque inaperçues. Eh oui ! Que compte faire la HAT avec ces 1550 « militaires » ? Cela voudrait-il dire que la HAT marche dans une logique de guerre alors qu’à priori, le souhait des 3 mouvances se résumait tout simplement à instaurer un véritable climat d’apaisement ?
.
Bref, l’avenir nous le dira toutefois certaines questions viennent titiller nos esprits. Que se passera-t-il si, à un moment donné, la situation tournait aux vinaigre et que les médiations échoueraient à nouveau ? Est-ce encore un nouveau défi de la HAT à la CI ? Si c’était vraiment l’intention de la HAT avec le peu de chance qui nous reste pour la réussite des médiations, que penserait-elle gagner sinon être la première responsable d’une effusion de sang ? Si c’était vraiment le cas, n’imaginons même pas ce qui va se passer !
.
Cette crise a assez duré et elle a à son actif, l’épisode 07 février, celle du FIGN et enfin celle de la BANI lors du référendum. Quelles surprises la HAT nous réserve-t-elle encore à l’approche des fêtes de fin d’année puisqu’elle semble plus que jamais décidée à instaurer sa IVè République ? En tous cas, ce ne sont ni les spectacles à la « foza » ni l’inauguration de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo relooké, un symbole de la colonisation, qui nous réconforteront en ces temps durs ! Un retour imminent de Dada suffira largement !
.