Une nouvelle négociation est capitale pour le peuple !

négociations
négociations
Une éventuelle reprise des négociations serait la bienvenue pour que l’on puisse enfin sortir de cette crise. En guise de rappel, cela va faire presque 2 ans maintenant que les Malgaches vivotent par la faute de la HAT qui n’a pas pu proposer un schéma de sortie de crise équitable pour tout le monde.
.
En effet, la HAT persiste dans son unilatéralisme tandis que la France, de son côté, va proposer une nouvelle feuille de route à sa place. Qu’est-ce que la HAT a donc fait durant ces plusieurs mois de règne sans partage ? Heu … pratiquement rien ! Pis encore, ce même pays vient de lancer un appel à l’endroit de la CI pour que celle-ci « reconsidère » sa position par rapport à la dernière consultation populaire qui est « entachée d’irrégularités ». Comment pourrait-on se fier à cette nouvelle feuille de route si la France avait déjà pris position ? Parallèlement à cela, des Sénateurs belges se targuent de la réussite du référendum qui était à l’origine de pas mal de mouvements de contestation dont la mutinerie d’officiers à la BANI d’Ivato tout dernièrement. Garantir un tel scrutin relève-t-il réellement d’une véritable démocratie ? De quelle démocratie ces parlementaires veulent-ils parler ? La « démocratie » ivoirienne ou mauritanienne ? Dans tous les cas, le peuple est conscient de tous les enjeux politiques et économiques pour avaler ces salades. Il en est de même de la majorité des partis politiques et des sociétés civiles qui semblent retrouver leur conscience après que la HAT ait semé le bordel partout.
.
Devant ces multitudes d’interventions, la HAT semble se replier sur elle-même comme elle avait l’habitude de le faire. Et elle insiste sur le fait que la SADC ne serait pas la bienvenue si elle remettait en cause les résolutions d’Ivato. Bref, la HAT renouvelle son défi à la SADC mais, cette fois-ci, a-t-elle vraiment le choix ? Si possible, laissons la HAT là où elle si elle n’en veut pas ! Sans parler de l’intervention téléphonique du président Ravalomanana, l’on dirait que certains pays fassent tout pour que cette nouvelle négociation n’ait pas lieu ! L’avenir nous le dira cependant il est à noter que cette nouvelle négociation est capitale pour les Malgaches.
.